lundi 2 mars 2015

Jusqu'à toi - Tome 1 - Altérée de J.L. Mac

Éditions J'ai Lu, Broché 278 pages, 04 février 2015
Disponible aussi en eBook
en vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle


J’ai vingt-cinq ans, je gère une librairie de Las Vegas. Je m’appelle Joséphine, mais je préfère qu’on m’appelle Jo. Depuis le décès de mes parents, survenu bien des années plus tôt, je me sens lasse, indifférente à tout ce qui m’entoure. Ma seule échappatoire ? Les hommes. Le flirt. La luxure. Le sublime Damon, que j’ai rencontré par hasard entre deux piles de livres, tombe d’ailleurs à pic. Je me noie dans ses yeux, et son corps de rêve m’évoque la sensualité même. Dans ses bras, j’oublierai tout le temps d’une nuit, une seule. Mais s’il bouleversait mes certitudes à tout jamais ? Si j’étais prisonnière de mon propre désir ?



*** Merci à Elsa et à J'ai Lu pour elle pour cette lecture***


Joséphine (Jo) avait huit ans lorsqu'un terrible accident de la route l'a laissée orpheline. Seule... aucune famille.
Placée en foyer et familles d'accueil, elle se sauve à l'âge de douze ans et vit dans la rue. Sa survie ? Elle la doit à une bibliothèque où elle allait se réfugier jour après jour.
— J’ai eu une enfance pourrie. J’ai commencé à vivre dans la rue quand j’avais douze ans, et je n’ai pas eu de toit au-dessus de la tête pendant six ans. J’allais à la bibliothèque longtemps pendant la journée. Ça a commencé comme un endroit où me réchauffer pendant l’hiver et me rafraîchir l’été, et puis je suis devenue accro. Je n’avais personne, mais chaque fois que je passais la porte, c’était comme si chaque auteur faisait partie de ma famille et que les personnages créés étaient tous mes amis. Je comptais sur eux, et aucun ne m’a jamais laissé tomber ni quittée. Ils n’ont jamais crié, jamais tapé. Ils n’ont jamais rien fait d’autre que d’occuper mon temps et me tenir compagnie. Ils étaient tout ce que j’ai jamais eu. Tout ce que j’ai, à ce jour.

À dix-huit ans elle réussit à décrocher un job dans une librairie. Mr Sutton, le propriétaire (un vieux grincheux) lui accorde sa confiance malgré son aspect "SDF". Pendant sept ans, elle se construit une vie, mais une vie merdique.
Sa seule échappatoire ? Le sexe, les coups d'un soir. Jamais le même, aucune attache, juste du sexe !
Pour certains, cela me fait peut-être passer pour une traînée, mais je n’en ai rien à battre. En vrai, ce sont les connards qui entretiennent ce genre de préjugés qui m’envient. Ils aimeraient avoir mon cran et mon absence d’intérêt pour les stéréotypes à la con. Avec moi, toutes ces histoires de séducteurs et de filles faciles, ça ne prend pas. À mon avis, si une femme reste prudente et discrète, qu’en a-t-on à faire du nombre de partenaires qu’elle ramène dans son lit ? Ça ne devrait pas avoir d’importance. Jim, Jack, Bill, Bob et Will sont autorisés à se faire une centaine de femmes chacun, et personne ne trouve rien à redire, mais, madre mía, si jamais j’avoue avoir mis dans mon lit un quart de ce nombre, on m’évite comme une affreuse femme de mauvaise vie. Alors qu’en fait, je suis clean. Je me protège. Je choisis mes partenaires avec soin. Je suis attentive et préparée. C’est mon corps, et j’en fais ce que je veux.

Et puis un jour, au détour d'un rayon de la librairie elle "tombe " sur Damon : la trentaine et  super beau gosse  !! Justement, ça fait quelques semaines qu'elle n'a rien eu dans son lit et Damon semble parfait. Elle a comme une sensation de "déjà-vu", il lui semble familier et le plus étrange c'est que lui aussi ressent la même chose.
— Quand je t’ai rencontrée ce matin, quelque chose d’étrange s’est produit, et je ne sais pas encore de quoi il s’agit. Ce ne sera pas fini avant que je découvre ce que c’est. Je te désire, tu me désires. J’ai l’intention de te déguster autant que je le pourrai.

Qui est Damon ? Pourquoi ce sentiment familier ?

 Toute l'histoire est narrée du point de vue de l’héroïne.
Jo est une jeune femme impertinente, brute de décoffrage, la bouche pleine de gros mots. Elle dit ce qu'elle pense et la diplomatie, elle ne connait pas. La vie dans la rue lui a donné des bases solides pour se défendre et ce qu'elle sait, elle l'a appris au travers de ses lectures.
J'ai beaucoup aimé ses réparties avec Mr Sutton  et je trouve dommage d'ailleurs, que face à Damon, elle perde toute cette personnalité et que du coup  leur relation manque de "punchy".

Damon, lui, est à la tête d'un empire (oui encore un riche) mais il cache aussi bien des fêlures. Au fil des pages l'auteur nous distille des indices, même si dès le prologue on sait. Mais Damon est agréable et souriant et, en un seul regard, il fait flamber la petite culotte de Jo. (Ok ! La mienne est restée bien sage - OMG ! Suis-je blasée ? -)
J’espère que dans le second opus, on pourra aussi avoir son point de vue pour qu'à notre tour, on puisse flamber. Car malheureusement, le récit ne nous  laisse pas vraiment  connaitre ses sentiments et du coup on ne ressent pas beaucoup d'empathie envers lui.

En bref : des scènes de sexe très explicites et très hots, une intrigue qui promettait d’être complexe mais qui est, finalement, un peu trop simple, sans suspense. Leur relation avance un peu trop rapidement a mon goût ce qui rend l'histoire peu crédible. Mais ça n'en reste pas moins une lecture qui nous fait passer un petit moment sympathique, sans prise de tête.

Par contre cette fin en cliffhanger, c'est juste "mortel". Vite la suite...


Ce livre est un service-presse des Editions J'ai Lu
J'Ai Lu Pour Elle