vendredi 30 janvier 2015

After Saison 2 de Anna Todd

Hugo Roman - 05 février 2015 Grand Format 707 pages
(disponible en eBook depuis le 29/01/15)


Hardin n'a rien à perdre... sauf elle. Après leur rencontre la vie ne sera plus jamais la même. Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait bien partie. Tessa sait qu'Hardin peut être cruel, mais quand les origines de leur relation et son mystérieux passé lui sont révélés, cela lui fait l'effet d'une bombe. Tessa est hors d'elle. Hardin sera toujours... Hardin. Mais est-il vraiment le mec dont Tessa est tombé éperdument amoureuse, en dépit de son caractère colérique, ou est-il un étranger, un menteur depuis le début ? Doit-elle s'en séparer ? Ce n'est pas si facile. Le souvenir de ses bras autour d'elle... de sa peau qui l'électrise... de leurs nuits passionnées, trouble son jugement. Pourtant, Tessa n'est pas sûr qu'elle pourra supporter une autre promesse non tenue. Elle a mis toute sa vie entre parenthèses pour Hardin – l'université, ses amis, sa relation avec sa mère, son petit ami, même son début de carrière. Mais elle a besoin de lui pour avancer. Hardin sait qu'il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, mais il veut se battre pour elle ! Mais peut-il changer ? Va-t-il changer... par amour ?

 **Merci à Valentine et aux Éditions Hugo Roman pour ce roman**


Non, je n'attendais pas After Tome 2 avec impatience ! Non, je ne me suis pas jetée dessus ! Non je n'ai pas dévoré ces 700 pages en moins de 24 heures ! Non, je ne mens pas ! Bon ok, peut-être un peu... beaucoup (beaucoup, beaucoup !)

Dans ce deuxième volet, nous avons le droit - pour mon plus grand bonheur -, à une narration à double voix ! En plus de celle de Tessa, nous avons aussi, le point de vue d'Hardin !

A la fin du tome 1, nous avions laissé Tessa et Hardin (et moi-même !!! C'est important de le souligner !) dans un état lamentable. Si nos héros ont souffert, je puis vous assurer que moi aussi ! 

Jusqu'à quel point peut-on pardonner ?
Quand une personne vous trahit de la pire des manières qui soit, qu'elle piétine votre cœur, votre amour-propre et vous balance à la face toute la confiance qu'on avait envers elle, peut-on vraiment s'en remettre ? Oublier ? Faire de nouveau confiance sans être une nouvelle fois le dindon de la farce ? Repartir à zéro ? 

C'est ce qu'espère Hardin.... Mais là, rien n'est moins sûr...

Hardin a merdé, vraiment merdé !! Il a joué au con et cela lui a explosé en pleine figure ! Son égo surdimensionné l'empêchant d'ouvrir les yeux à temps et de se rendre compte, qu'avec ses conneries il allait perdre, non, qu'il a perdu... la plus belle chose qui lui soit arrivé : Tessa.
Alors, une fois le pot cassé, brisé en mille morceaux... il essaye par tous les moyens de le recoller, mais les fêlures sont si importantes et multiples que la tache s'annonce titanesque, sans garantie de succès et puis, un pot, une fois cassé, même s'il est recollé, ne sera plus jamais le même...

Rajouter le point de vue d'Hardin dans ce tome, nous permet de comprendre un peu mieux ce caractère volcanique et colérique d'Hardin. Il ne fait jamais rien à moitié : quand il aime, c'est désespéramment ; quand il s'énerve, c'est une tornade... rien ne lui résiste, il jette tout, casse tout, détruit tout, à commencer par sa relation avec Tessa.
Tessa essaye tant bien que mal, de continuer de vivre... ramassant les restes de sa fierté et les miettes de son cœur qu'Hardin a pulvérisé, en la trahissant et l'humiliant de façon si abjecte !
Mais Tessa est forte, beaucoup plus qu'on ne l'imagine. Elle est non seulement forte mais sa bonté et sa gentillesse ne se sont pas émoussées, l'aigreur ne l'a pas gagné. Elle reste fidèle à elle-même : douce et empreinte de compassion.
Malheureusement pour elle, cette compassion est aussi une faiblesse, car elle pardonne beaucoup plus facilement (beaucoup trop !). Et puis, il lui reste encore cette naïveté qui l'a défini, alors, même si elle a appris de ses erreurs, qu'elle est moins crédule et candide qu'au départ, cela sera-t-il suffisant face au tempétueux et ingérable Hardin ?

Je suis toujours aussi envoûtée par l'histoire d'Hardin et Tessa. Leur relation est explosive, toxique même !! C'est un supplice de voir des êtres s'aimer autant et se faire autant de mal à la fois.
De voir cet amour  si passionné et intense qui les consument et les déchirent, est juste bouleversant.

Je suis complètement fan et accro de cette série !!
J'aime le rythme entraînant du récit. J'aime les rebondissements qui le jonchent. J'aime les révélations qui, pour certaines, sont  encore une fois assez choquantes et fracassantes. J'aime enrager, hurler face aux comportements d'Hardin et Tessa. J'aime être fébrile à la lecture de ce roman. J'aime leur amour  passionné, destructeur, toxique mais si addictif. J'aime... tout !
Voir chronique précédente en cliquant sur l'image

Ce livre est un service-presse des Éditions Hugo-Roman
 


Parce que deux avis valent mieux qu'un...


**A mon tour je remercie Valentine et Hugo Roman pour ce service-presse**

Vous vous souvenez comment nous avions quitté Tessa à la fin de la saison un ? 
<<Elle était en voiture avec Zed et regardait dans le rétro Hardin, à genoux sur la route, dans la neige... Elle venait d'apprendre "LA vérité".>>
Au début de la saison deux, nous les retrouvons quasiment au même endroit. Là, on se dit : <<Ahhh ! Le pauvre Hardin va devoir ramer grave pour se faire pardonner... vlan ! bien fait ! >>
Et bien en fait, il n'a pas ramé tant que ça. Tessa a le pardon facile, trop facile même à mon goût et  c'est presque elle qui rampe vers Hardin.

Du coup cette lecture m'a é-p-u-i-s-é-e !! Aussi bien moralement que physiquement.

Moralement, car leurs constantes disputes, leurs réactions puériles genre : tu l'as embrassé ? Tu portes ses vêtements ? Tu lui parles ? Tu le regardes ?  Etc... sont juste dignes de la cour de récré des 6è (on parle quand même d'une fille de 18  et un garçon de 21 ans) c'est usant de les suivre dans leurs délires, d'ailleurs mes passages préférés sont ceux où ils étaient séparés.

Et physiquement, car lire 707 pages ce n'est pas de tout repos et parfois certains passages m'ont semblé bien longs, surtout que j'avais souvent la main droite qui me démangeait (non non pas pour ça ;) ) de leur mettre des baffes. Mon cœur de maman aurait eu bien du mal à supporter de voir un de ses enfants avec de telles attitudes.

Après tout ça vous pensez certainement que je n'ai pas aimé cette lecture ?  Eh ben non, vous avez faux ! Même si les personnages et leurs réactions stupides m'ont horripilée, je suis restée scotchée à mon livre.  J'ai tournée les pages avec curiosité et avidité, peut-être même avec perversité (j'assume) mais je voulais connaître la suite et savoir comment Tessa et Hardin allaient finir.

Donc une lecture toute en contradictions, avec des héros désespérants de bêtise mais une écriture qui nous rend dépendants.
Pour la saison trois, je file me faire prescrire des calmants et je ne mets toujours pas de note mais juste un : 
                                                                           
                                                                           LISEZ-LE !!

Extrait :

Tu seras seul pour le restant de tes jours et pour ça, j’ai pitié. Je vais tourner la page, je vais trouver un homme bon, qui me traitera comme tu aurais dû le faire et nous nous marierons et nous aurons des enfants. Et je serai heureuse.

Les paroles de Tessa tournent sans arrêt dans ma tête. Je sais qu’elle a raison, mais j’ai désespérément envie que ce ne soit pas le cas. Être seul ne m’a jamais dérangé jusqu’à présent, mais maintenant je sais à côté de quoi je passe.