samedi 9 septembre 2017

Calendar Girl - Septembre de Audrey Carlan

Hugo Roman, 7 septembre 2017 - Grand Format 150 pages
Disponible en eBook



Quand Pretty Woman rencontre Gossip Girl...
Revenir à Vegas devrait être une joie pour Mia, et pourtant tout va mal.
Elle n'a pas versé son dernier règlement à Blaine, elle doit de l'argent à son client précédent qu'elle ne peut pas rembourser pour l'instant, et l'état de son père ne s'améliore pas ! Pour couronner le tout, Wes a disparu depuis plus de trois semaines. Personne n'a eu de ses nouvelles.

Ce mois de septembre est une succession de surprises. C'est de loin le mois le plus intense ! 

Mia a dû rentrer en urgence à Vegas. L'état de son père a empiré et son pronostic vital est engagé. Elle se rend donc à son chevet, au lieu d'aller en Arizona, là où l'attendait son prochain client. 
Ce lapin qu'elle a posé involontairement, lui coûte la bagatelle de 100 000 Dollars. Et ce manque à gagner fait qu'elle ne peut honorer cette fois-ci le paiement à Blaine... 

Déjà avec ça, on se dit que la pauvre Mia est mal barrée. Mais comme on dit, un malheur n'arrive jamais seul ! 
À partir de là, c'est un enchaînement de mauvaises nouvelles. Et quand je dis "mauvaises nouvelles", je pèse mes mots ! 
On se retrouve le cœur malmené, ballotté dans tous les sens, le palpitant s'affolant toujours un peu plus à chaque nouvelle révélation. 

Il n'est pas évident de parler de ce tome sans spoiler, raison pour laquelle mon avis sera bref. Car, si je me laisse aller, je sens que je vais tout déballer. C'est déjà, là, sur le bout de ma langue (ou de mes doigts, en l’occurrence). 

J'ai adoré ce mois de septembre !
Il nous fait passer par toute une palette d'émotions. Tout y est : la peur, l'effroi, l'horreur, la tristesse, l'angoisse, la passion, l'amour, l'amitié, la douceur, etc.. C'est à la fois terrifiant et beau. 

Si dans le précédent tome, je disais que la série avait pris un nouveau cap, cela se confirme dans ce nouveau volet. Dorénavant, tout peu basculer. Rien n'est défini et l'on sent que la belle Mia va encore devoir traverser de lourdes épreuves avant de pouvoir goûter au vrai bonheur. C'est au bout du chemin, ça se dessine et ça prend forme tout doucement. Reste à savoir ce qu'Audrey Carlan nous a réservé comme pépites, car je suis sûre que nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises ! 

En bref ? Accrochez-vous à votre petit cœur, car il se sera douloureusement (mais aussi délicieusement) malmené. 

Et parce que deux avis valent mieux qu'un...




 Après la fin du tome d'août, je n'avais qu'une envie : connaître la suite... 
Je sentais bien que Mia n'allait pas être à la fête en septembre et bien sûr, je ne me suis pas trompée. 😋

C'est la cata pour la jeune femme ! Un véritable tsunami dans sa vie.
-Son père est entre la vie et la mort. 
-Wes, parti en Indonésie pour les besoins d'un tournage, ne donne plus signe de vie non plus. 
-Mia n'a pas honoré son dernier contrat et doit payer 100 000 euros à son client. 
-Mia n'a pas remboursé Blaine...
Tout va mal pour notre jolie escort. Le seul point positif ? La présence de Max, son dernier client du Texas (je n'en dis pas plus pour éviter de spoiler celles qui ne l'ont pas encore lu).

Un nouvel épisode complètement époustouflant et différent des autres où l'on fait plus connaissance avec l'horrible Blaine, l'ex de Mia, celui qui a plongé son père dans le coma, celui à qui elle doit le fait d'être devenue escort.
Les évènements s'enchaînent sans nous laisser souffler. 
La douleur de Mia devient notre douleur et je me suis surprise à me dire, vivement le mois prochain que l'on retrouve la Mia des débuts, libre, sexy et chaudasse... histoire de nous laisser un petit répit dans nos émotions. 

En bref ! Un épisode totalement différent. Une Mia désespérée qui craint pour la vie de ceux qu'elle aime et qui est prête à tout pour les sauver. 
Audrey Carlan a tapé fort ce mois-ci.

Le mois prochain Mia va devoir travailler pour le docteur Hoffman, le médecin des stars. Il l'a engagée pour animer une nouvelle chronique dans son émission télé. Mia est-elle prête à retravailler ?
Rien n'est moins sûr...