mardi 8 avril 2014

Black Diamond - Visions Mortelles - Tome 1 de Sandra Paillard


Editions Sharon Kena, 15 avril 2014- format  ebook



Sarah, dix-sept ans, mène une existence compliquée. Orpheline et fugitive, elle est en plus clairvoyante. Le passé, le présent, l’avenir, rien n’a de secret pour elle ; sauf Black Diamond. La bourgade du Dakota semble l’appeler et lui montre un garçon, mais pas son visage. Elle sait que le seul moyen d’interrompre ce harcèlement psychique est de comprendre sa raison d’être.

Lorsqu’elle détecte chez James Drake, un lycéen de son âge, des dons paranormaux très puissants et découvre dans la foulée que pendant des décennies, la commune a déclaré dix fois moins de décès que la famille fondatrice, elle s’interroge. Et si c’était James qui l’avait attirée ici et qu‘il s‘agissait d’un piège ? Cependant, quel rapport peut-il bien y avoir entre un garçon de dix-huit ans et des morts survenues un siècle auparavant ?

Cette enquête lui fera entrevoir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence et la mènera loin, très loin sur le chemin de sa destinée.





Tout d'abord l'équipe des Reines tient avant tout à remercier les Editions Sharon Kena pour ce service-presse.

Commençons par le côté négatif  : je n'aime pas le YA , non, pour être précise ce n'est pas : je n'aime pas, c'est : ça m'ennuie d'en lire (vu mon âge ne vous étonnez pas).
Passons maintenant au côté positif : j'aime l'écriture de Sandra Paillard et pour un premier roman elle fait fort ! De plus elle nous offre une héroïne, Sarah, comme je les aime. Sarah s'est retrouvé orpheline à 17 ans. Avant de mourir sa maman lui a donné à choisir : famille d'accueil ou émancipation ? Sarah, jeune fille forte et mature, a choisi ! 

Nous la retrouvons donc à Black Diamond, petit bled paumé du Dakota où ses visions l'ont poussé. Elle y loue une maison, va au lycée dans une mustang qu'elle a retapée elle-même (oui oui c'est une pro de la mécanique), conduit comme Sébastien Loeb, est intelligente, joue du piano, de la guitare, et y fait la connaissance de James Drake (mais qui est James Drake me direz-vous ?)... Non, non, je ne vous en dirai pas plus partez faire sa connaissance ;).

Dans ce premier tome l'auteur "plante le décor", nous allons de découverte en découverte et petit à petit mon ennui s'est transformé en :

-"Tiens ! Ça commence à m'intéresser."

Puis on se retrouve happée dans l'histoire et on n'a qu'une envie , connaitre la suite. Les sceptiques diront : oui mais c'est encore des vampires, des guerres de clans, c'est du "Déjà-vu". Oui peut-être, mais Sandra Paillard nous fait très vite oublier cette sensation de part sa belle écriture fluide et agréable qui respecte notre amour de la langue française surtout pour un récit qui s'adresse à des jeunes, habitués aux sms.


Moi je n'ai qu'un conseil : lisez-le, offrez-le à vos enfants, finalement un bon livre jeunesse peut être lu à tout age :)
Quatre palpitations en attendant la suite ...



Parce que deux avis valent mieux qu'un...



Tout comme vous je viens de lire l'avis de notre Fatima au dessus, et tout comme elle j'ai été séduite par le caractère fort et indépendant de l’héroïne, qui est pour moi LE point fort de ce roman.

 Sarah est une jeune femme solitaire, mystérieuse (elle a un don de clairvoyance avec lequel elle doit vivre) et elle est  très très courageuse. Je suis admirative de son courage. Ici, pas de parents dans les pattes de la lycéenne émancipée, d'origine française. Sa mère est morte une année auparavant et elle fuit sont terrible père depuis l'enfance. Grâce à la narration interne, on ne peut que se sentir touché par ce personnage atypique, très surprenant...elle possède des caractéristiques masculines que j'ai adoré chez elle. En effet, elle adore les automobiles, la mécanique et surtout la course. Son truc c'est faire des runs...et elle est très douée pour ça. J'ai adoré sa personnalité, sa force et ses faiblesses.

En ce qui concerne l'intrigue, j'ai  souvent pensé à celle de Twilight  pendant ma lecture...au point d'y voir une relecture-hommage à la célèbre saga de Stephenie Meyer.  Il y a des similitudes que tout lecteur-fan de la série verra : la nouvelle fraîchement débarquée dans une petite ville des Etats-Unis, le clan Drake (Clan Cullen), le régime alimentaire "végétarien" des vampires, etc. Mais ne vous y trompez pas, Sandra Paillard, nous propose une toute autre histoire...toute aussi mordante ;)

L'un des autres points positifs de ce roman c'est la double narration adoptée par l'auteur. Au point de vue interne de Sarah s'alterne une narration externe qui nous laisse entrevoir les points de vue de James, les membres de la famille Drake, des ennemis...Cela nous permet d'en savoir davantage sur les autres personnages, de mieux les comprendre. Par contre, je dois dire que je trouve un peu dommage que l'on apprenne très (trop ?) tôt la nature des Drake, même si le patronyme nous met déjà sur la voie...Enfin, voilà, j'aurais apprécié plus de suspens, de mystère...parce que pour le coup, on prend une avance considérable sur l’héroïne qui elle ne le sait pas avant un petit moment. 

