mardi 7 mars 2017

Les filles de Brick Lane de Siobhan Curham

Flammarion Jeunesse, 04 janvier 2017 - Grand format 376 pages


Ambre, l'héroïne de ce premier tome, court après l'excitation et l'aventure. Mais pas facile de s'intégrer au collège quand il faut assumer d'avoir deux papas et que la vie à la maison n'est pas de tout repos. Inspirée par Oscar Wilde, Ambre se dit qu'il doit bien y avoir, parmi les millions de personnes qui vivent Londres, quelqu'un qui se sente comme elle - d'autres rêveurs solitaires ? -. Après la rencontre fortuite de Maali, Sky et Rose, Ambre réunit très vite les trois filles pour former le Moonlight Dreamers. Il est grand temps pour elles de poursuivre leurs rêves, et quoi de mieux pour les atteindre que le soutien de ses amis?

Les filles de Brick Lane, c'est l'histoire d'une amitié qui se lit à travers les jugements et les différences. 
Ambre, 16 ans, est marginalisée à son école. La raison ? Elle a deux papas. 
Même si cette dernière a du caractère et sait s'affirmer, ce n'est pas toujours évident face aux quolibets et méchancetés incessantes de certaines de ses camarades. 
De plus, Ambre rencontre quelques difficultés de communication avec l'un de ses papas. La tension entre eux est telle, qu'elle en vient à regretter qu'il soit son père. 
Sur son blog, Ambre va lancer un groupe secret et trois  jeunes filles vont répondre à l'appel. 
Tout d'abord Maali, une hindoue à la timidité maladive (surtout envers les garçons), qui supporte de moins en moins le racisme qu'elle subit au quotidien. 
Sky, une poète rebelle qui rêve d'avoir le cran de monter sur scène. 
Et enfin Rose qui n'aspire qu'à devenir pâtissière quand sa mère, une ancienne mannequin célèbre, la force à suivre ses pas. 
Dans l'immensité de Londres, ces filles de Brick Lane vont se retrouver plusieurs soirs par semaine et surmonter ensemble leurs difficultés, leurs doutes et leurs peurs...

C'est une jolie petite histoire basée sur l'amitié et les différences socioculturelles. 
Le récit est narré à la troisième personne et à chaque chapitre, nous suivons l'un des quatre personnages de ce roman. 

J'ai pris plaisir à la lecture et j'ai passé un agréable moment en compagnie des filles de Brick Lane. Elles sont attachantes, mignonnes comme tout et très touchantes. 
Toutefois, je regrette malgré tout le manque d'étoffe de ce récit. On évoque le racisme, l'homophobie, le deuil, sans jamais vraiment approfondir les choses. Les sujets sont graves mais appréhendés avec une certaine légèreté, c'est à la fois plaisant, car cela fait tout le charme du livre, et déconcertant, car on s'attend à plus. 

En bref ? Un roman sympathique dont les personnages, charmants, nous font passer un moment des plus agréables.