lundi 12 mars 2018

La première fois qu'on m'a embrassée, je suis morte de Colleen Oakley

 Éditions Milady, Broché 480 pages, 17 janvier 2018
Disponible en eBook

Fantasque et drôle, Jubilee Jenkins souffre d'un mal extrêmement rare : elle est allergique au contact humain (pour résumer aux gens). Après un épisode qui a failli lui coûter la vie, elle décide de ne plus sortir de chez elle. Mais à la mort de sa mère, Jubilee doit affronter le monde et les gens. Elle trouve refuge à la bibliothèque municipale, où elle décroche un travail, et y rencontre Eric Keegan, un homme divorcé qui vient de s'installer en ville avec son fils adoptif, un petit génie perturbé. Bien qu'il ne comprenne pas pourquoi Jubilee le tient à distance, il est sous le charme... Ces trois-là n'étaient pas destinés à se croiser et pourtant seule leur rencontre va leur permettre de s'ouvrir à la vie et à l'amour, formant ainsi un trio irrésistible.



« Si j'ai appris une chose, c'est que l'amour est chaotique. Il ne nous est pas livré dans un joli paquet cadeau. Il ressemble plutôt au cadeau d'un enfant, tout froissé et gribouillé au crayon. Imparfait. Mais toujours un cadeau. Seulement, tous les cadeaux ne sont pas faits pour durer éternellement. »


Jubilee Jenkins a été diagnostiquée allergique à la peau humaine alors qu'elle avait six ans. Un cas extrêmement rare qui a donné lieu à une série d'articles dans le New York Times.
Cette allergie est mortelle puisqu'à l'époque on ne savait pas comment la soigner. Cette maladie signifie aussi que Jubilee ne peut en aucun cas être touchée peau à peau avec qui que ce soit. Plus de bisous, de câlins etc...
Sa mère, célibataire, a eu beaucoup de mal à gérer cet état et lorsque Jubilee a eu ses dix huit ans, elle est partie se marier, la laissant seule dans leur maison mais en lui envoyant un chèque pour ses dépenses tous les mois.
Jubilee s'est cloitrée chez elle, sans JAMAIS mettre le nez dehors. Elle gérait ses courses et tout le nécessaire via internet. Mais, neuf ans plus tard, sa mère décède et son mari ne veut plus lui verser sa rente mensuelle. La maison est payée mais, force est de constater qu'il faut de l'argent pour régler les diverses factures, la nourriture etc.
La jeune femme doit prendre son courage à deux mains pour vaincre ses angoisses et chercher un travail.
Au bout de plusieurs essais, elle parvient enfin à aller jusqu'à une pompe à essence (vous comprendrez pourquoi en lisant !) et y rencontre par hasard une ancienne élève du lycée qu'elle fréquentait. Après avoir un peu discuté, cette dernière lui offre un poste dans la bibliothèque de la ville. C'est là qu'elle va rencontrer Eric Keegan, un homme divorcé, et Aja, son fils adoptif qui, eux aussi, ont une histoire singulière.


C'est à cause du titre que j'ai voulu lire ce livre. Je n'avais pas lu tout le résumé et m'étais arrêtée à la première ligne. Je pensais même que c'était une histoire d'une jeune fille, encore adolescente.
Je me suis trompée sur toute la ligne car c'est bien un roman adulte puisque l’héroïne a vingt-sept ans. Et pourtant, les neuf ans qu'elle vient de passer, recluse chez elle, sans aucun contact humain, font qu'elle doit réapprendre à vivre "dehors". Non seulement elle est allergique, mais elle est devenue agoraphobe. Il lui faut un courage fou pour affronter la réalité du monde et surtout côtoyer ceux qui d'un seul geste peuvent la tuer, les humains.
Ce roman aurait pu être une histoire dramatique, à arracher toutes les larmes de notre corps, mais l'auteure a fait de Jubilee une femme pleine d'humour, même au sujet de sa maladie et ses divers TOC. Pareil pour Eric, qui a une relation très particulière avec son fils Aja. Eux aussi ont vécu des moments douloureux et pourtant Aja, qui est un génie à dix ans, mais qui est aussi et surtout très perturbé par le décès de ses parents dans un tragique accident d'avion deux ans plus tôt.

J'ai eu le cœur serré à diverses reprises, mais j'ai souvent souri, ri et ça fait du bien de ressentir tout cela dans un livre. Jubilee est passionnante, courageuse, émouvante et j'ai adoré suivre sa renaissance.




http://amzn.to/2AvIvmq
https://www.facebook.com/MiladyFR/