jeudi 8 mars 2018

Lieutenant Eve Dallas T19 Visions du crime de Nora Roberts

éditions J'ai Lu, 7 février 2018, 378 pages, 
disponible au format papier et numérique
En vente sur le site J'ai Lu pou Elle
J'Ai Lu Pour Elle 
Le lieutenant Dallas est appelé en urgence : une jeune femme a été violée puis tuée, et son bourreau lui a arraché les yeux. Pourquoi Elisa Maplewood a-t-elle subi un tel sort ? A première vue, il s'agissait d'une domestique sans histoire, mère d'une fillette de quatre ans. Pour en savoir plus, Eve accepte de collaborer avec une médium. Celina Sanchez a vu l'assassinat et décrit le coupable : "Il est le roi d'un château sur un lac, le maître de l'univers." Comment interpréter ces indications sibyllines ? Il faudra à Eve toute-son ingéniosité et sa légendaire perspicacité pour résoudre cette enquête hors normes...  


Alors qu'Eve Dallas se trouve à un cocktail en compagnie de Connors, son séduisant époux, elle reçoit un appel : une jeune femme a été retrouvée morte dans Central Park.
Arrivée sur les lieux, le lieutenant se retrouve face au cadavre d'une jeune femme, Elisa Maplewood, qui a non seulement été sauvagement battue mais aussi violée, étranglée et énucléée !

Pour parvenir à résoudre cette affaire, Dallas va recevoir une aide tout à fait inattendue !

Célina Sanchez, une médium, a vu, dans une vision, le crime d'Elisa et veut aider la police a arrêter ce monstre.

Car il est bien question d'un monstre qui, visiblement, n'en est pas à sa première victime.

En voulant démasquer le coupable, Eve semble l'avoir poussé à bout, mettant ainsi en danger non seulement sa propre vie mais aussi celle de Peabody et de Nadine, son amie journaliste.

Et lorsqu'on sait qu'il chausse du 50, qu'il mesure plus d'un mètre nonante et frise les 150 kilos, que du muscles, il faut bien reconnaitre que notre lieutenant va s'attaquer à forte - très forte - partie !


Dans cette enquête - c'est, je crois la douzième que je lis - Eve se sent encore plus proche des victimes par les violences qu'elles ont subis.

Violences qui font remonter en elle les souvenirs de sa propre enfance.
Une enfance au cours de laquelle elle a été battue et violée par ... son propre père !!!

Heureusement pour elle, Connors, qui a également souffert dans son enfance et qui connait tout ce que sa femme a subi, est, pour elle, un véritable pilier, sa bouée de sauvetage.

Elle va même finir par s'ouvrir auprès de Peabody et lui révéler son funeste passé.

Une preuve pour elle de l'amitié et de la confiance qu'elle éprouve pour son équipière bien qu'elle s'en cache, étant toujours mal à l'aise de savoir que des gens l'aiment et l'apprécient.

Elle qui est toujours distante et mal à l'aise avec les démonstrations d'affection, apprend peu à peu à les accepter et à se rendre compte qu'elle en est digne - un état de fait qu'elle ne voulait pas admettre jusqu'à présent. 

En bref, une affaire complexe, déroutante, où l'horreur atteint un niveau inimaginable où la folie humaine n'a plus aucune limite, une tension à couper au couteau, des drames, des larmes et encore une fois un Eve Dallas au sommet de son art : la résolution des affaires les plus compliquées.