dimanche 21 mai 2017

I hate u love me de Tessa Wolf

BMR, 21 avril 2017 - eBook 439 pages



À 18 ans, ma vie est toute tracée. Raisonnable, réfléchie et ambitieuse, je me prépare à intégrer une des plus prestigieuses universités de Paris. Raisonnable… Je l’étais avant de le rencontrer. Fares. Ce garçon intimidant, intrigant, différent des autres qui va tout remettre en question. Bouleverser mon monde parfait, juste avant de disparaître. Laissant derrière lui une histoire d’amour explosée en plein envol.
Cette rupture m’a changée à jamais.
Trois ans plus tard, le destin met à nouveau Fares sur mon chemin. Lui a refait sa vie, pas moi et son indifférence va achever de me détruire. Quand plus rien n'atteint celui qu'on aime et que la haine prend le dessus, la vengeance n’est-elle pas la plus douce des thérapies ?


Elena Lopez, 18 ans, étudiante douée et travailleuse se prépare à intégrer une des plus grandes universités de Paris. Elle a un petit ami qu'elle aime et qui l'a demandée en fiançailles. Sa vie est toute tracée, parfaite !
Mais un jour une rencontre avec un garçon va changer la donne. C'est Farès Fardem, un jeune homme mystérieux, intimidant, différent de tous les autres. Il va lui ouvrir un autre monde : un monde de différences, d'intolérance, de jugement, d'apparence, de violence. Un monde bien moins parfait que celui dans lequel elle gravitait, mais aussi plein tendresse, de passion, d'envie, de liberté !
Ce début d'histoire d'amour est cependant vite étouffé dans l'œuf par un malheureux malentendu...

Cependant, trois ans plus tard, la vie (le destin) les réunit de nouveau. Lui est passé à autre chose, tandis que Elena a arrêté de vivre, elle survit. Son indifférence, sa cruauté vont totalement la détruire !!! 

Qu'adviendra-t-il d'elle ? De leur histoire ? Et si le destin les avait réunis pour une seconde chance ? Ou bien profitera-t-elle de cette opportunité pour se venger et lui rendre tout le mal qu'il lui a fait ?

Malgré le laps de temps très court qu'aura connu leur histoire, ils sont le souffle de chacun, la drogue dans leurs veines, ils se complètent. Attirés comme un papillon à la lumière.

Malheureusement, leur histoire sera de courte durée. Farès disparaît un jour pour ne plus revenir. Elena ne surmontera pas son départ et survivra tant bien que mal avec l'aide de ses amies. C'est une vraie descente aux enfers, j'ai eu beaucoup de peine pour cette jeune fille qui avait trouvé le vrai amour ! Sa souffrance est si bien décrite que j'ai plongé avec elle dans les affres de la douleur de son cœur. 

Mais Farès a un secret, un énorme et terrible secret qu'Elena soupçonne sans savoir de quoi il en retourne. Je vous avoue que je me suis trituré les méninges pour essayer de deviner moi aussi ce qu'il en était. Je me suis dit au départ "ça ne doit pas bien être grave, il est jeune, cela doit être une broutille". 
Quel est son secret ? Pourquoi est-il parti sans explication et surtout sans écouter les explications d'Elena ? Il a fui tout simplement ou bien était-il tellement en colère qu'il ne supportait plus de vivre et de la côtoyer tous les jours ?

Et bien, trois ans plus tard, le secret se révèle et cela a été un choc pour moi ! J'étais loin d'imaginer ce lourd secret chargé de responsabilités en tous genres. Les retrouvailles ont un goût amer, ils sont autant l'un que l'autre déchirés, ce qui va donner lieu à des lourdes confrontations entre colère et désespoir. Mais, quand tout commence à s'arranger, finalement la vie vous rattrape et vous le fait payer cher...

De nature empathique, je peux vous dire que cette histoire d'amour (impossible ?) je l'ai vécue de l'intérieur, comme si c'était moi qui la vivais réellement ! Je suis passée par tout un panel d'émotions, de la joie des premiers émois, de la curiosité sur le comportement souvent changeant de Farès, de la colère et pour finir, une grande peine... alors que cette histoire était une évidence.

Ce premier tome m'a totalement conquise ! Ce n'est pas qu'une histoire d'amour, cette passion dévorante, intense, bouleversante m'a happée du début jusqu'à la fin ! On ne peut pas rester insensible sur un tel amour, c'est impossible. Il est magnifique, beau, addictif, mais aussi déchirant, désespéré. Mais un tel amour vaut-il la peine d'être vécu ou vaut-il mieux le laisser partir sans se battre ? 

Je terminerai par cette pensée de Farès qui m'a mise en peine autant qu'en colère :
« Je me demande si vraiment elle se souviendra de moi. Même quand elle saura tout. Même quand elle me détestera. Je suis tombé chaque jour un peu plus amoureux d'elle. J'ai commencé à vivre avec elle et je meurs pour elle. Je ne suis qu'un homme et j'avais besoin d'elle. »




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire