jeudi 1 juin 2017

Calendar Girl - Juin d'Audrey Carlan

Éditions Hugo Roman, Broché  160 pages, 1 juin 2017
Traduction : Robyn Stella Bligh, Disponible en eBook


Quand Pretty Woman rencontre Gossip Girl...
Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n'est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu'elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l'un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d'affaires qu'il veut approcher. 
Mais elle va vite changer d'avis lorsqu'elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren. 
Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays. 
Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s'apercevoir qu'il n'y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée...




Six mois déjà que Mia parcourt les États Unis de long en large pour rembourser la dette de son père. 
Et ce mois de Juin, l'amène à Washington pour servir de faire valoir à Warren Shipley, un soixantenaire milliardaire. Son but est pourtant noble puisqu'il souhaite approcher d'autres "vieux" milliardaires comme lui, pour faire transiter des médicaments, bénévolement, dans des pays nécessiteux. 
Rien que pour ça, Mia est prête à tout pour l'aider. Et (ce monde est fou) pour cela, elle doit jouer le rôle de la petite fille entretenue par son "papa" (oui c'est très malsain comme situation).
Heureusement, il y a Aaron, le sénateur sexy célibataire, fils de Warren, pour titiller la libido exacerbée de Mia... ou pas ! Finalement, allez donc savoir avec Mia.

Dès les premières pages, je râlais déjà sur Mia. Franchement, elle est lassante avec son besoin de sexe constant face à un bel homme, quel qu'il soit. Alors qu'elle pense encore plus à Wes, elle ne peut s’empêcher de "mouiller" pour Aaron. 
C'était donc ça, encore et toujours, au bout de six mois ? Mia, la chaudasse ? Et me voilà, à lever les yeux au ciel...
Mais j'ai sous estimé le talent d'Audrey Carlan, mille excuses madame ! Car plus j'avançais dans ma lecture et plus j'ai été retournée. Quelle claque cette fois-ci ! 
Un épisode complètement inattendu et qui ne ressemble à aucun autre, même si le thème n'est que survolé, il donne à réfléchir.

Mia continue donc de mûrir, grandir et se rend compte que ses anciens clients sont devenus une famille à la vie à la mort pour elle. Elle se pose, réfléchit aux six mois écoulés et ne prend que le meilleur de ces leçons que la vie lui a donné.

Je pense que Mia est à un vrai tournant de sa vie... vivement juillet car j'ai hâte de la voir encore évoluer (dans le bon sens).

Parce que deux avis valent mieux qu'un...

Pour ce mois de juin, Mia doit endosser un rôle pour le moins dégradant : celui de femme objet. 
Son client, un millionnaire sexagénaire, a besoin de ses services pour "rentrer dans le moule" en se pavanant avec son "trophée", en l’occurrence Mia, pendant les soirées mondaines. 
Warren, c'est son nom, n'est pas pour autant un vieux pervers. Sa cause est noble et sa demande légitime. 
Voilà pourquoi Mia, cette féministe assumée, accepte sans broncher (ou presque) ce rôle qui lui est attribué. 
Mais voguer parmi les vieux libidineux et les "chercheuses d'or" - des femmes qui fricotent avec des vieux riches, bien souvent en âge d'être leur grand-père - n'est pas de tout repos. 
Mia découvre à Washington et ses soirées mondaines, un univers aux codes révoltants. 

De plus, Mia a un autre problème. Depuis qu'elle a quitté Taï, elle se sent plus seule que jamais. Ses sentiments confus pour Wes lui compriment le cœur et son absence n'en est que plus douloureuse. 
Heureusement, que le beau sénateur Aaron, le fils de Warren, est là pour lui changer les idées. Cet homme est un régal pour les yeux... Mia se laissera-t-elle tenter ? 

J'ai particulièrement aimé ce nouveau tome. Il est captivant du début à la fin... et la fin, justement, nous réserve son lot de surprises. 
Alors que le scénario était déjà tout tracé dans ma tête, Audrey Carlan m'a totalement prise au dépourvu avec ce tome, car la tournure que prend les événements est des plus inattendus. J'ai été surprise et j'ai adoré ça. 

Mon seul et unique bémol concerne Mia. C'est un personnage que j'affectionne beaucoup et qui est vraiment très attachant. D'ailleurs, c'est bien simple, tout le monde l'aime. Elle laisse à chaque fois une empreinte indélébile sur son passage, et chaque personne qu'elle côtoie devient un membre à part entière de sa famille. 
Toutefois, elle est trop excitée - dans le sens émoustillée - à mon goût. J'aimerais que parfois elle arrête de penser avec son clito et de mouiller pour la moindre petite phrase prononcée d'une voix grave. Ça lui donne un petit (gros) côté nymphomane que je n'apprécie pas outre mesure. 

En juillet, Mia s'envolera pour Miami, où Anton Santiago, un célèbre artiste de hip-hop, requiert ses services.  Il la veut comme actrice principale pour son dernier vidéo clip... 

En bref ? Un tome surprenant qui m'a beaucoup plu. 


http://amzn.to/2r65IoQ

https://www.facebook.com/HugoNewRomance/