lundi 17 octobre 2016

Les pluies [tome 1] de Vincent Villeminot

Éditions Fleurus, 9 septembre - Grand Format 320 pages
Disponible en eBook


Kosh songea qu'il n'avait jamais vu les yeux de Lou dans le soleil.
C'était parce qu'il pleuvait depuis maintenant quatre mois. Une pluie serrée, violente, une pluie de mousson qui paraissait blanche la nuit dans les phares ou la lumière, et faisait un voile gris sur toutes choses, le jour, à plus de quelques mètres. Le phénomène, inexplicable, échappait à toute logique, à toute prévision, à tout modèle, à toute saison.
Il se perpétuait. Partout, les eaux avaient monté, les rivières enflées, on consolidait les digues, on en bâtissait d'autres, plus hautes, mais qui se révélaient de nouveau insuffisantes. Les montagnes ruisselaient. Les fleuves débordaient. Des plaines autrefois agricoles ressemblaient à des marécages 
Mais Kosh n'avait pas besoin de voir le soleil les éclairer pour savoir que le vert des yeux de Lou était menthe à l'eau. Et qu'ils étaient la plus belle chose qu'il ait jamais vue. Surtout lorsqu'elle souriait. Qu'il la faisait sourire.
L'eau monte, les digues sont sur le point de céder, il faut évacuer. Sur le port, les réfugiés se battent pour prendre place dans les derniers bateaux, pris de panique, convaincus qu'il s'agit là du dernier espoir de s'en sortir. C'est une cohue indescriptible et au moment d'embarquer, dans un mouvement de foule, Kosh est arraché à Lou. Dernier échange de regards.
"Survis..." la supplie-t-il. "Survis, et moi, je te retrouverai."

Tout d'abord, plantons le décor de ce roman : Depuis maintenant huit mois, une pluie torrentielle s'abat nuit et jour et ce, sans discontinuer. Huit mois que le soleil n'est pas apparu ! 
Ce phénomène météorologique échappe à toute logique et à toute prévision. Les montagnes ruissellent, les fleuves débordent... partout la terre s'est gorgée d'eau et les hommes tentent du mieux qu'ils peuvent d'endiguer cet afflux par de multiples barrages. À Nhattan, le village de Kosh et Lou (nos héros) la Nooga, leur rivière, menace de sortir de son lit. 

Kosh Kamiesh est  fils de paysans. 
Il a fait la connaissance de Lou Magliostro  le jour de la rentrée scolaire, soit 6 mois plus tôt. Cela a été, entre eux, un coup de foudre, autant amical et qu'amoureux. Une de ces rencontres qui sonnent comme une évidence, une certitude pour eux deux. Et même du haut de leurs 14 ans respectifs, ils savent la chance qu'ils ont de s'être trouvés. Sans jamais s'être embrassés, ni avoir déclaré leurs sentiments, ils savent. Ils s'aiment, comme peu de gens aiment. 

Puis un jour, le drame ! Le préfet vient de donner l'ordre d'évacuer... Il reste deux heures pour que tous les habitants plient bagage et se réfugient sur les hauts plateaux. La Nooga déborde devenant un torrent de mer boueuse. 
Au moment de l'annonce, Kosh est seul avec son petit frère, Malcom, 10 ans. Leurs parents sont partis à une foire au bétail et sont sur le chemin du retour. 
Les parents de Lou sont, quant à eux, en voyage ! Elle est seule chez elle avec son petit frère, Noah, 10 ans également et sa petite sœur, Ombre, seulement âgée de 8 mois. 

Kosh et Lou décident alors d'affronter ce périple ensemble. Ils se réunissent  tous chez Kosh pour attendre ses parents et partir ainsi tous ensemble. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu ! Tout va bien trop vite, l'eau monte de façon vertigineuse et le village se retrouve très vite englouti. 
Après de nombreuses péripéties où nos héros frôlent la mort plusieurs fois, et alors qu'ils se pensent sauvés, ils vont être séparés... 
Mais Kosh promet ! Peu importe où Lou se trouve, il la retrouvera ! Il s'en fait le serment...

Ce récit est narré à la troisième personne et séparé en plusieurs parties distinctes. Nous suivons Kosh principalement, mais également Noah durant une partie du récit. 

Cette histoire ne nous laisse pas une minute de répit. Une fois le livre commencé, il est impossible de le reposer ! Les actions et les rebondissements s'enchaînent et l'on se retrouve entraîné dans une course folle. C'est haletant. Passionnant. 

J'ai adoré ce roman. Tant par les nombreux rebondissements qui nous laissent bien souvent K.O. Mais aussi par ce qu'il dégage à travers ses fabuleux personnages. Il y a tant d'amour ! Kosh, Lou, Noah, Malcom et Ombre sont une famille. Une famille de cœur. Avec ses hauts et ses bas. Une famille qui, malgré leur discorde et les tensions qu'engendre leur situation précaire, fait toujours front uni face aux dangers. Ce ne sont tous encore que des enfants, mais au cœur d'or et à la bravoure hors du commun. Ils m'ont touchée, émue et je n'attends plus qu'une chose : la suite !! 
Mais là, il faut s'accrocher et être patient ! Car elle n'est pas prévue avant  septembre 2017... outch !