dimanche 4 décembre 2016

Tu as oublié, Annabelle de Christelle Colpaert-Soufflet

Livr'S éditions, 15 septembre 2016, 312 pages, disponible au format papier.







Lille, 2014.
Des corps mutilés sont découverts, dans une mise en scène qui rappelle les techniques de tortures médiévales. Devant le sadisme et la complexité de l’affaire, le commissaire Briard décide d’associer deux de ses agents, Sam Starys, nouvellement muté dans son service, et Annabelle Briard, sa fille. La jeune femme, surnommée la femme-araignée par ses collègues, n’a pas un caractère facile et vit recluse, avec les arachnides les plus dangereuses, auxquelles elle voue une passion sans limite, négligeant les relations humaines. Dès les premiers échanges, Sam sait que leur collaboration ne sera pas simple. Entre horreurs et secrets, les deux capitaines vont devoir s’entendre pour comprendre et mettre un terme aux supplices qui semblent fasciner la jeune femme.
La victime avait encore la bouche et les yeux grands ouverts, comme pétrifiée devant la mort. Annabelle poussa sur le menton du mort, mais la rigidité cadavérique l’obligea à forcer la pression pour fermer l’orifice. Les os de la mâchoire craquèrent.
Tortures venues tout droit du Moyen-âge, dangereuses arachnides et enquête policière difficile, un cocktail explosif qui vous emportera dans une spirale infernale.



Au vu du résumé, nul besoin pour moi d'en dire beaucoup plus.

Ce roman est une vraie petite merveille ! 
Annabelle voue une véritable adoration aux arachnides et plus elles sont dangereuses, plus elle les aime. Drôle de passion pour une jeune femme mais cette passion a pour origine un événement passé mais Chuuuuut !

je ne peux vous en dire plus !

Parmi ses pensionnaires, Annabelle compte :

 Candy, une phoneutria nigriventer (ou araignée banane)
Kali, une heteropoda maxima (une des plus grandes araignées au monde)

 et quelques pisaura mirabilis

Elle en prend soin comme vous pourriez le faire d'un chien ou d'un chat, avec amour et tendresse.
Sa passion en déroute plus d'un dont son nouveau collègue, Sam.
Sam qui devine sous l'aspect revêche d'Annabelle, une jeune femme fragile qui cache un profond mal être, Sam qui cache également un terrible passé !
La série de meurtres sur laquelle va travailler notre duo est particulièrement cruelle et sauvage.
Les victimes ont toutes connu une fin atroce et particulièrement douloureuse.
Mais pourquoi ces victimes, quels sont leurs points communs ? L'assassin les choisit au hasard ou poursuit-il un but bien précis ?
Et les lettres mystérieuses que reçoit Annabelle à chaque nouveau meurtre semble relié la jeune femme à ces sordides affaires.
Mais quel rôle y joue-t-elle vraiment ?

Jusqu'au bout, Christelle nous tient au coeur d'un suspense et d'une tension insoutenable et joue avec nos émotions et nos nerfs.
Repoussant au maximum les limites de l'horreur, elle nous emmène malgré le côté trash des scènes de crimes dans un univers glauque et malsain mais à aucun moment, malgré les meurtres sordides, je n'ai été dégoutée ou effarée tant j'ai été passionnée et scotchée par l'intrigue.
Et le dénouement, mama mia !!!!
Totalement inattendu, incroyable, inimaginable ! Nous sommes vraiment pris de court !
Christelle a un incroyable talent d'écriture qui a cependant ses limites .....

Je suis désolée mais à la fin de ma lecture ... Je n'apprécie toujours pas plus les araignées !!!








http://livrs-editions.com/



http://amzn.to/2fKRci7