jeudi 10 mai 2018

La conspiration T3, Les confins du monde de Maggie Hall

Collection R, 18 janvier 2018 - Grand Format 396 pages
Disponible en eBook



Sous les paillettes, le jeu de l'amour et du pouvoir atteint des sommets. 
Le Cercle des Douze n'est finalement pas ce à quoi s'attendait Avery... Mais elle aussi a de quoi les surprendre. Depuis la mort de sa mère, Avery se retrouve encore plus dépendante de Stellan et de Jack. Pris dans une toile de trahisons et d'attirance fatale, tous trois doivent désormais unir leurs efforts pour enrayer la plus dangereuse conspiration que le monde ait jamais connue.
De Jérusalem à Rome en passant par la Russie, du froid glacé des catacombes à la chaleur des flashs des paparazzis, Avery West va devoir affronter son destin, qu'il soit placé sous le signe du salut... ou sous celui de la destruction.
Le dernier tome de la trilogie best-seller aux États-Unis, à la croisée de La Sélection et du Da Vinci code.

Si je trouve cette série franchement sympa, je dois toutefois admettre qu'elle ne marque pas les l'esprits. Du moins, pas le mien. Et ça, ça m'agace ! Ce qui fait que, comme pour les précédents opus, ma mémoire m'a fait défaut. J'ai navigué en eaux troubles quasiment tout le roman. Je me souvenais bien de quelques brides, mais insuffisantes pour une intrigue de cette ampleur. 

L'intrigue, justement, est parfois  tiré par les cheveux. J'ai tiqué plusieurs fois, je dois dire. Elle est néanmoins cohérente. L'auteure a tissé une toile complexe mêlant course contre la montre, complots, trahisons... le tout à un rythme soutenu, ce qui fait que l'on ne s'ennuie pas. 

Concernant les personnages, notre héroïne, entre le premier tome et celui-ci, a grandement évolué. Peut-être trop. De la fille écervelée qui se frotte les mains à l'idée d'aller faire du shopping alors qu'elle vient de se faire kidnapper, nous passons à la fille badass, qui se taillade le bras au couteau comme si elle se curait les ongles. C'est un peu étrange et bien trop radical pour être crédible. Malgré tout, je l'aime bien. Elle est attachante. 
Et puis, il y a Stellan. J'avoue sans honte, que j'ai surtout lu ce troisième volet pour le retrouver. Égal à lui même : il est top ! Les seules palpitations que j'ai eues en lisant le roman viennent de lui. 

Côté romance, je suis amplement satisfaite. Non seulement, elle est bien présente, mais en plus, elle évolue comme je le désirais. 

Quant au dénouement final, il est parfaitement réussi. Intense, avec de surcroît un rebondissement que je n'avais pas du tout venir. (Même si après coup, je me suis dit : "mais oui ! C'était évident !")

En bref  ? Une trilogie bien sympa qui mêle énigmes, action et romance. 


Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente