vendredi 7 avril 2017

Marked men T5, Rowdy de Jay Crownover

Hugo Roman, 30 mars 2017 - Grand Format 440 pages
Disponible en eBook

Après que la seule fille qu'il n'ait jamais aimé lui dit qu'il ne serait jamais assez bien, Rowdy St.James quitte le Texas. 
Depuis il souhaite juste profiter de la vie avec ses amis et refuse de prendre quelque chose au sérieux, surtout quand il s'agit des filles. Brûlé par l'amour il n'est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois. 
Mais ça, c'était avant qu'un fantôme du passé ne resurgisse. 
Salem Cruz a grandi dans une maison où il y avait trop de règles et pas assez de joie. De son enfance, elle n'a qu'un seul bon souvenir, celui d'un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite soeur. Aujourd'hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy " qu'il était une fois, il avait choisi la mauvaise soeur ". Tout fonctionnait parfaitement jusqu'à ce que la personne qui les liait par le passé refasse surfance, menaçant de les séparer pour de bon.

Ce nouveau tome de Marked Men est consacré à Rowland St. James et Salem Cruz. 

Dans le tome précédent Nash a décidé de mettre en exécution les projets de Phil et d'ouvrir un nouveau salon de tatouage, cette fois-ci dans les quartiers chics. 
Pour cela, il a fait appel, toujours sous les conseils de Phil, à Salem Cruz qui sera chargée de lancer ce nouveau salon dans Lower Downtown. 
Si au départ, ce poste ne l'intéressait pas plus que ça et que quitter Las Vegas la contrariait, un homme va changer son point de vue. 
Cet homme, c'est Rowland, dit Rowdy, son meilleur ami d'enfance (et bien plus encore à ses yeux), qu'elle n'a pas revu depuis dix ans.

Salem et Rowdy ont un passif. Voisins dans la petite communauté de Loveless, au Texas, ils sont de suite devenus inséparables malgré leur différence d'âge (Salem est plus âgée de trois ans). Salem était d'un soutien sans faille pour Rowdy, le gamin orphelin, un peu paumé et timide. 
Au fil des années, cette amitié s'est transformée en amour, du moins pour Salem, car Rowdy, lui, était éperdument amoureux de Poppy, l'adorable petite sœur de Salem. 
Alors à 18 ans, Salem, qui ne supportait plus d'être enfermée dans le carcan familial avec un père sectaire ne voyant que par la religion, a décidé de s'enfuir le plus loin possible, laissant derrière elle sa relation avec Rowdy. 

Cette fuite, Rowdy l'a vécu comme un abandon et en a été beaucoup affecté. 
Rajoutez à cela, que Poppy, la cadette, lui a brisé le cœur quelques années plus tard, et l'on comprend mieux pourquoi Rowdy ne veut plus jamais entendre parler des sœurs Cruz. 
Mais le destin, prénommé Salem, va en décider autrement. En acceptant le poste dans le nouveau salon, Salem est bien décidée à renouer avec Rowdy, qu'il le veuille ou non.
Rowdy sera-t-il prêt à lui laisser une seconde chance ? 


Mon avis sur cet opus est assez paradoxal, car d'un côté je suis un peu déçue de la trame du récit qui manque de peps et qui est un peu trop lisse à mon goût, et, de l'autre, je suis complètement sous le charme de Rowdy, pour qui j'ai eu un gros coup de cœur. Je pense même que c'est mon personnage préféré avec Rome. 
J'ai adoré son caractère, à la fois taquin, doux et calme. Rowdy est celui qui arrondit les angles, d'humeur égale et toujours le sourire aux lèvres. C'est très appréciable d'avoir pour une fois un héros qui n'est pas torturé, un gars bien dans ses bottes, qui sait où il va. 
Ce personnage a fait frémir mon petit cœur et l'a transformé en guimauve fondante.
Rowdy tel que je l'imagine 😍

Par contre, comme je le disais, côté histoire, ça pèche un peu. J'ai trouvé qu'il y avait pas mal de longueurs cette fois-ci et le récit, dans son ensemble, est moins accrocheur et addictif que lors dès précédents volets. 

Après, cela reste Marked Men, donc une série géniale !! Retrouver l'univers et tous les personnages de cette série est un régal, un bonheur dont on ne se lasse pas. 

Le prochain tome sera sur Asa et Royal et franchement j'ai hâte de découvrir leur histoire. 




Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes :
http://lesreinesdelanuit.blogspot.fr/2016/02/marked-men-de-jay-crownover.html