mardi 10 mars 2015

Wild seasons T1, Sweet filthy boy de Christina Lauren

Hugo Roman, 05 mars 2015 - Grand Format 351 pages
(disponible ne format eBook)


Mia Holland et ses deux meilleures amies, fraîchement diplômées, projettent de passer un dernier week-end de folie à Las Vegas avant le début officiel de leur vie d'adulte. Elles sont loin d'imaginer ce que le Strip leur réserve... Après une nuit tumultueuse à s'amuser avec trois étrangers sexy, Mia se réveille et découvre qu'elle a noué un pacte avec ses amies. Ivres, elles ont épousé les beaux garçons qu'elles venaient de rencontrer. Et maintenant, Ansel, le séduisant Français, l'invite à passer l'été à Paris lui promettant des nuits passionnées. dans la cité de ses rêves. Leur mariage de convenance les mènera-t-il au grand amour ?

**Merci à Marie et aux Éditions Hugo Roman pour ce roman**

Étant une grande fan de la série des Beautiful Bastard, j'avais vraiment hâte de connaître la nouvelle série de nos deux auteurs. 

Pour fêter leur remise de diplôme, Mia et ses deux meilleures amies Harlow et Lola, partent à Las Vegas, la ville de tous les vices et les péchés ! (là je me dis que j'ai loupé quelque chose en n'allant pas Las Vegas moi pff !). 
Parties pour s'éclater et décompresser, les trois copines vont rencontrer trois charmants garçons : Ansel le français accompagné de ses meilleurs potes, Finn le canadien et Oliver l'australien. Tous ensemble, ils s'amusent et l'alcool coule à flots. Et quand on s'amuse et qu'on boit trop à Vegas, que finit-on par faire  ? (non pas vomir, même si, ça aussi, ça peut arriver) On se marie bien-sûr !!! 

Voilà donc nos trois jeunes filles mariées. Mia avec Ansel. Harlow avec Finn. Et Lola avec Oliver. (oui dans le genre quand on fait des conneries on y va à fond !). 
Si Harlow, Finn, Lola et Oliver sont d'accord pour annuler leur "mariage", une lettre que s'est écrit Mia (dans le cas où elle oublierait la soirée - ce qui est le cas !) et une promesse qu'Ansel lui a fait, et voilà que ces deux là, qui ne se connaissent ni d'Eve ni d'Adam, mais dont l'alchimie est indéniable, ne veulent pas annuler leur mariage avant l'automne !!

Mais voilà, elle, doit emménager à Boston dans trois semaines pour intégrer une école de commerce, et lui, est avocat à Paris ! Ce qui évidemment est un léger problème. Mais comme à son habitude, Ansel a la solution (avec lui tout est facile) : qu'elle vienne passer le reste de ses vacances à Paris...

Mia Holland est une jeune fille qui manque d'assurance, discrète et peu bavarde, elle est normalement réfléchie et assez introvertie, mais avec Ansel, Mia va découvrir une facette de sa personnalité qu'elle ne soupçonnait pas. 
Ansel Guillaume, notre french héros est du genre jovial et optimiste. Sociable et joueur, c'est un épicurien qui aime jouir de la vie. C'est aussi un homme ayant le cœur sur la main qui n'hésite pas à donner de sa personne pour les autres. 

Ensemble ils forment un couple vraiment touchant et attendrissant. Leurs tâtonnements, hésitations et maladresses dans leur nouvelle relation sont adorables
Je ne vais pas dire que Mia et Ansel m'ont transportée ou que, malgré les scènes hots, j'ai été émoustillée (car ce n'est pas le cas !) mais j'ai tout de même adoré cette innocence et cette fraîcheur que nos héros insufflent au récit. 
Cela change complètement du registre des Beautiful Bastard  qui est plus "mature" dirons-nous. Ici, le ton est plus léger, plus enfantin bien que les même ingrédients soient présents comme l'amour, la romance, le sexe ou encore l'humour. La plume de Christina Lauren est toujours aussi entraînante, rythmée et addictive.

C'est à la fois, drôle, léger et trop mignon ! Un vrai plaisir à lire. 


Le tome 2 sortira le 04 juin 2015.

Ce livre est un service-presse des Éditions Hugo Roman


 

Et parce que deux avis valent mieux qu'un...



***Merci à Marie et à Hugo Roman pour cette lecture***


Après un accident de la route, le rêve de Mia Holland, de devenir ballerine, s'est brisé en même temps que sa jambe. Elle a mis de longs mois à s'en remettre et s'est repliée sur elle-même. 
Avec ses deux meilleures amies, Harlow et Lorelei, elles décident de s'offrir un week end à Las Vegas avant d'entrer dans la vie active. À la fin des vacances d'été, Mia doit déménager à Boston et poursuivre des études de commerce, selon le choix de son autoritaire de père. En effet celui-ci voyait d'un très mauvais œil sa carrière de ballerine et avec ce départ pour Boston, il veut que Mia devienne "une fille sérieuse et rangée".

Mais à Las Vegas... tout peut arriver et Mia et ses amies font la connaissance de trois garçons : Ansel* le français, Oliver l'australien  et Finn le canadien. Après une nuit très mais très alcoolisée, ils se réveillent mariés. Harlow avec Finn, Lorelei avec Oliver et Mia avec Ansel. Si les deux premiers couples décident d'annuler le mariage dès le matin, Mia et Ansel choisissent de se donner jusqu'en octobre pour se décider. Ansel invite donc Mia à passer le reste de l'été à Paris et ainsi donner une chance à leur couple et surtout pour apprendre à se connaître, car finalement, ils ne savent pas grand chose l'un de l'autre à part qu'ils sont en phase sexuellement.


J'ai vécu cette histoire en trois parties :
1/ Las Vegas
J'ai vraiment beaucoup aimé cette partie. On y retrouve les ingrédients de la romance NA : un brin de tragédie, un brin de folie et un brin d'humour.
2/ Paris
Là, je l'avoue, je fais la moue (oui la moue, la moue parisienne quoi !). Les visites touristiques de Mia pendant que son homme est au travail. La popote le soir et un Ansel qui a perdu ce côté farfelu et jovial de Las Vegas m'ont un peu déstabilisée. De plus leur "jeux" (même si j'ai bien compris pourquoi) m'ont laissée quelque peu perplexe. Heureusement, le duo Christina Lauren est passé maître pour embraser le panty le plus résistant.
3/ San Diego
J'ai retrouvé mon Ansel ! Il est trop mignon, trop romantique. Son point de vue, dans ce récit, aurait été un plus (ce n'est que mon humble avis) je crois vraiment que c'est ce qui m'a le plus manqué. Ça aurait pu donner un nouveau souffle au récit.

En bref, j'ai bien aimé mais il m'a manqué un zeste de profondeur au personnage d'Ansel. Du coup, je n'ai pas beaucoup vibré pour le beau mâle sexy qui semblait si prometteur à Las Vegas ( je vous rassure : Ansel assure comme un chef, si vous voyez ce que je veux dire ;) ) 

*Bon ! Là je fais une pause pour me poser cette question : mais où l'auteur à été pêcher ce prénom : Ansel ?? Ansel quoi ??!! Parce là, j'ai beau chercher c'est la première fois que je l'entends.