vendredi 8 juin 2018

Dark and Dangerous love - Saison 3 de Molly Night

Hugo Roman, 16 mai 2018 - Grand Format 360 pages 
Disponible en eBook


Un amour mortel ou la vie éternelle, le choix impossible ? 
R i e n ne va plus à Utopia, la capitale de l'Empire Vampire. Le Roi Atticus, dévoré par sa passion morbide pour la jeune Evelyn Blackburn, a emprisonné ses deux rivaux : Ethan Redfern, l'amour 
d'enfance de la jeune femme, et Lord Hansel, l'un de ses plus proches compagnons... 
Peu à peu, Evelyn découvre que toutes les promesses que lui avaient faites le Roi Vampire n'étaient que mensonges éhontés. Hansel, pour qui elle se découvre des sentiments de plus en plus profonds, bien loin d'être en sécurité, est en fait affreusement torturé dans 
les geôles royales... 
Désespérée, la jeune femme ne sait plus à quel saint se vouer. L'emprise des Ténèbres sur l'esprit d'Atticus s'affirme de jour en jour. Jusqu'à ce que Lucifer en personne propose un marché 
à Evelyn. Mais une simple humaine a-t-elle la moindre chance de sortir victorieuse d'un pacte avec le Diable ?...

Attention SPOILERS

 Tout au long de ces trois opus, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre notre héroïne Evelyn. Et même si cette dernière m'a quelques fois tapée sur les nerfs (surtout dans ce dernier tome), j'ai toujours - toujours ! - été emportée par le récit. 
Jusqu'à ce tome ! 

Je ne vais pas dire qu'il n'est pas bien, car ce serait mentir ! Mise à part quelques redondances concernant les éternelles incertitudes d'Evelyn, ce volet est tout aussi bien écrit et agréable à lire que les précédents opus. Je me suis une nouvelle fois régalée !
Du moins, jusqu'au dénouement final...

J'en ai lu des fins bâclées, tirées par les cheveux ou trop expéditives. C'est le lot de beaucoup de romans, hélas. Pourtant, dans un livre, le dénouement est essentiel. En  le refermant, ce sont ces derniers instants qui nous marquent et nous laissent soit un goût amer ou au contraire un goût de paradis. On ne le répétera jamais assez : si la fin n'est pas à la hauteur des espérances du lecteur, c'est ce sentiment de déception qu'il gardera en mémoire en reposant le livre, et ce, même si le reste était génial. C'est ce qui m'arrive avec Dark and Dangerous love. 

Ici, je ne parlerai même pas de fin bâclée, expéditive ou tirée par les cheveux. Non, cela va au-delà ! 

Sans contexte, je décerne la palme du dénouement le plus pourri à....

 Suspense.... 

Dark and Dangerous love ! 

On peut applaudir !

Ou PAS ! Je vous avouerai pour ma part que je suis un chouïa consternée ! Comment peut-on faire ça ? Madame Molly Night, pourquoi ? 😭😭😭
J'ai eu l'impression que l'auteure, alors qu'elle écrivait tranquillement son histoire, à fond dedans, a eu un soudain ras le bol, aussi inopiné que fatal, et s'est dit "J'en ai marre, j'arrête là !"

Pendant trois opus, on nous parle de rébellion sous la houlette de la Venise, la sorcière, et de cette fameuse terre libre en Australie. Ce qui laisse supposer une grande bataille, un final explosif, des émotions en pagaille, etc... Sauf que non,  la rébellion, apparemment, n'était là que pour le décor. 
Dans le tome 2, l'auteure fait entrer deux nouveaux personnages (Samuel et Aspen). On apprend ainsi que certains humains ont des particularités recherchées par les vampires et que Atticus a un fils qui fait partie de la rébellion. On se frotte les mains pensant que cela va mettre du piment et apporter de  nouveaux rebondissements. Erreur ! Puisque rien n'en découle. 
Et puis Ethan, vous vous souvenez le petit ami humain d'Evelyn qui a un rôle majeur dans le récit ? Eh ben, lui aussi se retrouve mis au rebut. 
Même Atticus, ce roi en proie aux Ténèbres, n'a pas de fin digne de ce nom. 

Alors oui, je vous SPOILE, mais comme de toute façon cette histoire n'a au final ni queue ni tête, ce n'est pas bien grave. Au moins, vous êtes prévenus : nous n'avons aucune réponse. Rien, nada, que nenni !
Une page, on est à fond dans le récit et l'autre, elle est finie. C'est aussi simple que ça. Où comment gâcher une trilogie 😭

Bref, vous l'aurez compris : je suis méga déçue ! D'autant plus que j'ai adoré les trois quart de ma lecture. C'est pour ça que cet avis (fait à chaud) peut paraître dur, mais il est juste à la hauteur de ma déception. 
Avant de lire les dernières pages et de voir ce mot FIN, trois petites lettres qui m'ont achevée, je pensais mettre un 4/5, comme pour les précédents opus. Maintenant, je ne sais plus. 
Si on me demande si je conseillerais cette lecture, je dirai quand même oui. C'est une bonne série qu'il faut lire pour ce qu'elle est : une saga addictive et divertissante. Néanmoins, il ne faut pas chercher plus, au risque d'être déçue, et accepter de rester sur sa faim... 

Je finirai par une prière : Molly Night si vous passez par là, s'il vous plaît, faites nous une suite. Il reste tant à dire sur cette série ! 



Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente