mardi 9 mai 2017

La gardienne des mensonges [tome 2] de Brenda Drake

Lumen éditions, 26 janvier 2017 - Grand Format 479 pages
Disponible en eBook


Quand le Conseil des mages envoie Gia dans une petite ville du Connecticut, elle croit d'abord que vivre sous protection avec sa famille, ses amis – et, en bonus, Arik en personne – ne devrait pas s'avérer trop désagréable. Mais la déception ne tarde pas : non seulement son meilleur ami, Nick, a du mal à contrôler de tout nouveaux pouvoirs plus qu'inquiétants mais, en plus, Gia est contrainte de vivre sous le même toît que Deirdre, sa jumelle seulement en apparence, avec qui elle ne s'entend pas du tout... Sans compter qu'Arik semble s'intéresser d'un peu trop près à l'une de leurs jeunes voisines ! 
Bien décidée à retrouver les Chiavi manquantes – ces clés magiques qui sont leur seul espoir –, la jeune Sentinelle, accompagnée de Nick, visite en secret certaines des plus belles bibliothèques de la planète. Mais le sort s'acharne : elle déclenche au détour d'un couloir sombre un piège qui l'expédie vers une bien mystérieuse destination. Pour retrouver les siens et affronter Conemar, Gia va être contrainte de faire un sacrifice, un choix terrible qui lui coûtera un être cher. 
Il lui suffit de tourner la page pour déclencher la fin du monde ! Bestiaire fabuleux, objets magiques, voyage entre les univers... Jamais plus vous ne regarderez un vieux livre poussiéreux du même oeil ! Avec La Gardienne des mensonges, Brenda Drake nous entraîne à la suite de Gia dans une quête initiatique périlleuse et riche en révélations.

Ayant perdu mes notes sur le roman 😪😪 mon avis sera très succinct. 
À vrai dire, vu ma mémoire de poisson rouge, j'ai même hésité à le faire, car parler pour parler, ce n'est pas terrible. Donc, excusez-moi par avance pour la pauvreté de ma chronique. 

Ce deuxième opus, dans la continuité du premier, nous entraîne une nouvelle fois dans une cascade de rebondissements (la scène de la bataille finale est très prenante !).
Plus les pages défilent et plus le récit prend en intensité ! Certaines révélations sont saisissantes et les retournements de situation sont nombreux. 

Je ne suis pas encore pleinement convaincue, car pour moi il manque toujours un petit truc, qui ferait la différence. 
Toutefois, j'ai vraiment bien accroché à la romance avec ce triangle amoureux qui se forme doucement entre Bastien, Gia et Arik. 
D'ailleurs, même si j'adore Arik, mon cœur va pour Bastien que je trouve plus mystérieux et qui me fascine. 

Cette série a un petit air, non déplaisant, de TMI (The Mortal Instruments), pas dans la trame, mais plutôt dans l'ambiance. Ce petit groupe d'amis soudés qui luttent ensemble, tout en se taquinant et se chamaillant, me plait vraiment beaucoup. 

En bref ? Sans être un coup de cœur, cette série de Brenda Drake est très sympa. Rythmée, intense, on ne s'ennuie pas une seconde et les personnages charismatiques la rendent encore plus attractive. 



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente