vendredi 10 avril 2015

Nouvelles Do Brasil chez Harlequin HQN

Harlequin HQN - Edition limité Grand format 350 pages

Nouvelles do Brasil, ce sont huit plumes, huit univers, huit invitations au voyage et au divertissement.

A l'occasion du Salon du livre de Paris 2015, nous avons souhaité vous offrir en exclusivité un aperçu du talent des auteurs de la collection HQN, en proposant à huit d'entre eux d'écrire auteur du thème, propice au rêve et au fantasme, du Brésil.
Et le résultat dépasse nos espérance ! Au fil des pages du recueil Nouvelles do Brasil, vous allez frissonner, aimer, pleurer, trembler, ressentir et... en redemander ! Car HQN, c'est une collection qui fait la place belle au plaisir de lire et ce, sans contrainte de genre ou de longueur : HQN, c'est l'émotion avant tout.

**Merci à Fanny et aux Éditions Harlequin HQN pour ce roman**

Ce recueil regroupe huit nouvelles de huit auteurs HQN. Certains que je connais déjà et que j'affectionne particulièrement, d'autres que j'ai eu le plaisir de découvrir grâce à ce livre. 
Comme ce livre a été publié spécialement pour le salon du livre de Paris, qui mettait à l'honneur cette année le Brésil, les récits ont pour thème commun ce pays. 
***

- Notre premier voyage au Brésil commence avec Angela Morelli qui nous amène à Noiva do Cordeiro. Une petite bourgade paumée de 600 âmes avec pour particularité qu'il n'y a quasiment que des femmes. En raison d'un article dans un journal vantant les mérites de ce petit village et surtout la beauté de ses amazones (qui a fait cette blague ?), le site de la ville, géré par  le maire Ana Ribeiro est assaillit de messages en tout genre. Parmi eux, celui d'un enseignent en anthropologie qui demande à venir les "étudier"...
"- Ne le prenez pas personnellement, s'excusa-t-il. C'est juste qu'en venant ici, je m'attendais certainement à beaucoup de choses mais pas à rencontrer une maire qui prend des décisions sous des posters de Britney Spears. 
- C'est mon guide spirituel rétorquais-je. Quand j'ai une décision particulièrement épineuse à prendre, je me demande toujours : "à ma place, que ferais Britney ?"? Bon évidemment, il faut parfois que je résiste à l'envie pressante de me raser la tête ou de fouetter mon adjointe en chantant Work bitch. 
Joào me regarda, visiblement décontenancé.
- Je plaisante, le rassurai-je. Je n'ai pas d'adjointe. "

- Notre second arrêt est avec Julian Tubiana et sa nouvelle Libres où nous partons à la recherche d'Anna. Elle a quitté un matin son compagnon (le narrateur) emportant toutes ses affaires mais laissant derrière elle un message - ou plutôt des lettres formant le mot : LIBRES. Ce simple mot s'avère être un indice et notre héros doit résoudre...
"Puis sans m'en rendre compte, j'ai commencé à saisir les lettres et à les remettre dans l'ordre. Je voulais retrouver le dernier mot qu'Anna m'avait laissé. J'ai commencé par la fin S s'offrant à moi sur le haut du tas. Puis vinrent le E, R, et puis le B. C'est à ce moment précis que tout à pris un sens, Anna aimait jouer avec les mots et cela m'amena à jouer avec les lettres et à replacer différemment les deux dernière pour former la suite du message qu'elle m'avait laissé : ..."

- Puis nous partons à la poursuite d'un tueur en série avec Gilles Milo-Vacéri. Le Commandant Gabriel Gerfaud  doit se rendre en urgence au Brésil. Les minutes sont comptées !! Le plus grand tueur en série qu'ait jamais connu le pays est sur le point d'être libéré !!! La raison ? Alors que le détenu est toujours sur haute surveillance, les meurtres ont repris avec le même mode opératoire... toujours aussi sauvage et barbare ! Du coup, les avocats de la défense en ont profité pour clamer l'innocence de leur client. Gabriel doit partir au plus vite sur les traces de cet imitateur et l'enquête s'annonce compliquée...
"- Pourquoi est-ce que tu me parles de ces Indiens, Vasco ?
Son ami lui tapota l'épaule.
- Parce que je veux que tu comprennes qu'ici, tu n'est pas à Paris et qu'un flic ne pèse rien. Les autochtones te coupent la tête d'un coup de machette et après, ils veulent bien s'asseoir pour discuter. Ne l'oublie pas...
- Et les orpailleurs, les chercheurs d'émeraude ? 
- Eux ? C'est différent... Ils tirent et discutent ensuite. (...)"

- Nous faisons ensuite escale sur l'île de Boipeba avec Emily Blaine. Sarah est la sœur de Nathan, l'assistant d'Andrew Blake (de la série incontournable Dear you ). Sarah vient fraîchement de rompre avec son petit ami David et a plus que besoin de changer d'air. 
Pour ça, rien de mieux que de s'occuper du projet circuit spécial "Lune de miel" que propose son agence. Surtout quand la destination est  une île paradisiaque au Brésil...
"-Appelez-moi Aidan, ça sera nettement plus simple. Il esquissa un nouveau sourire irrésistible, baissant les yeux sur le sable. J'en profitai pour le détailler, devinant un début de tatouage sur l'épaule, camouflé par la bretelle de son débardeur. Pieds nus, son pantalon en lin bleu marine relevé sur les chevilles, il émanait de lui un parfum d'iode et de sel. Quelques mèches de sa chevelure brune indisciplinée tombaient devant ses yeux et une légère barbe ornait ses joues."


- Une petite soirée spécial Brazil en compagnie de Mathias Claes, ça vous dit ? 
Si Kristell était de mauvaise humeur et trouvait sa journée merdique - même la rencontre en terrasse d'un café avec un superbe bogoss, (un brin psychopathe ?)  ne la dégrise pas - que va-t-elle penser de cette soirée  infernale ??!!
" - Il est bloqué ?
- Qui ?
- L'ascenseur. j'habite au huitième, je prends toujours les escaliers parce que je suis un peu claustro...
-Ah oui, c'est pas pratique...
- Oui enfin, on s'y fait... Et vu qu'il se bloque souvent, et qu'il est entre deux étages, je voulais savoir...
- Non, tout va bien, c'est... C'est moi, je l'ai arrêté parce que...
- Oui ?
- Je vais à une fête où je n'ai pas envie d'aller, par obligation, alors je voulais respirer un peu avant.
- Dans un ascenseur ? 
- Voilà exactement, dans un ascenseur."

- Nous partons maintenant avec Valéry K. Baran, dans une danse des plus envoûtantes et sensuelles en compagnie de Flavio, un gamin (plus si gamin que ça !) issu des favelas et de Liz, une photographe prise sous son charme...
"Il avait ressenti la caresse de son regard durant toute la répétition de l'après-midi ; un regard qui éveillait en lui des sensations brûlantes, réchauffant son corps et faisant de cette danse un acte sensuel, comme un prélude à une étreinte plus charnelle."

- Un petit plongeon dans le passé, avec Anne Rossi qui nous entraîne en 1762 dans la villa d'Hector Enkoutan  (personnage de la série des Enkoutan) au Brésil. Clara, la fille d'Hector, doit faire face non seulement à son père, intraitable et dangereux, mais aussi à sa belle-mère, Eulalia, cruelle et méchante. Cette dernière prend plaisir à maltraiter ses esclaves, dont Boye, l'esclave de Clara...
"-Tu es à moi.
- L'affirmation vibra entre eux comme la corde d'un arc. Leurs regards se verrouillèrent. Clara frissonna, tandis qu'une chaleur traîtresse rayonnait de son ventre pour alourdir ses seins, humidifier le creux entre ses jambes. Ses yeux glissèrent sur son nez droit, la peau sombre, les lèvres pleines de celui qu'elle ne parvenait pas à considérer comme son esclave, (...)"

- Et notre voyage se termine  par un crash  d'avion avec Sylvie Géroux (une fin épique lol). 
Alors que Sarah était à bord d'un petit bimoteur qui faisait la liaison entre Manaus et Sao Gabriel, son avion,  pris dans une tempête, s'est crashé  en tentant un amerrissage d'urgence ! Cela fait cinq jours maintenant qu'elle est en compagnie de quelques rescapés dans la forêt de Rio Negro...
" - Et merde ! grogna Sarah.
L'animal avait peut-être décidé d'ignorer les statistiques, et de s'offrir un homo sapien pour le déjeuner ?
- Sarah ? Il est peut-être temps de tenter la méthode pécari, tu ne penses pas ? Je cours aussi vite que je peux et j'espère qu'une proie plus stupide l'arrêtera..."

Entre enquête, action, humour, sensualité, romance... Ce recueil mélange les genres et il y en a pour tous les goûts. Merci à tous ces auteurs pour ce joli moment de lecture. 

 Ce livre est un service-presse des Editions Harlequin HQN