vendredi 16 février 2018

The pink panthers d'Audrey Dumont

Editions Addictives, 1 février 2018 - Grand Format 243 pages
Disponible en eBook



Harper est frondeuse, déterminée. Jouant de ses charmes et de sa sexualité, elle n'a peur de rien ni de personne. Elle travaille au Pink Panthers, un bar branché de Sacramento rendu incontournable par ses barmaids. Avec Harper, les règles sont claires : pas d'attachement,. pas d'obligations, que du fun. Mais ça, c'était avant l'inconnu aux yeux de braise... Elle refuse de le laisser entrer ailleurs que dans son lit, d'apprendre à le connaître hors de leurs nuits torrides. Du sexe, et rien d'autre ! Cependant, le jeu risque de se compliquer pour Harper car lui n'a qu'un objectif : changer les règles...




Le premier tome des Pink Panthers s’ouvre sur le personnage de Harper. Si on fait la connaissance de plusieurs protagonistes, on découvre également un lieu fort sympathique, le bar des Pink, tenu par une femme et dont l’équipe est presque exclusivement féminine, excepté Max, le videur. Nous entrons donc dans le monde de la nuit, gouverné par cinq jeunes nanas sulfureuses qui ont toutes des blessures de vie. D’ailleurs, seules les âmes blessées sont acceptées pour travailler au Pink et j’ai adoré l’idée que ces femmes soient là le temps de retrouver leur chemin et qu’elles quittent ensuite les lieux quand elles sont guéries. 

Nous apprenons au fil des pages pourquoi Harper est venue trouvée refuge au Pink et tout le long du roman on se demande si la jeune femme va surmonter le traumatisme lié à cet événement et accepter de prendre sur elle pour venir en aide à une personne à qui elle en veut beaucoup.

J’ai aussi beaucoup apprécié l’esprit de fraternité qui règne entre les Pink. Elles sont fusionnelles et leur amitié est pure et dure. On les voit complices, solidaires, toujours prêtes à s’entraider.

Même Max, le videur nounours, veille sur elles comme un père sur ses filles. Sauf pour Arizona, qu’il aime un peu plus que ça…

Concernant la romance, cela faisait un moment que ça ne m’était pas arrivé mais j’ai eu un véritable coup de cœur pour Mason. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais j’ai adoré ce personnage ! Ce n’est pas le bad boy torturé même s’il a ses propres blessures et si comme la plupart des lectrices j’aime bien les « mauvais garçon », j’apprécie aussi les personnages qui sortent du lot sans être des connards arrogants. Et là, l’auteure a su me toucher à travers Mason (les petites touches d’humour doivent aussi y être pour quelque chose) mais aussi parce qu’il se bat avec détermination pour obtenir ce qu’il désire. 

Enfin, concernant le récit, la plume de l’auteur est simple et efficace. Il y a quelques légères longueurs dans les monologues mais elles restent acceptables et de ce fait, l’histoire est plutôt dynamique et c’est aussi ce qui fait que j’ai apprécié ce roman.

En bref, pour celles et ceux qui veulent de la romance avec un personnage masculin attendrissant, une équipe de filles soudées accompagnées d’un videur au grand cœur, je vous conseille ce roman bien sympathique !