lundi 23 avril 2018

Une enquête de l'inspecteur Pendergast Nuit sans fin de Douglas Preston & Lincoln Child

éditions L'Archipel, 4 avril 2018, 374 pages, disponible au format papier et numérique






À FORCE DE TROUVER DES CADAVRES SANS TÊTE...
 
Quel point commun entre la fille d’un milliardaire, un ancien avocat véreux, un oligarque russe... ?
Tous ont été assassinés à New York, la cité des ténèbres, la ville de la nuit sans fin.
Tous ont été décapités et leur tête a disparu, comme si l’assassin était une sorte de collectionneur morbide...
 
... PENDERGAST POURRAIT BIEN Y PERDRE LA SIENNE !
 
Selon quels critères le criminel choisit-il ses victimes ? Vincent d’Agosta, du NYPD, et l’agent spécial Pendergast, du FBI, sont sur les dents. D’autant que ce dernier pourrait bien être la prochaine cible du tueur.
Une enquête constellée de fausses pistes où intelligence et sens de la déduction seront des atouts capitaux !

Dans cette nouvelle enquête de l'inspecteur Pendergast, nous avons affaire à des meurtres particuliers : les victimes sont toutes décapitées !

Pendergast et d'Agosta, avec qui il a déjà collaboré par le passé, mène une enquête conjointe.
Les voilà donc face à des corps sans tête : normal me direz-vous puisque les victimes ont été décapitées mais quand je vous dis des corps sans têtes, je veux dire par là que les têtes ne sont plus attachées au cadavre ... elles ont disparu ... elles sont purement et simplement INTROUVABLES !!!

Nos deux enquêteurs vont avoir beaucoup de difficultés à mener l'enquête, le nombre d'indices étant extrêmement inexistants et les pistes nombreuses mais menant toutes à une impasse.
Et lorsque Pendergast se révèle être la prochaine victime, les choses risquent bien de mal tourner et notre enquêteur risque de perdre plus que la vie ! (si vous voyez ce que je veux dire ! 😉)

Dans ce roman, nous découvrons un Pendergast amaigri, plus pâle que jamais - ce qui n'est pas peu dire -, préoccupé, n'ayant pas l'air de s'intéresser plus que ça à l'affaire.
(Mon instinct, qui me trompe rarement, me souffle que cet état de fait serait dû au départ de Constance à la fin du tome précédent.)
Mais au fur et à mesure que les victimes s'accumulent, son instinct de chasseur et d'enquêteur hors pair reprend le dessus.
L'assassin auquel il est confronté est doué - très - doué, méticuleux, prudent, laissant Pendergast et d'Agosta dans le flou le plus total.

Pour une fois, le brillant Pendergast va être totalement mystifié par le coupable, tout comme moi qui n'ait rien vu venir !

En bref, un nouveau volume - qui ne fait pas partie de mes préférés - mais qui nous apporte néanmoins son lot de rebondissements en tout genre, un coupable inattendu et un suspense qui reste intact jusqu'à l'affrontement final.

http://www.editionsarchipel.com/livre/la-cite-des-tenebres/