mardi 14 février 2017

The Curse [Tome 1] de Marie Rutkoski

Lumen éditions, 16 février 2017 - Grand Format 464 pages
Disponible en eBook

Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise. 
Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage. 
Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.


Les Valoriens, peuple réputé barbare, dominent le monde. Passés maîtres dans l'art de la guerre, ils conquièrent chaque jour de nouvelles terres. Rien ne semble leur résister, ils sont imbattables. Et les premiers à en avoir fait les frais sont les Harranis, peuple riche et cultivé, devenus les esclaves des Valoriens. 

C'est dans ce climat de guerre perpétuelle et de conquête de territoire, que vit notre héroïne, Kestrel, la fille du général Trajan (le plus haut gradé de l'Empire Valorien). 
Son destin semble tout tracé, elle n'a que deux possibilités devant elle : s'enrôler dans l'armée comme son père le souhaite ou se marier. À 17 ans, aucune de ces deux options ne la satisfait. La guerre n'est pas pour elle, et le mariage encore moins.
De plus Kestrel est loin d'être une combattante hors pair comme ses semblables, même si c'est une redoutable stratège ! Douée pour détecter les mensonges, elle ne se laisse pas berner facilement, et pourtant...

Lors d'une sortie avec sa meilleure amie, Kestrel se retrouve sans le vouloir au marché des esclaves. 
Y est présenté sur l'estrade, un jeune esclave Herranis de 19 ans aux yeux gris perçants et à l'air bravache mais rebelle. 
Prise d'un instant de... d'un sentiment complexe et inexplicable, Kestrel va, dans un moment de pure folie, se lancer dans les enchères et acheter cet esclave (Arin) - présenté comme un excellent forgeron - au prix fort. Elle pense déceler en lui des pans de son passé, mais elle est bien loin du compte et cet achat risque de lui coûter bien plus cher qu'elle ne l'imaginait...

Dès la réception de ce roman, je n'ai pu m'empêcher de me jeter dessus. Déjà, rien qu'avec la couverture, j'étais in love de ce livre. J'en attendais beaucoup et je n'ai pas du tout été déçue. 
Tout y est pour faire de ce récit un quasi-coup de cœur (j'attends le prochain opus pour le coup de cœur 😉). 
De l'action, des rebondissements, de l'amour, des émotions, des trahisons, des mensonges, des complots, nous plongeons au cœur d'une terrible machination qui nous prend complètement aux tripes. 

Si parfois l'héroïne m'a agacée dans ses prises de décision (elle ne va pas toujours comme je l'aurais souhaitée), elle est touchante, attendrissante et il est aisé de s'identifier à elle. 
Arin, quant à lui, est un personnage que j'ai trouvé sublime. Malgré ses actes qui peuvent le contredire, il possède un cœur immense et il m'a beaucoup touchée 💗

Et, fait rarissime chez moi, la tension était tellement (mais tellement !) forte, que j'ai craqué au 3/4 du roman et j'ai été lire la dernière page du récit... oui, oui, oui, je n'en suis pas très fière, mais je ne pouvais pas faire autrement. C'était devenu un besoin viscéral, celui de me rassurer et de savoir comment toute cette histoire se terminait. 

En bref ? The Curse nous entraîne dans un univers fantasy violent, dur, cruel, où l'amour n'a pas sa place et quand celui-ci s'y invite quand même, les répercussions ne se font pas attendre ! 
Une lecture très très intense, passionnée et renversante. Vivement la suite pour que je vous annonce mon coup de cœur !