dimanche 29 juin 2014

Interview de Yvan Godbout auteur de la série 'Les Yeux jaunes'


 Les Yeux Jaunes


 Découvrez les chroniques des T.1 et T.2 : ici

Une fois n'est pas coutume, je vous mets ici mon entretien avec un auteur super doué et super sympa.
J'ai eu, en effet, le privilège d'interviewer mon premier auteur et pas n'importe lequel : Yvan Godbout. Il est l'auteur de l'excellentissime trilogie 'Les yeux jaunes' une trilogie dont, pour l'instant, seuls les deux premiers tomes sont sortis.



1° Bonjour Yvan, peux-tu te présenter en quelques lignes?

Certainement, et avec plaisir ! Je suis un gars tout simple qui a passé ses vendredi et samedi soir de jeunesse à trainer dans les cinémas de quartier, à manger des séries B, et autant de sac de pop-corn ! Les films et romans d’horreur  ou fantastique ont toujours été ma tasse de thé, et bien que j’aie dû mettre un peu de côté ma passion pour les livres (ceux des autres !) pour travailler sur les miens, je me gave toujours d’histoire de fantômes et de monstres, bien calé dans mon sofa devant la télévision, ou le fauteuil  d’un cinéma. Je suis un amoureux de la vie,  que je partage avec une personne extraordinaire. Je l’adore, tout comme ma famille, mes grands enfants, mes amis et mes deux petits pitous. Alors que demander de plus ? 

2° D'où t'es venue l'envie d'écrire?

En fait, j’ai toujours griffonné des mots, bien avant la venue des ordinateurs, et autres technologies ! Des nouvelles, des petites histoires, rien de bien sérieux. Pourtant, une histoire me tournait sans cesse en tête. Elle s’était construite à partir d’un évènement de ma jeunesse qui me hantait toujours…Je me suis donc mis à coucher les mots sur le papier, d’abord biographique, y intégrant ensuite la fiction, puis l’horreur. Il en résultat un premier roman : Le servant de messe. Un manuscrit qui dort dans un tiroir, et que je réveillerai peut-être bien un jour…

3° Je sais que tu as un travail(en plus de l'écriture), quand trouves-tu le temps d'écrire?

C’est difficile, et ça demande une discipline d’enfer ! Les soirs, des parties du week-end, les jours de congé, les vacances, tous les petits moments possible, quoi ! Les valises sous mes yeux sont souvent plus grosses que celles que je traine lors de mes voyages !

4° Hormis l'écriture, quelles sont tes autres passions?

Le cinéma, le cinéma, et le cinéma !!!! Et la littérature bien sûr, seulement en pause le temps de finir ma trilogie ! Contrairement à bien d’autres auteurs, je préfère me garder «vierge» durant mon processus d’écriture. Je ne souhaiterais pas me laisser envahir par le style d’un autre, ni utiliser ses trucs (ou défauts !), et surtout ne pas tenter de le copier ! Plusieurs affirment que pour être un bon auteur, il faut avoir beaucoup lu. Ce n’est pas faux. Mais je crois aussi qu’il faut garder une certaine fraicheur et innocence en ne tentant pas de reproduire ce qui existe.
Mes romans, je les vois d’abord en image, et je crois que cela se perçoit dans mon écriture, non ?

Je vais maintenant te poser des questions plus axées sur ta trilogie 'Les yeux jaunes':

1° Pourquoi un livre sur les Zombies?

En fait, ça c’est passé presque à mon insu ! Ce que je veux dire, c’est que j’ai commencé mon histoire en m’imaginant tout simplement comment un gars ordinaire (comme moi !) réagirait un bon matin en voyant que son monde bien à lui est bouleversé à jamais. Les zombies (les contaminés) sont tout bonnement arrivés ! Je voulais d’abord montrer le chaos de l’intérieur. Ce qui se passe ailleurs ne m’intéresse pas. Le simple destin de mes personnages, oui. Certain me l’ont reproché, d’autre se sont imaginés que j’en étais tout simplement incapable ! Pourtant, cette voie je l’ai choisi parce que la contamination n’est pas ce qui compte le plus dans mes histoires. La survie de Dany, Mimi, Sandy, Mathieu, Félix, Rachel, Lulu, et même Hogan m’importe beaucoup plus.

2° Il faut reconnaître que Dany et Mimi sont des héros atypiques (Dany est plutôt du genre maladroit et Mimi est une naine) ce qui nous changent des super héros, pourquoi avoir voulu donner cette dimension à tes personnages?

