mercredi 14 juin 2017

Victorian Fantasy T2 : De velours et d'acier de Georgia Caldera

Pygmalion, 12 avril 2017 - Grand Format 805 pages
Disponible en eBook


Dans les Bas-fonds de Néo-Londonia, Léopoldine se bat depuis des années pour survivre. Lorsque le groupe auquel elle appartient maltraite un enfant, elle décide de se rebeller, quitte à affronter la colère de la Guilde des Voleurs. Dorénavant, elle ne laissera plus rien ni personne lui barrer la route.
Augustin, lui, a toujours mené une existence fastueuse et insouciante, résigné à subir en parallèle l'écrasante emprise de sa mère, la Reine Victoria au règne sans fin. Mais il tombe de haut quand, pour la première fois, il refuse de se conformer à ses plans aussi tortueux que mystérieux. Car, s'il est un prince dont la fonction n est que titre, c est lui. Le jeune homme devra résister et fuir pour s affranchir du joug de la souveraine et embrasser sa destinée.
Une rencontre qui pourrait bien tout bouleverser... mais la liberté ne s'obtient jamais sans sacrifice.

Cela fait un moment maintenant que j'ai ce titre dans ma pal, sa couverture m'a attirée en premier lieu et l'univers proposé par l'auteure ne me laissait pas indifférente. Bref, j'étais curieuse de le lire. Pourtant, chaque semaine, je retardais l'échéance. 
Déjà, parce que je n'ai pas encore lu le premier volet - même si je l'ai acheté, il est attend encore sagement dans ma pal. 
Mais ce qui m'effrayait par-dessus tout, c'est le nombre de pages de ce roman. Les gros pavés m'ont toujours fait peur. Plus de 800 pages... Imaginez l'angoisse si le livre s'avère décevant ? 
Maintenant, que ce passe-t-il lorsque ce sont 800 pages de lecture absolument fabuleuse qui nous attendent ? On en veut plus ! Moi, la phobique des gros pavés, j'en aurais bien lu le double ! 
Un récit de cette qualité, c'est du bonheur en barre. 

J'ai savouré, dégusté, dévoré, apprécié... - choisissez le terme que vous voulez - chaque page de cette histoire, savant mélange de fantasy, de steampuk et de romance. 
Sans avoir lu le tome 1 au préalable, je n'ai rencontré aucune difficulté à m'immerger dans cet univers pourtant riche, fouillé et original. Il est amené avec un tel talent, qu'il est extrêmement aisé de s'y plonger. 

D'un côté nous avons Leopoldine, une jeune femme de 22 ans qui vit dans les bas fonds de Néo-Londonia. Afin de survivre dans ce monde impitoyable, Leo s'est ralliée à la Guilde des Voleurs. Atteinte d'une "malédiction" qui lui confère des pouvoirs destructeurs, Léo est craint de tous et est très vite devenue le bras droit du chef de la Guilde. Malgré tout, elle doit se cacher sous un déguisement d'homme et taire son véritable statut. 
La Guilde des Voleurs règne en maître dans les ruelles malfamées et leur "charte" est régie par des règles bien précises. Règles bien souvent violentes, injustes et cruelles. 
Leo y est habituée, mais quand un jour, leur courroux s'abattent sur une jeune fille à peine majeur et son petit frère, elle ne peut s'empêcher d'intervenir et de défier l'autorité du chef, tout en sachant que cette rébellion ne restera pas impunie.

De l'autre côté, bien loin des quartiers insalubres, nous avons Augustin. Prince Augustin, fils de Victoria, la Reine Éternelle, qui gouverne son peuple sous un régime de terreur. 
Augustin, né dans le luxe, n'a qu'un seul objectif sur terre : se divertir et se vautrer dans la luxure. 
Les plaisirs charnels, il n'y a pas mieux pour oublier la froideur de sa mère, dont l'amour maternel ne fait indéniablement pas partie de ses aptitudes. 
Sa frivolité est connue de tout le royaume, ainsi que sa lâcheté. Face à Victoria, Augustin a pris l'habitude de courber l'échine et de ne jamais lui tenir tête. Il le voudrait, mais n'y arrive pas... le courage lui manque. 
Mais quand la Reine lui ordonne de prendre part à un projet totalement fou, cruel et malsain...Augustin se réveille enfin et ose lui dire non. 
Mal lui en a pris ! Sa sanction ne se fait pas attendre et, si celle-ci est absolument terrifiante, douloureuse et inimaginable, elle est aussi le déclencheur d'un pouvoir endormi. 
Grâce à une force qui lui était jusque-là inconnue, Augustin arrive, tant bien que mal, à s'échapper et c'est Leo qui le recueille aux portes de la mort...

Nos deux héros n'ont de prime abord rien en commun. Alors qu'en fait, c'est tout le contraire. Ils étaient destinés à se rencontrer et cette rencontre va bouleverser l'ordre établi et les emmener dans une course folle qui nous prend littéralement aux tripes. 
Que ce soit l'univers (époustouflant) ou les personnages (saisissants) ou  l'intrigue (palpitante) ou encore la romance (bouleversante), j'ai ABSOLUMENT TOUT AIMÉ ! 

En bref ? Un coup de cœur absolu. Foncez le lire si vous ne connaissez pas encore !