lundi 3 avril 2017

Dangerous Women Partie 2 de George R.R. Martin & Gardner Dozois

éditions J'ai Lu, semi-poche imaginaire, 18 janvier 2017, 633 pages, disponible au format papier et numérique


En vente sur le site  J'ai Lu

http://www.jailu.com/albums_detail.cfm?id=50497





Dans cette anthologie, George R R Martin a convoqué les plus belles plumes féminines de la scène imaginaire. Cet ensemble de nouvelles célèbre les femmes : mères de famille ou séductrices, princesses ou roturières, innocentes ou coupables, riches héritières ou pilotes émérites, toutes ces héroïnes ont un incroyable destin qui ne demande qu'à s'accomplir ! 



Ce roman est la partie 2 de Dangerous Women.
Alors que dans le tome précédent, la plume était donnée aux hommes, nous retrouvons ici des nouvelles d'auteures féminines.
Dans ce recueil, nous découvrons 12 nouvelles qui, une fois encore, nous présentent des femmes fatales, princesses ou pas, innocentes, mères de famille, pilote d'avion, super héroïne ... mais qui ont  toutes un point en commun : être dangereuses dans certaines circonstances.

Comme pour le tome précédent, je vais vous donner un bref aperçu de toutes les nouvelles. 

Soit mon coeur est gelé
Tom et Lorie ont une adorable fillette : Shelby. Tout va pour le mieux jusqu'au jour où, rentrant du travail, il s'aperçoit de la disparition de sa femme et de sa fille.
Lorie retrouvée, elle affirme que sa fillette a été enlevée.
Tout le monde prend en pitié ce jeune couple mais très rapidement, c'est la suspicion qui va peu à peu s'installer.
Shelby a-t-elle été vraiment enlevée ?
Lorie est-elle coupable ou innocente ? Victime ou bourreau ?
A vous de le découvrir.

La chanson de Nora
Au coeur de la cour du roi Henri II, les complots et les trahisons sont légions.
Mais il faut parfois se méfier encore plus de sa propre famille !!
Qu'est donc un père, un frère quand le pouvoir est tout ce qui importe ?

Les mains qui n'y sont pas
Dans cette nouvelle futuriste, humains et aliens cohabitent en plus ou moins bons termes.
La race humaine est "dominante" mais les différences de classes sociales sont toujours présentes.
Un jeune officier rencontre, dans un bar, un vieil ivrogne qui va lui conter une histoire incroyable.
Un conte à dormir debout comme le pense le jeune homme.
Mais que se passerait-il s'il s'avérait que cette fable n'en était pas une ?

Raisa Stepanova
Raisa est pilote de chasse au coeur de l'armée soviétique en compagnie de son amie Inna.
Leur mission : repérer les avions ennemis et si l'opportunité leur est donnée, les abattre.
Raisa est douée et n'a plus que deux avions à abattre pour devenir un As.
Mais lorsque son frère est porté disparu, c'est son univers entier qui s'écroule car, pour la Russie, être porté disparu signifie - même si ce n'est pas le cas - que l'on est déserteur et l'opprobre s'étend, alors, sur toute la famille !
Héros ou pas, la guerre ne fait de cadeaux à personne !

Les voisines
Cette nouvelle fantastique mais en avant la solitude des personnes âgées, l'incompréhension de leur famille.
Sarah est l'une de ces personnes mais suite à la disparition d'une de ses amies, elle va commencer à voir deux réalités.
L'une radieuse, l'autre sombre et dangereuse.
Ces réalités sont-elles issues de son imagination et créées par son cerveau vieillissant ?
Et si, au contraire, tout était vrai ? Quel choix faire ?

Un reine en exil
Constance de Hauteville, d'origine sicilienne a quitté le soleil de son pays pour épouser Henri de Hohenstaufen,  empereur de Germanie.
Mais à la mort de Guillaume, roi de Sicile, sans héritier direct, c'est à Constance que revient le titre de reine de Sicile.
Un retour aux sources qui ne se passera pas sans douleur pour la jeune femme soumise à l'avidité de son époux qui ne voit là qu'une opportunité pour devenir un monarque tout puissant.
Le destin hors du commun d'une reine fière, forte, déterminée et prête à tout pour défendre son peuple et son pays.

Deuxième arabesque très lentement
Dans un monde dévasté par une terrible épidémie d'infertilité, qui a causé la stérilité de près de 99% des femmes, les humains vivent en communauté - pour ceux qui vivent en dehors des villes - et en meute - pour ceux qui restent en ville.
Les femmes sont considérées comme primordiales mais uniquement celles capables d'enfanter, pour les autres ....
Au sein d'une meute, il y a toujours une nounou, une femme, infertile, qui sert tout à la fois de mère, d'infirmière, de conseillère pour les rares jeunes filles de la meute et pour les mâles qui, il faut bien le reconnaitre, n'ont pas un intellect très développé.
Mais lorsque, lors d'un séjour au coeur d'une ancienne salle de spectacle abandonnée et en ruine, certains membres de la meute découvre la danse et la musique, l'espoir et la révolte vont peu à peu s'immiscer dans leur vie.
Et si  la beauté pouvait trouver sa place dans un monde où seule compte la force brute ?

La ville Lazare
Nouvelle Orléans.
Suite à la Dérivation qui a modifié le cours du Mississipi, ceux qui y sont restés sont devenus, pour les pauvres : encore plus pauvres et pour les riches : encore plus riches.
Le capitaine Dany est un flic ripou qui n'hésite pas à faire condamner des innocents pour complaire à Peter Benett qui le rétribue généreusement mais lorsque Dany fait la connaissance de Délia, une strip-teaseuse, tout va changer.
En bien ? Ou en mal ?

Novices
Dans cette longue nouvelle - une centaine de pages- de l'auteure Diana Gabaldon, nous retrouvons Jamie Fraser, le héros de sa série à succès Outlander. 
Un Jamie Fraser, tout jeune, qui a été contraint de fuir son domaine écossais et de rejoindre une bande de mercenaire où il y retrouvera son ami Ian.
Le jeune homme va vivre de nombreuses aventures.
Certaines amusantes, d'autres plus dangereuses voir dramatiques.

L'enfer n'a pire furie
Ce récit est tiré d'une légende et met en scène 4 jeunes gens au coeur d'une ville fantôme : Louina.
Une ville maudite portant le nom d'une indienne creek qui, après avoir été chassée de la ville, avait lancé une malédiction sur la ville. Condamnant celle-ci et tout ceux qui y passeraient par la suite à disparaitre.
Cait, la médium du groupe va se retrouver mêlée, bien malgré elle, à cette malédiction.
Parviendra-t-elle à tirer ses amis -et elle-même - des griffes de Louina ?

Les aides soignantes
Gloria vit au crochet de sa soeur Val.
Fascinée par les tueurs en série et sans emploi, elle s'engage comme bénévole dans la maison de repos où vit leur mère.
Mais lorsqu'elle découvre un sombre trafic au coeur de la maison de repos, parviendra-t-elle à convaincre Val qui la considère toujours comme sa petite soeur, pas très débrouillarde, avant qu'il ne soit trop tard ?

Les mensonges que me racontait ma mère
Suite à l'explosion, dans les années 1940, d'une bombe extraterrestre, le virus Wildcard s'est répandu sur la ville de Manhattan.
Certaines rares personnes sont devenues des As aux pouvoirs hors normes, d'autres sont devenus des Jokers, des êtres atrocement mutilés.
Michelle est un As, son surnom : Bubulle, car elle produit des bulles qui lui permettent d'éliminer des menaces de manière ciblée. Elle a recueilli Adesima, une gamine innocente, sur laquelle on a testé le virus Wildcard et qui est devenue mi-humaine, mi-insecte, ce qui ne l'empêche pas d'être adorable.
Suite à une attaque de zombies en pleine parade, Michelle soupçonne, Joey, dite Hoodoo Mama, qui est le seul As à pouvoir commander les morts-vivants.
Mais lorsqu'il s'avère que Joey est innocente et qu'il s'agit en fait d'un voleur de don, l'affaire va se révéler plus compliquée que prévue.
Qui est ce mystérieux Mr Jones qui a monté toute cette affaire ? Jusqu'où est-il prêt à aller pour obtenir ce qu'il veut ?

Ma conclusion sera la même que pour le tome précédent, les plumes féminines n'ayant rien à envier à leurs homologues masculins.
Encore une fois, ces récits proviennent un peu de tous les genres : fantasy, bit-lit, science-fiction côtoient horreur, policier et historique.
Nous avons affaire à des femmes fortes, dures à cuire, combattantes émérites, insoumises. Elles sont parfois fatales, retorses, magiciennes, criminelles, détectives, survivantes et parfois juges, reines, tueuses en série ou sanguinaires mais assument totalement ce et qui elles sont !
Ma préférée ?

 Les mensonges que me racontait ma mère 




Celle où je n'ai pas tout compris ?

 La ville Lazare


La plus angoissante ?

 L'enfer n'a pire furie


 L'héroïne la plus attachante ?

 Raisa Stepanova


Et une mention spéciale pour

  
Novices


 

http://www.jailu.com/albums_detail.cfm?id=50497


Pour découvrir la chronique de la première partie, cliquez sur la cover.

 http://lesreinesdelanuit.blogspot.be/2016/08/dangerous-women-partie1-de-georges-rr.html