dimanche 22 janvier 2017

La chronique des Bridgerton T7, Hyacinthe de Julia Quinn

J'ai Lu Aventures & Passions, 17 août 2016- Poche 320 pages
Disponible en eBook

La cadette des Bridgerton, l'une des meilleures familles du Londres des années 1820, est-elle destinée au célibat ? Trop fine mouche, trop directe, Hyacinthe n'a rien de l'héritière effacée qu'attendent les hommes de la bonne société. Pourtant ce n'est pas une raison pour finir vieille fille ! Certes, quand Gareth Saint-Clair, un aristocrate à la réputation douteuse, croise son chemin, on est loin du coup de foudre. Mais la traduction, à quatre mains, d'un journal intime écrit en italien va jouer un rôle qui n'était pas du tout prévu...

Pour ce septième et avant dernier volet (enfin, avant avant dernier si l'on compte La chronique des Bridgerton, 10 ans plus tard), nous sommes avec Hyacinthe, la cadette de la famille. 
Quand Hyacinthe est née, le père Bridgerton était déjà décédé, ce sont donc ses frères aînés qui ont fait figure d'image paternelle. 
À 22 ans, Hyacinthe n'est pas prête de se marier. Cette jeune femme, au sens de la répartie aiguisée, fait peur aux hommes. L'intelligence, ça effraie ! Et Hyacinthe n'en manque pas. 
Piquante, vive d'esprit, elle ne se laisse pas facilement intimider et son franc parler lui vaut la méfiance de beaucoup. 
Bien évidemment, un caractère si bien trempé ne pouvait que plaire à Lady Danbury, cette vieille dame crainte de toute la haute société. Malgré leur différence d'âge, elles s'apprécient et se respectent énormément. Et Lady Danbury a déjà une idée en tête sur qui pourrait convenir comme époux à Hyacinthe... 

Entre Gareth Saint Clair et son père, les relations ont toujours été tendues. Mais depuis son refus catégorique de se marier avec Mary Winthrop, une voisine (attardée mentale) très fortunée qui aurait pu remettre les finances de leur famille à flot, son père ne décolère pas. Il hait Gareth et le fait savoir à tous !! 
C'est dans ce climat exécrable que Gareth a grandi. Le seul lien familial qu'il lui reste est sa grand-mère Lady Danbury pour qui il serait prêt à tout. C'est d'ailleurs par son entremise qu'il fait la connaissance de Hyacinthe dont il requiert les services pour lui traduire un journal qui lui est cher...

C'est toujours un plaisir de retrouver la famille Bridgerton. Les tomes se suivent mais ne se ressemblent pas, l'auteur se renouvelle sans cesse et nous apporte toujours une histoire inédite pleine de fraîcheur. 
Si la qualité reste identique, mon cœur, lui, a toujours des chouchous et Hyacinthe et Gareth, bien qu'ils soient charmants, n'en font pas partie. 
Pour l'instant Anthony, Benedict et Francesca restent mes préférés. Ne reste plus qu'à savoir si Grégory va les détrôner. Hâte de lire le prochaine tome qui lui est consacré pour le savoir 😊

Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes :