jeudi 11 décembre 2014

Dangerous Heartbeat de Amheliie

Auto-Editions 14 décembre 2014

Dawn Teal, a une vie des plus ordinaires qui a tendance à rimer avec boulot-dodo, ce qui ne la dérange nullement. Son travail de journaliste à Miami la passionne, et lui laisse peu de temps pour le reste.
Si la jeune femme pensait ne plus jamais avoir affaire à son passé, ce choix-là va être remis en question subitement lorsque ce dernier refait surface...
Wolfgang Carpenter est le genre d'homme détestable, menteur et manipulateur, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, ses nombreux « talents » font de lui un homme d'affaires respecté et haï dans son milieu loin d'être dépourvu d'illégalité.
N'ayant pas hésité à cacher une part de sa vie lors de leur adolescence, il a brisé le cœur de Dawn et fait d'elle, une femme méfiante et froide envers la gente masculine. Mais lorsque Wolf se retrouve dans une affaire médiatique plutôt délicate pour sa société familiale, c'est la jeune femme qui va devoir l'aider sans en avoir le choix.
Comment Dawn va-t-elle faire pour gérer le retour de ce passé douloureux, mais aussi ce présent dangereux qui risque de tout remettre en question, en commençant par ses sentiments et sa sécurité ?

** Une nouvelle fois, je remercie Amheliie pour cette superbe lecture**

C'est encore un sublime roman que signe ici Amheliie ! Avec un récit innovant de par ses personnages totalement déroutants ! 
Avec ce récit, Amheliie nous mène pour (au moins) 15 ans de thérapie !! Afin d'essayer de comprendre pourquoi nous, pauvres femmes que nous sommes, sommes toujours attirées par les Connards ! (non mais sérieusement il faut vraiment se poser la question ??!) Plus il est méchant et con, et plus nous avons envie de briser sa carapace, d'être LA personne qui le fera changer (oui oui j'ai eu le temps de beaucoup réfléchir au pourquoi du comment lol). 

Voici donc l'histoire de Wolfgang et Dawn...

Dawn Teal est journaliste au Miami Herald. Après une affaire qui a capoté, son poste en sein du journal est plus que jamais, sur la sellette. Alors quand son salopard de patron (qui ne vit que pour la faire ch** apparemment), la met sur un reportage style télé-réalité, c'est forcément qu'il y a une entourloupe derrière !! 
Non seulement -quoi qu'il arrive avec cette nouvelle affaire- sa place est plus que jamais menacée, mais en plus, dans ce reportage, il s'agit ni plus ni moins, de redorer le blason d'une puissante et richissime famille souillée par un scandale de blanchiment d'argent et de viol (rien que ça !).
Cette famille ? C'est la famille Carpenter !! Le cauchemar de Dawn depuis plus de 12 ans ! Car si son "super" patron l'a mise sur cette enquête, ce n'est pas sans raison ! Dawn a un passé avec eux  (douloureux ce passé, très douloureux même !) et les connait très très bien...

Wolfgang Carpenter (surnommé Wolf), c'est le cadet de la célèbre famille Carpenter. Avec ses frères aînés Rob (Robert de son vrai nom) et Lud (Ludwig), ils sont dans "les affaires". A savoir, la restauration, les clubs, les casinos, etc... Enfin ça, c'est pour le côté "légal" car ils ont aussi tout plein d'autres affaires, qui elles, sont beaucoup, beaucoup moins légales. Les Carpenter père & fils (mis à part le petit dernier Johann qui a pris une autre voie) sont connus pour être des mafieux qui trempent dans tous style de magouilles. 
Les accusations dont on les soupçonne (blanchiment et viol) ne sont vraiment pas bonnes pour leur business et leurs "associés" risquent de demander des comptes (sans compter la police qui risque de farfouiller partout). 
Pour cela, ils ont l'idée de redorer leur image grâce à un reportage. Et qui de mieux disposée que leur ancienne petite voisine et amie de la famille, Dawn ?