Parce qu’ils nous ressemblent, tout simplement. J’en ai ma claque des héros plus grand que nature, sans vouloir faire de mauvais jeu de mot ! Je voulais que tout le monde puisse s’identifier à eux, moi  compris !

3° Te retrouves-tu dans un de tes personnages?

Je me retrouve un peu dans chacun d’eux. L’humour noir de Dany, la fougue de Mimi, la face cachée de Mathieu…

4° Quand paraîtra le dernier volume de ta trilogie? Peux-tu nous en parler un peu sans trop en dévoiler?

J’espère qu’on retrouvera le tome trois en librairie cet été (au Québec), et à l’automne-hiver par chez vous ! J’y travaille très fort, en tout cas ! Dans le dernier tome, j’ai poussé l’horreur encore plus loin. Ceux qui ont trouvé certains passages des deux premiers trop graphiques, et bien attachés vos tuques ! Entre autre, la traversée de l’enfer de Mathieu risque d’alimenter quelques cauchemars chez les personnes plus sensibles…L’humour y sera également un brin (juste un brin !) moins présent, contrairement à l’émotion.

5° Que penserais-tu d'une adaptation sur grand écran de ta Trilogie 'Les yeux jaunes'?

Ce serait tout simplement génial ! Donner vie à mes personnages et leurs destins serait pour moi un immense honneur. Vous ne pensez pas que ma trilogie ferait une excellente série télévisée ? Les américains ont leur Walking Dead, pourquoi pas les Yeux Jaunes pour nous ?!

6°Quels sont tes futurs projets d'écriture?

Je crois bien que je vais me lancer dans une autre trilogie, vampirique cette fois, mais toujours dans le style des Yeux Jaunes, c’est-à-dire pris à contre-pied, et avec des héros atypiques. Ras le bol des vampires romantiques ! LOL ! Je rigole bien sûr, car il y a eu un vent de fraicheur et un sérieux dépoussiérage du mythe ces dernières années. J’aimerais toutefois y apporter ma touche, et mon humour noir. J’ai déjà quelques chapitres d’allongés, et j’aime bien l’énergie qui s’en dégage. Ça pourrait s’appeler tout simplement Les yeux Rouges !

Je te propose, si tu le veux bien un petit questionnaire chinois:

Si tu étais un film,tu serais...
The Others (Alejandro Amenábar)

Si tu étais un personnage (réel ou de fiction),tu serais...
Lestat

Si tu étais un lieu,tu serais...
Une crypte

Si tu étais un plat cuisiné (sucré ou salé), tu serais...
Une assiette de nachos tout plein de fromage fondu, salsa, olives et tralala !

Si tu étais un super pouvoir, tu serais...
L’invisibilité (pour faire damner ceux qui m’ont toujours considéré invisible…Ouais, je suis un brin vindicatif !)

Si tu pouvais changer quelque chose, ce serait..
Faire disparaître tous les préjugés envers les gais et lesbiennes.

Pour clôturer cette interview,aurais-tu une petite anecdote pour nos lecteurs par-rapport par exemple à tes fans (lettres, remarques ou autre)?


Une petite anecdote qui m’a bien fait sourire : Lors de mon passage au Salon du livre de Rimouski (dans la région du Bas-Laurent, au Québec), j’étais à discuter avec une admiratrice des Yeux Jaunes lorsque passa derrière elle une Mimi en chair et en os !!! C’était vraiment irréel : une jeune femme de très petite taille, et aux longs cheveux roux flamboyant, passant devant mon kiosque en compagnie de son copain. Je capotais ! J’aurais souhaité lui courir après pour le lui dire, mais je ne voyais pas comment l’aborder. Je ne pouvais tout de même pas lui dire «Eh, tu me fais drôlement pensé à Mimi, la «naine» de ma série !» J’aurais sûrement reçu une baffe ou deux ! En tout cas, pour une adaptation ciné ou télé, je coure à Rimouski frapper à toutes les portes pour la retrouver !
Je voudrais aussi profiter de cette tribune pour remercier tous mes fans qui me donnent l’énergie de poursuivre dans ce domaine chaque jour. Je reçois de certains des messages forts touchants et amusants, et je réponds à chacun d’eux. N’hésitez d’ailleurs pas à visiter la page Facebook suivante pour me laisser vos impressions !---> https://www.facebook.com/lesyeuxjaunes
Finalement, un merci énorme à Rosalie, ainsi qu’à tous les lecteurs qui en feront un incontournable ! Bravo et merci encore.