vendredi 21 juillet 2017

Photophobia de Tom Becker

Éditions Milan, 3 mai 2017 - Grand Format 279 pages
Disponible en eBook

Quand ils arrivent dans la ville de Saffron Hills, Darla et son père sont bien décidés à prendre un nouveau départ. Malheureusement, Darla s'intègre difficilement dans son lycée, où tous les élèves sont obsédés par les selfies, les grosses voitures et les concours de beauté. Sa situation ne fait qu'empirer quand elle commence a avoir des visions qui la projettent dans le corps d'un meurtrier qui semble s'attaquer à des étudiants de son campus.

Saffron Hills, 1995
Walter West, un adolescent beau, intelligent et issu d'une famille extrêmement riche commet son premier meurtre de sang-froid. Ce passionné de photographie, lassé de prendre des paysages en photo et affectionnant tout particulièrement la beauté, a décidé de capter celle-ci dans sa forme la plus belle : avant, pendant et après la mort. Quoi de mieux que le sublime visage de la reine de beauté immortalisée dans ses derniers instants, les traits crispés par la peur et la douleur ? Magnifique, non ? 
La ville sera ébranlée par cet horrible crime et Walter sera surnommé le Preneur d'anges. 

20 ans plus tard. 
Darla O'Neill est une jeune lycéenne de 16 ans. Son alcoolique de père, Hopper, amateur de magouilles, les a, une nouvelle fois, mis dans la panade. Pourchassés par un homme armé, ils ont dû s'enfuir en quatrième vitesse de l'endroit où ils vivaient (une caravane miteuse) et leur cavale les a amenés dans la ville Saffron Hills. 
Peut-être que cet endroit sera propice à un nouveau départ ? Hopper, lui, y croit. Pour Darla, son avis est plus mitigé. 
Surtout que très vite, un meurtre particulièrement violent frappe la communauté. La victime, Natalie, est une jeune adolescente du lycée, connue pour sa grande beauté. 
Darla est alors prise de visions. Des meurtres sanglants. Elle ne voit pas l'assassin, mais ses victimes terrorisées et les clics de l'appareil photo qui immortalisent ce moment. 
Le Preneur d'anges est de retour, à moins que ce ne soit qu'un simple imitateur... 
La ville est en émoi... 
Darla, bouleversée, ne comprend pas ce qui lui arrive... 
Pourquoi est-elle reliée à l'assassin ? Qu'ont-ils en commun ? Est-ce vraiment l'acte du Preneur d'anges ? 

Je ne suis pas une grande amatrice de thriller, mais la couverture et le résumé de ce roman m'ont interpellée. Ils annoncent la couleur : ce sera sombre, glauque et mystérieux. 
Et c'est exactement ça ! 
Dès le prologue, nous plongeons dans une ambiance lugubre qui nous fait suffoquer, telle une chape qui s'enroulerait autour de nous, nous pressant un peu plus à chaque page tournée, et nous laissant à bout de souffle. J'ai adoré cette sensation qui nous court le long de l'échine, ainsi que ce sentiment d'insécurité qui affole notre palpitant. 
L'intrigue est remarquablement menée. Plus nous progressons dans le récit, plus nous sommes captifs de cette sordide histoire. 
L'auteur brouille les pistes, disséminant des indices contradictoires qui nous incitent à penser à une chose, puis une autre, nous amenant sur un chemin, puis un autre... C'est un redoutable machiavel. 
Et même si mon intuition concernant l'assassin était bonne, jusqu'aux dernières pages, le doute subsistait. De plus, je suis encore sous le choc de la révélation finale, à laquelle je ne m'attendais pas du tout ! 

En bref ? Une ambiance qui vous hérisse le poil et vous procure nombre de frissons, une intrigue menée avec brio qui vous rend accro et un final bluffant qui vous laisse pantois.