Voilà comment Dawn (affublée du surnom de Duck ou Canard par Wolf) et Wolf vont être amenés à se revoir. Si l'un se réjouit, car il va pouvoir de nouveau s'amuser et la torturer comme il adore :
"— Parce que je te mettrais dans mon lit, Dawn. Parce que ce n’est que les prémices de ce qui va se passer. Habitue-toi à m’entendre te dire que je vais te baiser, parce que je le ferais. Tu n’as pas compris que ta présence ici, à mes yeux ne représente qu’une simple tentation ? Un nouveau passe-temps. Je vais te mettre des bâtons dans les roues, et je vais prendre mon pied en le faisant. Ça aussi, habitue-toi, rien ne va se passer comme prévu."
 L'autre est terrorisée rien qu'à l'idée d'être de nouveau dans la même pièce que cet infâme connard. 
Qu'est- ce qui lie ces deux-là ? Quel est leur passé commun ? Pourquoi se haïssent-ils autant ? 
Et la question que je me suis posée tout le long du récit : POURQUOI WOLF EST UN SI GROS CONNARD ??

***
La première chose qui se dégage et que l'on retient du récit c'est Wolf !!! Cet être si imbu, vulgaire, blessant, méprisant, qui n'a aucune valeur et aucun respect de l'autre, qui aime tyranniser son personnel, (magnifique tableau que je dresse n'est-ce pas ?)... C'est sans contexte LE connard !! Ici pas de bad-boy au grand cœur. Non, Wolf est méchant, réellement méchant
Mais pourquoi ? Pourquoi est-il aussi....aussi....affreux, mesquin, horrible ?
"Qu’est-ce que tu as fait ? Pourquoi tu n’es pas restée, ce matin ? On aurait continué une partie de la journée, ça t’aurait fait ton quota pour l’année en terme de baise.
— Parce que je n’avais pas envie de te voir avec ton sourire satisfait !
— Je m’en tape, j’aurais pu te prendre par-derrière, tu ne m’aurais pas vu sourire, et j’aurais pu claquer tes fesses."
D'un garçon pénible certes, mais surtout joueur et taquin, il est devenu un homme abject et sans cœur. Et celle qu'il aime le plus torturer est son Canard. Il est d'une cruauté sans nom envers elle, mais encore une fois pourquoi ?? Que cache Wolf ?! Je me suis posée au moins 100 fois cette question entre mes "connard" dont je l'ai affublé tout le récit. 
Et vous savez le pire ? Même à la fin c'est un c** !!! Oui, car il a osé me faire pleurer ! Vilain Wolf va ! Veux-tu m'épouser ??? (c'est là que mes 15 années de psychanalyse entrent en scène). 
Wolf a beau être le pire des salauds, on l'aime !! Parce que Wolf c'est aussi ça : "Je succombe, parce que c’est inévitable. J’aurais beau lui faire les cent coups, elle aura beau baiser avec tout les types du monde pour me rendre jaloux, je la voudrais encore. Parce qu’elle est Dawn, elle est l’agacement à l’état pur, le corps bandant qui me rend fou, ses yeux transperçant qui la trahissent, ce caractère dur et fier qui fait d’elle une femme nouvelle que je n’ai pas eu la chance de connaître. Je la veux, et je refuse qu’elle se donne à un autre qu’à moi. Et ce soir, si je m’enfouis en elle profondément, je n’aurais pas l’impression d’avoir perdu une bataille, j’aurais l’impression d’avoir tout gagné..."
Il nous fait vibrer, nous émoustille (beaucoup), nous attendrit aussi ! (psst Amheliie ! Je t'envoie la facture de mon internement).
Quant à Dawn, c'est une femme courageuse, qui s'en prend plein les dents. Qui, par la force des choses, a dû se blinder. Mais il lui reste une faiblesse : Wolf. 

Cette histoire, où l'héroïne s'entiche d'un méchant, est très bien trouvée et originale. Elle est narrée en alternance du point de vue de Dawn et de Wolf, entre moments présents et passés. Ce qui nous permet, au fil de pages, de comprendre cette relation si particulière qu'ils entretiennent et comment ils en sont arrivés à un tel niveau de rancœur et de haine (enfin... si c'est réellement ces sentiments qu'ils éprouvent).

Bref, je ne vais pas en faire tout un speech non plus, comme je l'ai dit au début, j'ai adoré et je ne peux que le recommander !! Foncez et rejoignez moi en thérapie ;)