Ce premier tome possède matière à plaire à un  public féru de surnaturel, de vampire, de romance aussi...parce que oui, ce roman nous raconte une histoire d'amour impossible entre Sarah, une humaine-clairvoyante, et James, un vampire au teint d’albâtre et au regard noir. Ce dernier est un personnage que je décrirais de têtu, capricieux,  excessif, et "sombre".  La vérité, c'est qu'il ne m'a pas fait rêver. J'ai  essayé de le voir avec les yeux de l'amour (le regard de Sarah) mais rien n'y fait, plus j’avançais  dans le roman,  plus l’héroïne tombait amoureuse de lui, et plus j'ai eu de l’antipathie à son égard. Pourtant, d'un petit garçon capricieux, il change en un homme amoureux et hyper protecteur...cela venant chambouler (un peu) mon petit coeur...mais très vite il retombe dans ses travers et donc j'en suis encore à me demander si j'aime ou non ce personnage ?! 

La solitude, le deuil, la fuite, l'éveil amoureux, l'amitié, la famille,.. Black Diamond traite autant de thèmes qui plongent notre héroïne au pouvoir surnaturel vers la connaissance de soi. J'ai bien aimé découvrir son histoire...elle m'a touchée, et encore plus à la fin du roman. J'ai hâte de savoir comment nous retrouverons notre Sarah dans le Tome 2.

A lire si vous aimez les héroïnes indépendantes, les vampires et les histoires d'amours entre vampire/humaine !


4/5 (en raison d'un James qui m'a perturbé...)





Parce que jamais deux avis sans trois...

Qu'ajouter de plus aux chroniques de mes camarades sinon que j'ai également apprécié la lecture de ce roman ?

Il est vrai que l'on ne peut s'empêcher de trouver des similitudes avec Twilight ; je ne vais pas tout reprendre ici, Pascaline l'a déjà très bien fait mais ici, à l'inverse de Bella, Sarah est une fille forte, que  la vie n'a pas épargnée, ce qui lui apporte une maturité qui fait défaut à l'héroïne de Twilight. James, quant à lui est  capricieux, râleur, boudeur..un vrai vampire pourri, gâté. Heureusement pour lui que Sarah l'aime parce que s'il n'avait tenu qu'à moi, il y a longtemps que je l'aurais envoyé mordre ailleurs.
Malgré un thème déjà abordé des dizaines de fois, Sandra Paillard parvient à nous faire redécouvrir le thème des vampires sous un angle différent pas tant au niveau du contexte ( quoique l'idée d'une famille de vampires rivale est innovante) mais au niveau des personnages et des sentiments traités plus en profondeur.
Amateurs de Twilight et de belles histoires de vampires : ce livre est pour vous!!




Parce que quatre avis, c'est vraiment le pied total....




Alors moi je referme à l'instant ce livre, et que puis-je dire d'autre à part ........c'est pour quand le deuxième tome Sandra ???  Viteeeee !!
J'ai beaucoup aimé cette lecture mais je suis quand même un peu mitigée, car j'avoue avoir eu du mal au début du récit, je ne pouvais pas m'empêcher de comparer les similitudes et les différences d'avec Twilight "ah là c'est pareil, ah non là ça change !" (vous voyez le genre ?) du coup, je m'agaçais moi-même de mon comportement car cela nuisait à ma lecture (je n'étais pas à fond dedans) mais... mais... mais... ça, c'était avant !! Certes ça ressemble beaucoup à Twilight mais les personnages principaux eux sont différents, notre héroïne Sarah n'est pas une nunuche qui passe son temps à se mordiller la lèvre, non, Sarah est brave, courageuse, elle sait ce qu'elle veut et n'hésite pas à le dire. Elle est vraiment NOTRE Héroïne. Comme pour Rosalie, j'ai trouvé James (pour son âge) vachement puéril quand même !! J'espère que dans le tome 2, il va se reprendre, histoire de faire frémir un peu plus ma culotte.

En conclusion : Un livre sympathique, dans le style Twilight, qui se lit très facilement mais j'attends vraiment le 2ème tome pour me faire une "vraie" opinion. (et je l'attends avec impatience, je veux savoir la suite !)

PS : Sandra Paillard, j'espère avoir un peu de "hum-hum" dans le deuxième volet, ne me laisse pas frustrée comme ça ! Quelle torture !


Ce livre paraîtra le 15 avril 2014 aux Editions Sharon Kena