vendredi 20 octobre 2017

Adopted love - tome 1 de Gaïa Alexia

Hugo Poche, Poche 512 pages, 12 octobre 2017
Disponible en eBook


 Hanté par son passé, sera-t-elle son avenir ?
Orphelin, Teagan erre depuis son plus jeune âge de foyers en familles d'accueil. 
Bad boy écorché par la vie, la justice le rattrape à l'aube de ses 18 ans. La sentence ? Un an de conditionnelle durant lequel il devra se tenir à carreau s'il ne veut pas finir en prison. 
Il ne lui reste qu'une chance de se remettre dans le droit chemin et c'est dans une ultime famille d'accueil qu'elle va se jouer. Mais la rencontre avec Elena, la fille aînée de la famille risque de compliquer les choses.

Avec plus de 1,5 millions de lectures, découvrez la New Romance qui a conquis les plateformes d'écriture en ligne en France.



Je me sens partagée sur ce roman. D'un côté j'ai apprécié l'histoire, les héros et d'un autre je n'ai pas trop adhéré au style de narration. Non, non, ne me jetez pas la pierre, je vous explique 😋

Commençons par la présentation de nos deux jeunes (oui très jeunes) héros.

Teagan Doe. 
Il a 17 ans et aussi loin qu'il s'en souvienne il a vécu dans un orphelinat puis dans des familles d'accueil. Et rien ne lui a été épargné. Maltraité par certains de ses camarades, mais aussi par des surveillants, il est resté gravement traumatisé par cette partie de sa jeune vie. Seul Benito, un autre orphelin de son âge, lui procure une certaine sécurité, d'ailleurs ils sont restés amis.
Mais la vie va s'acharner sur lui. Son assistante sociale, Nathalie Solis, qu'il appellera très vite maman, va venir à son secours, pensant bien faire, et le placer dans une famille d'accueil où, elle l'espère, il sera heureux. Mais là encore Teagan est vite devenu le souffre douleur des deux parents, mais aussi de leur fils. Là aussi, il va garder des graves séquelles psychologiques de son passage chez les Miller.
Il arrête de parler. 
La seule personne avec qui il parvient à communiquer est Nathalie. 

Encore une fois, le voilà devant un juge pour vol de voitures et possession de marijuana. Mais cette fois il a plus de 16 ans et peut être jugé comme majeur responsable. La juge va lui laisser une dernière chance avant de le faire passer par la case prison. Un an dans une nouvelle famille où il se tient à carreau et prouve ainsi qu'il peut devenir quelqu'un de bien.
Nathalie le place donc chez les Hills, une famille bourgeoise de la banlieue de New York. Et dans cette famille il y a la grande fille, Elena, 17 ans.

Elena Hills, 17 ans donc. 
Elle traverse une mauvaise période en ce moment. Elle a perdu beaucoup de poids et s'est renfermée sur elle-même, refusant de parler avec ses parents. Alors l'arrivée de Teagan ne la réjouit pas du tout et dès le premier regard c'est la guerre. C'est à celui qui s'enverra le plus de vacheries à la tête. Vous allez me dire que Teagan ne parle pas mais, croyez-moi, il va trouver le moyen de faire tourner Elena en bourrique.
Entre nos deux héros, cela va être électrique, épique et tous les autres adjectifs qui se finissent en ique... oui oui, j'y inclus même la trique de ce pauvre Teagan (ahhh les hormones à 17 ans !).


Vous voyez ? 
Les héros sont complexes et passionnants. Gaïa Alexia a une écriture moderne, addictive et vraiment très facile à lire. L'histoire est super bien développée, les personnages bien travaillés et il y a des retournements de situation qui nous chamboulent le cœur et le cerveau.
Tout y est pour le coup de cœur absolu. Sauf que voilà, malgré tout ça, j'émets un bémol sur la narration. 
Tout est narré du point de vue de Teagan,  mais même si Teagan ne parle pas, on est dans sa tête et... il est hyper bavard parfois... souvent... trop... et cette façon de relater les choses en temps réel, je ne suis absolument pas fan. Il y a aussi son obsession à se comparer à un lapin, ça ne l'a pas fait du tout ! Ça a tué dans l’œuf le début de mon histoire d' amour pour ce jeune homme (bon je plaisante car cela m'a fait bien rire).
Parfois on se plaint que ce n'est pas très détaillé, mais là, c'est l'inverse et du coup, il y a des passages où je me suis un peu ennuyée.

Tout ça n'engage que moi, ça m'est personnel, mais je n'y peux rien. Pendant ma lecture j'ai souvent pensé au style d'Anna Todd dans After (là aussi, j'étais gênée par le choix de narration). Sûrement une question de génération. 

D'où ma réflexion du début sur le fait que j'étais très partagée sur cette lecture. Car malgré tout, je suis anxieuse de me plonger dans la suite car l'histoire reste passionnante et ce cliffhanger sur la fin est juste trop cruel.


Parce que deux avis valent mieux qu'un...

Il est rare que ma note soit plus élevée que celle de Fatima - je suis généralement plus avare - mais ce tome a été une incroyable surprise. 

Je m'attendais à lire une histoire sur un énième bad boy méchant et froid qui finit gros nounours, comme il s'en fait beaucoup ces derniers temps. Cependant ici, le "bad boy" n'en a vraiment que l'apparence, et ce, dès le départ. 
Nous sommes exclusivement dans la tête de Teagan, le héros (déjà, rien que ça, ça change !). Et ce que l'on découvre de lui est en totale contradiction avec son look. 
Teagen c'est le mec qui n'a pas eu de chance. Son enfance brisée l'a obligé à mettre des barrières tout autour de lui : les tatouages (dissuasifs et impressionnants), l'agressivité toujours sous-jacente, le silence dans lequel il s'est cloîtré... tout autant de murs qu'ils dressent inconsciemment pour que plus personne ne puisse lui faire de mal. 
Car Teagen, c'est aussi le mec hyper sensible et à fleur de peau. 
Là où certains n'auraient que des cicatrices, lui, les coups durs de la vie lui ont laissé des blessures à vif qui, des années après, le font encore terriblement souffrir. 
Il est donc loin du bad boy traditionnel. C'est un vrai gentil sous une apparence de méchant et c'est ce que j'aie adoré. 
Outre l'histoire qui est géniale et passionnante, les personnages sont absolument fabuleux ! Même si pour Elena, l'attachement n'est pas immédiat. Comme nous ne sommes pas dans sa tête, cette fille reste une énigme pendant un bon moment. Et son comportement peut nous paraître étrange, voire méchant, sans toutes les informations nécessaires. Toutefois, une fois son secret dévoilé, on ne peut que compatir et de ce fait, elle en devient attachante. 
Pour Teagan, vous l'aurez compris : c'est un gros coup de cœur ! Pas le genre de héros qui te fait fantasmer (il n'a que 17 ans !!) mais dont a envie d'étreindre à l'étouffer, de le câliner pour ne plus le lâcher. 

Pour ma part, j'ai kiffé ma lecture de la première à la dernière page. Un régal ! 






http://amzn.to/2wl3T79

https://www.facebook.com/HugoNewRomancePoche/