lundi 17 juillet 2017

L'invasion du Tearling [Tome 2 ] d'Erika Johansen

JC Lattès, 7 juin 2017 - Grand Format 554 pages
Disponible en eBook


Au fil des jours, Kelsea Glynn apprend à assumer ses nouvelles responsabilités de souveraine. Mais en stoppant les livraisons d’esclaves au royaume voisin de Mortmesne, elle a provoqué la colère de la tyrannique Reine rouge, qui tire son pouvoir de la magie noire. En représailles, sa terrible armée déferle sur le Tearling pour s’emparer de ce qui, selon elle, lui revient de droit. Rien ne peut arrêter l’invasion.
À mesure que l’armée Mort se rapproche, voici qu’une mystérieuse connexion s’établit entre Kelsea et une époque datant d’avant la Traversée. Elle se trouve unie à une étrange alliée, qui pourrait s’avérer dangereuse  : une certaine Lily, qui lutte pour sa vie dans un monde où il ne fait pas bon être femme. Bientôt, Kelsea elle-même commence à changer  ; elle ne reconnaît plus ni son reflet dans le miroir, ni l’extraordinaire pouvoir dont elle dispose à présent. Qui sait  ? Le sort du Tearling, et celui de l’âme-même de Kelsea, dépendent peut-être de Lily et de son histoire  ? Mais pour la Reine du Tearling, face aux hordes noires qui menacent de déferler sur sa cité et sur son peuple, le temps vient à manquer.
Dans ce second tome de la trilogie, nous retrouvons les personnages déjà présents dans La Reine du Tearling. Mais Erika Johansen enrichit son récit d’une nouvelle dimension temporelle, à travers la vie et les pensées d’une deuxième héroïne très attachante, qui elle aussi joue sa destinée. Une destinée indissolublement liée à celle de Kelsea, au Tearling, et au monde meilleur.


Cette trilogie, pourtant absolument géniale, passe un peu inaperçue sur la blogo et cela me chagrine vraiment. Car elle a tout pour plaire et, pour les amateurs du genre dont je fais partie, cette série est une petite pépite. 

Le premier volet, sans être un coup de cœur, m'avait déjà bien plu et ce, malgré la complexité de ce nouvel univers et les très nombreux personnages intervenant dans cette histoire. 
Le roman est narré à la troisième personne et nous suivons ainsi plusieurs protagonistes, d'ordre plus ou moins importan... mais tous, au final, du plus petit personnage secondaire en passant par notre héroïne, Kelsea, détiennent un rôle majeur. 
Les cinquante premières pages de ce second tome ont un peu été ardues. Le temps de se remettre dans le bain et de se remémorer qui est qui, qui à fait quoi et pourquoi. 
Passé ce cap, un peu douloureux il est vrai, c'est un régal !! 

J'ai été totalement immergée dans ce récit. 
Lors de cette lecture, je n'étais plus chez moi, dans mon fauteuil, à lire tranquillement, mais transportée aux confins des terres du Tearling. Je n'étais plus Solenn, épouse et mère de famille dévouée (on y croit 😂), mon cœur et  mon esprit étant trop accaparés par chaque personnage de ce roman. 
J'ai vécu trois jours - le temps de ma lecture -  totalement déconnectée de la réalité. 

Dans le précédent tome, pensant que cette série était purement de la fantasy, j'avais été perturbée par des références culturelles de notre monde, tel que Shakespeare etc..., laissant penser que cet univers n'était, à l'origine, pas si fantasy que ça. Dans cet opus, nous en avons la confirmation. C'est de la fantasy oui, avec tous les codes que cela inclus (magie, nouveau monde, langue, etc...), mais la base est dystopique. L'auteure a réussi, par une intrigue finement construire, à allier ces deux genres, et le résultat est grandiose. Surtout dans ce tome ! Puisque nous naviguons entre passé (le monde tel qu'on le connait aujourd'hui, mais en version plus apocalyptique) et le présent où les Tear et les Mort s'apprêtent à rentrer en guerre. 
Le passé explique l'origine du présent, comment le Tearling s'est créé et les révélations sont nombreuses ! 
Toutefois, nombre de questions restent encore sans réponses, et notre curiosité est piquée à son extrême. 

Concernant les personnages, les émotions les plus diverses et variées nous saisissent. 
Kelsea, l'héroïne est un personnage dont le caractère change de façon radicale. La reine inconsciente mais bienveillante a fait place à une reine plus dure. Elle oscille bien souvent entre le bien et le mal, un pied dans l'un, un pied dans l'autre... et peine à garder l'équilibre. 
J'ai adoré son évolution qui lui donne plus de corps. Elle est loin d'être parfaite, elle m'a même fait frémir d'horreur parfois, et c'est ce qui m'a plu justement. 
Les autres protagonistes de ce récit, trop nombreux pour tous les citer, sont excellents ! Qu'ils soient bons ou méchants, secondaires ou principaux, ils sont travaillés avec soin et dégagent ce petit quelque chose qui les rend attractifs et vraiment intéressants. Pen, Ewen, Massue, le père Tyler, Lily, Andalie, Fetch... etc... que des personnages d'exception. 

En bref ? Une lecture qui m'a totalement déconnectée de la réalité, qui m'a transportée et fait vivre moult émotions. 





1 commentaire:

  1. salut merci pour ton avis...la couverture donne un aire mystérieux qui donne envie de découvrir
    bonne journée

    RépondreSupprimer