lundi 28 juillet 2014

Interview Sandra Paillard


L'auteur de la série Black Diamond (série publiée aux Editions Sharon Kena) nous a accordé une interview. Rencontre avec une jeune écrivaine talentueuse.


Pascaline : Coucou Sandra et merci d'avoir accepté notre interview. Pour commencer, pourrais-tu nous dire qui es tu et que représente l'écriture (l’activé d'écrivain) à tes yeux ?

Sandra Paillard : Bonjour à tous ! J'ai trente-deux ans et je suis passionnée de littérature fantastique depuis l'enfance. J'ai toujours adoré l'idée que des créatures étranges, voire dangereuses, puissent hanter notre monde. Imaginez que vous appreniez que votre voisin, un peu gauche, super timide, portant de jolies lunettes à doubles foyers soit en réalité un loup-garou. De suite, il deviendrait plus intéressant, non ? Comme vous l'aurez compris, mon esprit s'emballe facilement, l'écriture est donc une façon de vider ce trop-plein d'imagination de façon constructive. J'ai toujours écrit, c'est un besoin quasi vital chez moi, comme de respirer, être édité c'est juste la cerise sur le gâteau ^^

Dans ton roman Black Diamond, ton héroïne Sarah vit aux États-Unis. C'est une jeune lycéenne de 17 ans, française et émancipée à la mort de sa mère, survenue un an plus tôt. Solitaire et indépendante, Sarah cache un secret, un don extraordinaire. Elle est clairvoyante. Ce sont d'ailleurs ses visions qui l'ont amené à s'installer dans la ville de Black Diamond. Surtout, ce que je retiens de ce personnage, c'est sa force de caractère et son goût pour les voitures de collection, la mécanique, la vitesse...elle a d'ailleurs participer à des "run". Qui t'as inspiré ton héroïne ? Aurais-tu des modèles à nous citer ?

On dit souvent que les auteurs mettent un peu d'eux-mêmes dans leurs personnages, pour le coup, c'est vrai, Sarah me ressemble sur beaucoup de choses. Je quitte rarement mon perfecto, j'adore les belles voitures, je n'ai pas la langue dans ma poche et j'ai perdu ma maman trop tôt (ce qui est de toute façon toujours le cas). En réalité, je pense que si j'ai créé Sarah, telle qu'elle est, c'est que je ne me reconnaissais pas dans les héroïnes de romans que je lisais. Je les trouvais trop lisses, trop dociles, trop parfaites. J'avais envie de montrer qu'on peut avoir un lourd passé et s'en sortir malgré tout autant que l'on peut être une femme, avoir du caractère, aimer la mécanique et être séduisante. Sus aux clichés misogynes !

Sur de nombreux points, l'histoire de Black Diamond fait des clins d’œil à la très populaire série Twiligh. Pourrait-on dire que ton roman rend hommage à la saga de Stephenie Meyer ? 

Pour dire la vérité, je n'ai lu les Twilight qu'après avoir écrit Black Diamond et seulement parce qu'on m'avait fait la même remarque. Donc si clins d’œil il y a, ils sont totalement fortuits. Le fait que les vampires vivent en clan ou se nourrissent de sang animal a été repris dans nombre d'ouvrages et bien avant Twilight.

Comme tous les mythes, celui des vampires a évolué en même temps que la société, à une époque, ces créatures étaient tenues comme responsables des épidémies de rage ou de lèpre, aujourd'hui, cela ne tiendrait plus la route et tant mieux ! Après, je pense pouvoir affirmer sans me tromper que Bella et Sarah n'ont rien à voir l'une avec l'autre. Quant à James, il dit lui même, il aime les femmes et elles le lui rendent bien. Le premier tome pose « le décor », dès le second, on pourra se rendre compte à quel point les deux histoires divergent ^^

Le Clan Drake sont des vampires, ces créatures surnaturelles immortelles à la peau diaphane qui doivent se nourrir de sang pour survivre. Qu'est-ce qui te fascine chez les Vampires ? Comment est-ce de créer sa propre réécriture du mythe du vampire ?

Mon premier coup de foudre pour nos beaux gosses aux dents longues date de mon adolescence, lorsque ma mère m'a offert Entretien avec un vampire. Je suis totalement fan de Anne Rice. Je suis également une gosse de la génération Buffy.

L'origine des vampires dans Black Diamond n'est véritablement abordée que dans le troisième tome. J'ai fait des recherches sur le mythe du vampire dans différents pays, et je dois avouer que certains m'ont vraiment fait rire, puis j'ai commencé à écrire ma propre légende ( je n'en dis pas plus pour ne pas gâcher la surprise ^^). Je pense que le plus important lorsque l'on reprend un mythe, populaire ou pas, est de rester cohérent. On écrit du fantastique, soit, mais pas de l’abracadabrant. Il faut que le tout se tienne et que le lecteur se dise : après tout, pourquoi pas ? S'il se laisse entraîner dans nos délires d'auteur sans sourciller, alors, c'est gagné.

Au contraire des séries Bit-lit qui adoptent le point de vue interne de leur héroïne, tu as choisi d'alterner les points de vue narratifs :   interne (le point de vue de Sarah) et externe ( James, le clan Drake, etc). Qu'est ce qui a motivé ce choix ? 

Ça m'est venu naturellement. J'ai écrit le premier chapitre et en le relisant, je me suis dit : OK, tu as changé de personnage (oui, je suis très étourdie parfois, d'où mes innombrables relectures ^^), mais finalement, c'est pas mal alors on continue comme ça. Je dois avouer que l'exercice m'a beaucoup amusé. Cela permet au lecteur d'avoir le point de vue des différents personnages sur une même situation et de mieux comprendre comment se forment certains imbroglios. De plus, on se rend compte que pour une même scène, une femme et un homme ont un ressenti souvent très différent.

Combien de tomes as-tu prévu pour cette série ? 

Le premier tome est sorti en avril et le second en mai, mais il faut savoir qu'au départ, ils ne faisaient qu'un. C'est pourquoi une réédition est prévue. Les deux premiers tomes seront recollés pour rendre au roman sa forme originelle. Quant au dernier, il est sorti courant juin. Cela fait donc deux tomes. Ce sera aux lecteurs de décider s'ils en veulent plus ^_^

As-tu d'autres projets en cours ?

Oui, je travaille actuellement sur un nouveau roman, un one shot, qui devrait voir le jour début 2015.

Un dernier mot ?

Merci aux Reines de la nuit de s'intéresser à mon travail et à tous ceux qui prendront le temps de lire cette interview.


Les Reines de la Nuit aiment la série Black Diamond !

   

Lire nos chroniques en cliquant sur l’image de la couverture

Le Portrait Chinois de Sandra 
Réalisé en live via le chat facebook le 28/07/2014 

(...)
21: 08 Pascaline : si tu étais un roman (sauf le tien) tu serais lequel ? et pourquoi ? 
21:12 Sandra Paillard : Hum... question difficile, j'en aime tant des romans ! Je dirais Le Rouge et le Noir de Stendhal. Je l'ai lu quand je devais à peine avoir 13 ans et pour moi, c'est juste une belle histoire détruite par trop de soi-disant bien-pensants.
21:16 Pascaline : si tu devais être un héros/héroïne, tu serais...(roman, film, série tv...)
21:17 Sandra Paillard : Cat Woman !!! rien que pour les fringues et la plastique !
21:18 Pascaline : Et si tu devais être en couple avec un héros de comics ? (parce que tu as choisi Catwoman ^^)
21:19 Sandra Paillard : hum... Wolverine.
21:19 Pascaline : Et en suivant avec quel héros (tous genres confondus) tu rêverai d'avoir une histoire d'amour?
21:21 Sandra Paillard :  Samael, un personnage des Yeux du Diable de Céline Mancellon. Je suis marié avec d'ailleurs ^^
21:22 Pascaline :  si tu étais une série ?
21:24 Sandra Paillard : Son's of Anarchy 
21:24 Pascaline : Si tu étais un film ?
21:25 Sandra Paillard : Le Roi Lion ça compte ? XD Akuna matata et on vit sans se prendre la tête ! lol
21:25 Pascaline : et du coup si tu étais un héros/héroïne Disney, tu serais ?
21:26 Sandra Paillard : La fille dans Rebelle, Mérida !! Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et ça j'adore ! 
21:28 Pascaline :  Si tu étais un dicton ?
21:29 Sandra Paillard : Carpe diem c'est plus une citation mais ça me définit plutôt bien.
21:30 Pascaline : C'est aussi une de mes préférées
21:30 Sandra Paillard : comme quoi ^^
21:30 Pascaline : Moi c'est "never say never" mais Justin Bieber l’a déjà pris lol
21:30 Sandra Paillard : tout de suite elle fait moins envie XD
(...)
Suivre Sandra sur les Réseaux Sociaux


N'hésitez pas à laisser un petit commentaire :)