jeudi 30 mars 2017

La sorcière maudite de Blanche Monah

Auto-édition, 31 mai 2017 - Format eBook 296 pages


Tout les sépare. Markh est un noble seigneur, membre du tout-puissant Conseil des mages. 
Serena est une pauvre magicienne victime d’une terrible malédiction. Récemment orpheline de mère, elle est à la recherche de son père.
En arrivant dans la capitale du pays, elle est prise pour une sorcière noire et arrêtée. On la jette en prison, où elle est destinée à servir de cobaye dans les expériences que mène Markh sur les origines de la magie. 
Entre le geôlier et sa prisonnière, c’est un duel à mort qui se prépare. 
Sauf si le désir et l’amour s’en mêlent…


Intriguée par le résumé et charmée par la couverture de ce roman, je n'ai pas hésité une seconde à le lire. 

Serena, une jeune sorcelière (ou magicienne naturelle) a connu trois étapes majeures dans sa vie : 
La première est à ses 12 ans, quand une magicienne de l'Ordre lui lance une malédiction à elle et à sa mère. Cette malédiction nimbe leur aura d'une telle noirceur qu'elles suscitent chez les gens haine, mépris et dégoût. 
Ce qui engendre le deuxième événement marquant, avec la mort de sa mère, trois ans plus tard, par des villageois. 
Et la dernière survient lorsqu'elle décide de partir à la recherche de son père, dans la grande ville de Fevria. À peine a-t-elle mis les pieds là-bas, qu'elle se fait arrêter, son aura maléfique la faisant passer pour une sorcière noire. 
Son geôlier n'est autre que Markham, un grand seigneur et fils du régent. Ce dernier voue une passion pour la magie et ses origines, et le cas de Serena est pour lui une incroyable découverte, dont il espère tirer le maximum d'informations grâce à ses expériences. 
Mais dès sa première rencontre avec Serena, rien ne va se passer comme il l'imaginait, derrière cette noirceur qui l'entoure, il détecte autre chose de bien plus troublant...

En grande fan de Fantasy, j'avais hâte de découvrir ce récit pour adultes, pimenté de scènes de sexe... La cerise sur le gâteau pour moi ^^. 
Toutefois, je suis un peu chagrinée que ce roman ne soit pas de la Fantasy pure et dure, où l'univers, parfois complexe, est toujours très riche et nous plonge littéralement dans un autre monde. 
Ici, ce n'est pas le cas. Le récit se concentre essentiellement sur la romance et la relation entre nos deux personnages principaux et on ne sent pas beaucoup le côté Fantasy justement, si ce n'est dans la partie magie de l'histoire. Pour moi, c'est une romance avant toute chose. 
Pareil pour l'action et les rebondissements qui pèchent un peu, surtout au début, mais nous réservent cependant un final mouvementé et palpitant, que j'ai adoré.  

Par contre, du point de vue romance, nous ne sommes gâté(e)s, puisque c'est ce qui prime dans ce roman. 
La relation entre Serena et Markh est attendrissante même si, là encore, j'ai trouvé que son évolution était bien trop rapide. Une page, Serena est prisonnière, la suivante, elle devient sa maîtresse. Toutefois, on se laisse emporter et s'émouvoir par leur idylle, ce qui est le principal. 

La plus belle surprise de récit est la plume de Blanche Monah que je découvre pour la première fois avec cet écrit. Elle est fluide, riche, maîtrisée et empreinte d'une certaine poésie très touchante. 
Si je n'ai pas été convaincue à 100 % par le contenu de cette histoire, je suis incontestablement sous le charme de sa plume. Je lirai donc ses autres romans très rapidement. 

Un dernier petit mot quant au choix de narration que j'ai trouvé très original. Nous suivons l'héroïne par une narration à la troisième personne et le héros par une narration à la première personne. Un choix peu commun, car habituellement c'est plutôt l'inverse. J'ai beaucoup aimé cette initiative qui change un peu. 

En bref ? Un roman un peu en demi-teinte, certaines choses m'ont plu, d'autres moins.