lundi 16 mars 2015

Ma raison de vivre de Rebecca Donovan

Pocket Jeunesse, 05 mars 2015 Grand Format 544 pages
(disponible en format eBook)



Emma a tout fait pour empêcher Evan d'entrer dans sa vie. Non pas parce qu'il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire, et surtout, ce qui l'attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle...

**Merci aux Éditions Pocket Jeunesse pour ce roman**

J'ai commencé ce roman avec une grande appréhension. Le résumé, contrairement aux autres, me faisait très peur (je déteste les romances dramatiques) mais les nombreux éloges sur ce récit ont eu raison de moi et j'ai fini par craquer. 

Étant du genre assez (trop) sensible, j'ai même prévu le stock de mouchoirs (comme il me l'avait été conseillé) et ben, croyez-le ou non, mais le stock est resté intact !! 
Non que je sois de marbre face au sujet abordé (comment l'être ?!!), mais je pense que chacun l'appréhende de façon différente. L'émotion prédominante pour moi, tout au long du récit et, qui n'a fait que croître au fil des pages, est la COLÈRE ! 

Emma Thomas est une jeune fille douée et intelligente. La meilleure dans tous les domaines ! Elle touche à tout et excelle dans tout ce qu'elle entreprend. Une star du football et du basket. La rédactrice en chef du journal de l'école. Douée en arts-plastiques. Sans parler des matières générales où sa moyenne ne descend jamais en dessous des 18/20. 
Elle met toute son énergie dans ses études. Ne lésinant jamais à la tâche. Pourquoi ? Pour intégrer l'université... Sa planche de salut... Son espoir d'une vie meilleure. 
673 jours, voilà le décompte pour accéder à la liberté !
Et si Emma y tient tant, comptant les jours et priant pour qu'elle y arrive et tienne le coup, ce n'est pas en raison d'un trouble de l'obsession. 
Si Emma n'a qu'une seule et unique amie, malgré sa vie scolaire qui paraît épanouie, qu'elle essaye d'être invisible aux yeux de tous, ne voulant attirer l'attention sur elle et, ne parlant à personne (sauf sa meilleure amie Sara, et encore elle ne lui confie jamais tout). Ce n'est pas sans justifications !
Une fois sortie de l'enceinte du lycée, la vie d'Emma est un véritable cauchemar ! Emma pour des choix qui lui sont propres, préfère se murer dans le silence, cachant à tous l'horreur de sa réalité.
Un nouvel élève,  Evan Mathews, va très vite s'intéresser à elle et tenter de briser sa carapace...

Colère, colère, colère !! Ce silence que s'impose Emma m'a tuée !!! 
J'ai enragé tout le récit, non pas contre Emma (la pauvre elle en bave assez comme ça) mais contre le système et surtout, contre ce sentiment d'impuissance  que j'ai ressenti !! Comment peut-on en arriver là ?!!  Tout ceci aurait pu, aurait être évité. 
Alors non, je n'ai pas versé une seule larme. Bien que oui, ce récit est percutant, saisissant, révoltant, choquant et bouleversant. Mais la colère a vraiment pris le dessus sur les autres sentiments. 
J'ai du mal à m'en remettre et à taire cette sensation d'injustice et de gâchis ! Je n'ai pas toujours compris les réactions d'Emma... Qui pense-t-elle protéger par son silence ?! Ses sacrifices ne me semblaient pas justifiés et, avec cette fin, je ne peux que confirmer mon jugement...

PS : Merci PKJ d'avoir gardé l'esprit du livre avec une couverture qui reflète à merveille ce roman. De plus elle représente une scène  du récit qui m'a particulièrement touchée. 



Ce livre est un service-presse de Pocket Jeunesse