dimanche 15 mars 2015

The book of Ivy T1 de Amy Engel

Lumen Éditions, 05 mars 2015 - Grand Format 348 pages


Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

**Merci à Emily et les Éditions Lumen pour ce superbe roman**

J'adore la lecture. Me plonger dans un récit ne sachant ce que je vais y découvrir, ni le plaisir qu'il va me procurer. Certains seront excellents et d'autres moins bien (voire mauvais). Et puis des fois, on tombe sur LE livre ! Celui qui rend notre passion, la chose la plus merveilleuse qui soit !! Celui qui vous marque, vous percute et vous chamboule totalement !! The book of Ivy est de ces livres-là !! 

Après une violente guerre nucléaire, le monde tel qu'on le connaît n'est plus. Les quelques milliers de survivants se sont regroupés sur une terre "saine" pour  se reconstruire. Mais au lieu de s'unir, ils se sont divisés en deux "clans" et se sont affrontés ! À l'issue de ce nouveau conflit, la famille Lattimer a pris le pouvoir et la présidence de la ville, laissant tout de même aux perdants, la famille Westfall (les fondateurs de cette nouvelle ville) et ses alliés, le droit de rester dans l'enceinte de Westfall. Car, par delà des barbelés qui délimitent la ville, c'est la mort qui attend. 

Pour instaurer définitivement la paix et procréer au plus vite, le président Lattimer a eu une idée controversée mais efficace : marier, à leur seize ans et après avoir effectué un test de personnalité, les filles et les fils aînés des "perdants" aux filles et fils des "gagnants". " Le père du président Lattimer était assez intelligent  pour le savoir : la paix ne dure que tant que le camp des mécontents a encore quelque chose à perdre en cas de révolte. En mariant nos filles aux fils de ses partisans, et inversement, il s'est assuré que nous y réfléchirons à deux fois avant de prendre les armes. Tuer son ennemi, c'est une chose, mais s'il a le visage de votre enfant, et s'il vous faut abattre ensuite votre propre petit-fils, alors c'est une autre histoire."

A seize ans, c'est maintenant au tour d' Ivy Westfall de s'unir.
Pour elle, pas de surprise, elle connaît déjà le nom de son futur époux : Bishop Lattimer. Le fils du président. L'ennemi juré de leur famille !! 
Quel beau tableau d'unir la fille du fondateur au fils du président... Un magnifique coup politique de Lattimer qui tire les ficelles de main de maître...

Cela fait deux ans maintenant qu'Ivy se prépare à ce mariage forcé. Son père et sa sœur Callie comptent sur elle.  L'avenir de Westfall est entre ses mains. 
L'heure de la révolte a sonné...
Et c'est en tuant celui qui lui est destiné, qu'Ivy pourra libérer les habitants de leur dictateur Lattimer. Ainsi sa famille pourra, comme elle aurait dû au départ, prendre le pouvoir.

C'est une chose de se former, de savoir quoi faire ou comment procéder mais s'en est une autre de tuer de sang-froid...
En est-elle vraiment capable ? Sera-t-elle se montrer digne de la confiance de sa famille ? 
Les dés sont jetés et tout repose maintenant sur ses épaules... 
Le coup d’État ne pourra marcher que si Ivy remplit sa tache et tue Bishop son époux...
***

Je n'irai pas par quatre chemins, ce livre est une tuerie !!!! 
Un Roméo et Juliette du futur, dans un monde ravagé par les bombes nucléaires et les guerres. 

The book of Ivy m'a profondément touché, à tel point qu'il m'est même difficile de trouver les mots justes, pour expliquer mon ressenti. 
Ici, il n'y a pas énormément d'action ou de rebondissements à gogo. Non, ici, il y a juste de puissantes claques !! De celles qui nous laissent pantois, complètement chamboulés et retournés ! Rien que de repenser à cette histoire et à nos héros, ma gorge se serre et les larmes me montent. 
Nos héros sont tellement... tellement ! et Bishop, mon.dieu. Bishop ! il est tellement aussi ! tellement... tout ça et... bien plus encore !! (vous avez compris ce que je veux dire ? Ils sont tellement, mais tellement !!)

De plus, la structure du récit, avec au départ des chapitres de plus d'une trentaine de pages, et qui, à l'approche du dénouement et de l'action finale, s'écourtent de plus en plus (passant à une toute petite dizaine de pages seulement) accentue le rythme et nous soumet à une tension qui monte crescendo !!

Quant à la fin de ce tome 1, je ne vous en parlerai même pas tant elle m'a... non je ne dirai rien !! Mais ne pas avoir la suite à porter de main, est une vraie torture !! Car la fin est.... tellement... (chuutt !)

Dire que j'ai adoré cette histoire déchirante mais tellement belle, n'est pas assez fort pour décrire la puissance de mes sentiments pour ce livre.

En bref...  Je suis tombée amoureuse de The Book of Ivy !! 



Ce livre est un service-presse de Lumen Editions