jeudi 26 octobre 2017

November 9 de Colleen Hoover

Éditions Hugo Roman, Broché 358 pages, 26 octobre 2017
Traduction : Pauline Vidal, disponible en eBook



Quand l'amour s'écrit au futur... Fallon et Ben se rencontrent par hasard alors que leur vie est en train de changer. 
La jeune femme est sur le point d'aller s'installer à New York où elle espère poursuivre une carrière d'actrice au théâtre. Ben veut devenir écrivain. 
Ils se croisent comme des étoiles filantes mais l'intensité de ce qu'ils partagent les pousse à se fixer un rendez-vous annuel, le neuf novembre. 
Fallon devient alors la source d'inspiration du roman de Ben. Chaque rendez-vous est unemine d'informations pour lui et, pour tous les deux, c'est le moyen de faire le point sur leur vie. 
Jusqu'au jour, un neuf novembre évidemment, où Fallon se met à douter de ce que Ben lui raconte sur lui-même. Peut-il avoir inventé sa vie comme un roman ? Et pourquoi ferait-il une chose pareille



 Avant toute chose, je tiens à vous dire que November 9 est mon coup de coeur absolu de cette année 2017. Vous allez me dire qu' il reste encore quelques semaines avant la fin, mais il en faudrait beaucoup pour le détrôner.

Si vous vous décidez à lire November 9, je vous conseille fortement d'avoir quelques heures de libres devant vous. J'ai eu le malheur de le commencer en fin de journée et je n'ai quasiment pas fermé l'oeil de la nuit. Impossible de lâcher Ben et Fallon !

Je ne vous ferais pas de résumé de l'histoire. Pour des coups de cœur comme ceux-là, rien ne vaut la merveilleuse découverte, ligne après ligne, mot après mot. Car oui, l'auteure, comme à son habitude, soigne chaque phrase, chaque mot, pour qu'ils restent ancrés dans notre mémoire.

Colleen Hoover est parvenue, encore une fois, à me bluffer avec une histoire complètement hors du commun et originale. Au bout de cent pages, je pleurais déjà. Pas parce que c'était triste ou dramatique (ou juste un peu) mais seulement parce que c'était beau. Ben et Fallon sont "beaux" (et je ne parle pas du physique).

-Je ne veux pas être ton premier, Fallon, je veux être ton dernier.
J'accueille la remarque dans un souffle. Il ne m'embrasse plus et ses paroles valent un douze à la situation. Je lui caresse la joue du bout des doigts, lui souris.
-Je veux que tu sois le premier et le dernier.

Ou encore :
  
Tu ne peux pas partir maintenant. Je n'ai pas fini de tomber amoureux de toi.

Je m'arrêtais là, pas besoin d'en faire des tonnes, lisez et vous comprendrez. J'ai fermé ce livre en larmes et ça faisait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé lors d'une lecture.


 
http://amzn.to/2zRbmxg

https://www.facebook.com/HugoNewRomance/