samedi 30 décembre 2017

Rebel love de F.V Estyer

Eden Collection, 29 novembre 2017 - Grand Format 272 pages
disponible en eBook




Après une rupture difficile, Sierra a sombré dans la dépression. Heureusement, Alex, son meilleur ami est là  : le jeune homme essaie tant bien que mal de lui redonner goût à la vie en prenant soin d’elle et en l’incitant à sortir.
Un jour enfin, la jeune femme rencontre le très séduisant Zach. Dans ses bras, elle oublie sa tristesse. Mais Zach est aussi attiré par les hommes et il craque littéralement pour Alex. Et un soir, alors que les deux hommes sont seuls, tout bascule et ils entament une liaison, à l'insu de Sierra.
Entre la peur de tout avouer à sa meilleure amie et son désir pour Zach, Alex est perdu dans la jungle de ses sentiments. Face aux obstacles, ils vont devoir décider quel sera leur avenir...
Deux hommes. Une femme. Un amour au goût d’interdit...



Fan de romance MM (entre deux hommes) j’avoue avoir été très tentée par ce titre puisque j’avais déjà lu un roman de l’auteure que j’avais apprécié.
Je dois dire que j’ai été convaincue par Rebel Love.
Je n’ai que trois petits défauts de rien du tout à relever et je vais commencer par ceux-ci pour me concentrer ensuite sur le reste de l’œuvre qui m’a vraiment convaincue.

Ce que j’ai moins aimé :
- Le roman avait déjà été édité sous le nom de Ce que nous sommes, un très joli titre qui correspondait tellement à l’histoire… Et là, Rebel Love. Alors certes, c’est vendeur, mais pour moi il ne va pas du tout avec l’histoire.
- Un tic d’écriture qui m’a gênée, la répétition du mot « et ». Parfois (notamment au début car après j’ai fini par ne plus y prêter attention) il était présent presque toutes les deux lignes et ça cassait la fluidité de ma lecture.
- Les passages concernant Sierra ne me bottaient pas des masses et parfois ils n’étaient pas utiles. À d’autres moments, ils étaient en revanche essentiels.

Maintenant concentrons-nous sur le positif.

Rebel Love est un roman poignant, mais surtout un roman que j’ai trouvé réaliste. Les personnages ont des vies lambda (excepté Zach qui est un peu trop dévergondé), ils travaillent en tant que serveurs, vont en cours etc. 
J’ai beaucoup apprécié de me retrouver en France aussi, j’aime beaucoup lire des romans qui se passent dans mon pays, ça change des USA.
Alex est un personnage que j’ai beaucoup apprécié même si on a parfois envie de le secouer, Zach également. 
Mais pour moi, ce qui fait toute la force du roman c’est la fin. Je ne vais pas spoiler, mais dans la dernière partie l’auteure démontre que chaque choix a des conséquences même s’ils paraissent (ou sont) anodins. J’aime ce genre de fin, dure, émouvante, qui nous fait réfléchir un long moment après avoir refermé le livre. 
Le plus intense est l’épilogue, il y a beaucoup d’émotions dans ces quelques pages. Alex reste fidèle à lui-même jusqu’à la dernière ligne et je l’ai trouvé cohérent.

J’ai donc eu un beau coup de cœur pour ce roman et je le recommande à toutes les personnes qui ont envie de lire quelque chose de marquant. 





Pour voir l'avis de Solenn sur "Ce que nous sommes", cliquez sur l'image