mercredi 2 mai 2018

Emmurées de Alex Bell

Milan éditions, 4 avril 2018, 352 pages, disponible au format papier et numérique






Je passe mes vacances dans un lieu de rêve : un vieux manoir écossais.
Un vieux manoir qui était auparavant une école pour filles où ont eu lieu de tragiques "accidents".

Mes cousins sont charmants : Cameron est taciturne, Piper est un peu trop parfaite, Lilia a une étrange phobie des os, même des siens.

Et puis il y a Rebecca.
Rebecca dont la chambre est remplie de vieilles poupées.
Rebecca qui est morte.

Rebecca qui est de retour par ma faute.

Venez jouer à la poupée... au péril de votre vie.

Sophie est une jeune fille sans problème jusqu'au jour où, avec son ami Jay, ils jouent avec une toute nouvelle application que ce dernier a téléchargée sur son portable !
Le nom de cette appli ?
Ouija


Qui, tout comme sa version réelle, promet de rentrer en contact avec les esprits des défunts.
Et à partir de ce moment, la situation va tourner à la catastrophe jusqu'au drame.

Quelques temps plus tard, Sophie part passer ses vacances en Ecosse auprès de son oncle et de ses trois cousins qu'elle n'a vu qu'une fois.
A peine arrivée, le manoir lui donne la chair de poule et ses trois cousins s'avèrent un peu spéciaux : Cameron est taciturne et semble en vouloir à tout le monde, Lilia, la benjamine souffre d'une étrange phobie : celle de n'importe quel os, quant à Piper, elle semble parfaite en tout point mais, justement, peut-être un peu trop parfaite pour être honnête !

Et il y a Rebecca aussi, le quatrième membre de cette fratrie qu'elle ne pensait pas rencontrer et pour cause ... Rebecca étant décédée tragiquement !!!

Sophie a tôt fait de se rendre compte que cette famille a subi beaucoup de malheur et d'incidents tout comme les précédents habitants de cet étrange manoir.

Et puis, il y a ces poupées, enfermées dans des vitrines dans la chambre de Rebecca  et qui ont été retrouvées, après des travaux effectués par l'oncle de Sophie, emmurées dans les murs de la cave. 

Quel drôle d'idée !!!
Des petites, des grandes, des sans-têtes, sans bras, sans jambes et des membres dépareillés un peu partout et cette petite musique lancinante que Sophie entend la nuit ainsi que les chuchotements qui lui semblent provenir de ces centaines de poupées au regard hostile.  


Persuadée qu'ils se trament des choses étranges dans cette demeure et confortée dans cette idée par Lilia qui voit et entend des choses, Sophie va découvrir que la vérité est encore plus effrayante et abominable qu'elle le pensait ! 

Âmes sensibles s'abstenir !!!

Bien que ce roman soit considéré comme un roman jeunesse, j'avoue que j'ai eu plus d'une fois des sueurs froides et des frayeurs en lisant le roman.

Dès les premières pages, nous savons que nous n'allons pas découvrir un récit où tout le monde il est beau et gentil mais bien un roman où l'horreur ne fait que gagner en puissance et en intensité au fil des pages.
Et avec quel talent !

J'ai été scotchée dans mon fauteuil, tiraillée d'un côté par mon envie, par moment, de refermer le livre pour échapper à ces atrocités et de l'autre, par ma fascination  pour le machiavélisme des petites créatures et ... des plus grosses.
Avec une seule mais énooooorme question : comment tout cela allait-il finir ?

En bref, si vous aimez l'horreur bien ficelée - pas trop gore - Emmurées est fait pour vous !
Un livre à ne pas lire le soir - où alors, toutes les lumières allumées !






https://www.editionsmilan.com/livres-jeunesse/fiction/romans-ados/emmurees


https://amzn.to/2raolrw