samedi 17 juin 2017

Inalia T2, Les larmes de saphir de Maud Cordier

Éditions Mots en Flots, Grand Format 365 pages
Disponible en eBook

Dans le château d'Inalia, une main dominatrice tire les ficelles dont Pénélope est désormais prisonnière.
Telle une marionnette, un pion sur un échiquier pervers, elle voit son destin lui échapper et perd tout contrôle sur son existence : mensonges, trahisons, morts, violences, chantage... Son monde s'écroule pièce par pièce.
La venue des Elfes dans le royaume, lueur d'espoir se profilant à l'horizon, suffira-t-elle à détourner le sort qui s'acharne ?

La fin du tome 1 se terminait sur un petit cliffhanger - si tant est qu'un cliffhanger puisse être petit - où Pénélope se faisait agresser par un individu. Qui ? Pourquoi ? Comment ? Nous restions avec toutes ces questions en tête. 

Dans ce nouvel opus, nous retrouvons Pénélope, plus désemparée que jamais suite à son agression. On s'est joué d'elle. Elle est devenue, sans le vouloir, une marionnette dans les mains expertes d'un manipulateur cruel et sans pitié. En tant qu'esclave et servante du château, la vie de Pénélope ne lui appartenait déjà pas, mais maintenant son corps non plus. 
Nous apprenons par le biais de flashbacks ce qui s'est réellement passé dans le bureau et constatons avec effroi l'ampleur des conséquences et des retombées que tout cela va engendrer. 
Plus rien ne sera comme avant. Les espoirs et les rêves de Pénélope ont été tués dans l'œuf et son bonheur fut aussi intense que court. 
Bien plus que son destin qui lui échappe, c'est sa vie qui est en jeu, ainsi que celles de ses amies. Pour les sauver, elle est prête à tout - elle l'a déjà prouvé - mais jusqu'où iront ses sacrifices ? Et ne seront-ils pas vains au final ?
Prise entre deux princes et un roi fourbe, la vie de Pénélope n'a pourtant rien d'un conte de fées...

C'est incroyable la vitesse à laquelle ce tome s'engloutit ! Il est d'une additivité telle, qu'il est impossible de le lâcher. À chaque nouveau chapitre un rebondissement, une révélation ou un élément perturbateur nous retient captifs et nous fait tourner la page suivante, encore et encore. 
Au final, en trois heures de temps, j'avais lu le roman. 
J'ai été happée par cette histoire aux twists imprévisibles et remarquables. Certaines scènes nous scotchent à notre siège et nous coupent le souffle. 
Nous tremblons comme jamais pour nos héros, tant l'angoisse et la crainte qu'ils leur arrivent malheur nous étreignent. Les personnages nous entraînent dans une valse d'émotions et de sensations brutes qui nous laissent vide d'énergie, mais repus et pleinement satisfaits. 

J'émets toutefois une petite réserve quant à l'univers du roman dont je ne saisis toujours pas tous les tenants et aboutissants. Il reste pour moi encore trop flou et je me demande où l'auteure veut nous emmener avec cette histoire d'elfes. Deux tomes que j'attends des réponses qui, hélas ne viennent pas, mais je ne désespère pas : patience à qui sait attendre, je suppose donc que tout nous sera révélé en temps et en heure (en attendant je ronge mon frein - ma curiosité étant à son comble). 

Un dernier mot quand même sur la fin de ce tome : OMG !! C'est quoi cette fin ?! 
Il devrait y avoir une loi contre les cliffhangers de la mort qui tue comme ça, car, là, l'attente relève du supplice. C'est un véritable crève cœur de finir ce roman sur ces quelques lignes qui nous déchirent les entrailles. 

En bref ? Un second opus intense, rythmé et passionnant. 

Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente