vendredi 2 décembre 2016

Un silence révélateur de Anna Manoukian

éditions Baudelaire, 16 octobre 2015, 248 pages, disponible au format papier.





Après la mort de son père, Anna, déménage à Grisal, une ville nouvelle où elle ne connaît personne. Cette lycéenne de 17 ans va pourtant faire la connaissance d’un groupe d’élèves populaires, les «Sixteen» Une rencontre qui va bouleverser sa vie. 



Anna fait la connaissance des "Sixteen", une bande de jeunes gens qui se révèlent, très rapidement différents.
Ils possèdent des dons spéciaux : l'un sait voler, l'autre peut ralentir le temps, un autre bénéficie d'une rapidité hors normes.
Et Anna découvre qu'elle possède, elle aussi, un certain nombre de dons.
Anna, que sa mère tente de tuer depuis son plus jeune âge, va devoir affronter, en plus de sa génitrice, des ennemis qui veulent tous la voir morte pour pouvoir s'accaparer ses pouvoirs.
Et entre Alex, Kevin et Thomas, son coeur ne sait plus de quel côté pencher.

J'étais impatiente de découvrir ce roman tant la cover me semblait prometteuse mais voilà, la couverture ne fait pas tout.
J'ai eu l'impression que l'auteur avait jeté sur papier toutes ses (bonnes) idées sur le papier, d'un coup, et que tout cela a formé ce roman.
Il y a des situations complètement abracadabrantes, des personnages qui viennent dont on ne sait où.
Lorsqu'Anna découvre que les Sixteen possèdent des pouvoirs comme celui de voler, elle trouve ça tout à fait normal.
Elle a des flashes sur des événements du passé déjà connu par Alex et les autres Sixteen, où est l'utilité de voir des choses que tout le monde connait déjà  ?
Sa mère a essayé plusieurs fois de la tuer au cours de son enfance (elle n'en garde d'ailleurs aucun souvenir) et on ne sait pas pourquoi. Bien sûr, il doit avoir du suspense mais c'est raconté d'une telle façon que cela n'a ni queue ni tête.
Elle rencontre un groupe musical dans un parc et dans les instants qui suivent, la voilà prise comme chanteuse.
Il y a Naya, sa cousine, qui arrive comme ça dans l'histoire et dont on ne saura pas grand chose.
Et puis, son coeur d'artichaut, elle s'amourache d'Alex puis Kevin, puis Thomas et puis, de nouveau Kevin et tout cela dans un très cours laps de temps !
Et la scène qui m'a le plus ... marquée, dirons-nous, est celle dans l'avion :
tout le monde connait l'exiguïté des toilettes  dans un avion; et bien, ils parviennent à s'y tenir à trois et à se battre. Ils sont forts !!

J'arrête là tant les invraisemblances sont nombreuses et c'est bien dommage car je trouve que l'idée de départ, des jeunes dotés de pouvoirs spéciaux, était excellente mais tout est trop brouillon, comme si l'auteur avait eu peur d'oublier ses idées et s'était dépêchée de les coucher sur papier, pêle-mêle, en oubliant de leur donner une certaine cohésion!

Une lecture qui aurait pu être géniale mais qui s'est avérée fort décevante.


http://www.editions-baudelaire.com/index.php


http://amzn.to/2gQjrrR