samedi 11 avril 2015

Toutes ces choses qui nous échappent de Wendy Wunder

Editions Hachette, Broché 400 pages, 18 février 2015
Disponible en eBook

Noah est aussi surdoué et féru d’astronomie qu’en difficulté avec les émotions humaines. Pour l’aider à se sociabiliser, sa grande sœur Zoé, dix-sept ans, a créé pour lui un musée conceptuel, sous forme d’installations artistiques complexes, improvisées dans la cave de leur maison. Peur, envie, déception, vérité, pardon, honte : autant de sentiments qu’elle définit et illustre pour lui au quotidien. Un jour, Zoé et sa meilleure amie Hannah décident de prendre la route – Zoé à la poursuite d'une tornade qu’elle pense être une manifestation d’extra-terrestres venus la chercher, et Hannah pour veiller sur sa meilleure amie dons les délires l’inquiètent. Chemin faisant, Zoé pousse Hannah à vivre mieux, rêver davantage et viser plus haut. Tout comme elle l’avait fait avec son frère, elle se met à expliquer à son amie le sens et la valeur de toutes ces choses qui leur échappent et dont elles ont tant besoin dans leur vie : l'audace, l'insouciance, le karma et même le bonheur…


*** Merci à Hachette Livre pour cette lecture***

Une histoire sur l'amitié, la vraie, l'indéfectible.
En lisant le résumé de ce livre je ne m'attendais pas à vivre une histoire aussi forte et poignante.

Zoe et Hannah ont dix sept ans. Elles sont amies depuis leur plus tendre enfance.
Hannah est plutôt réservée, repliée sur elle-même. Elle vit entre une mère dépressive, qui a baissé les bras et un père, présentateur de météo, qui fréquente les alcooliques anonymes mais ne parvient pas à rester sobre bien longtemps.
Aucun des deux ne peut (veut) lui payer ses études à la fac, du coup, elle vend des hot-dogs et économise sou par sou pour financer son inscription à la fac publique du conté.
Zoe, elle, c'est la fille exubérante, celle qui a de la répartie, qui ne craint personne. Elle vit avec sa mère, infirmière et son petit frère Noah, un autiste qui ne ressent aucune émotion humaine mais qui est un surdoué en astronomie.
Zoe est aussi bipolaire...
Et lorsque Zoe entre dans une phase maniaco dépressive et veut prendre la route à la poursuite d'une tornade en pensant que  ce sont des extra-terrestres qui viennent la chercher, Hannah suit son amie pour la protéger de ses délires.

"Certains ont des sœurs, des cousins. Moi, j'ai Zoe. Depuis l'année de nos sept ans, j'ai un certain talent pour veiller sur elle et la protéger de ses coups de tête excentriques. En tout cas jusqu'ici j'arrivais toujours à la canaliser.
Cette fois c'est plus compliqué : Zoe veut partir, quitter le trou où on vit. Elle dit qu'elle a besoin de prendre la route et de nous éloigner de nos vies minables ; qu'elle refuse d’être considérée comme folle. Je vais suivre Zoe. Parce que je dois l'aider à recouvrer son état normal. Parce qu'elle est la seule personne sur qui je puisse compter dans ce monde. Et je me dis qu'elle a raison : on doit partir pour apprendre toutes ces choses qui nous échappent et dont nous avons tant besoin : l'audace, l'insouciance et, qui sait, peut-être même le bonheur..."

Cette lecture a été une belle et merveilleuse surprise. Zoe et Hannah nous entraînent dans un road trip où, comme ces deux jeunes héroïnes, nous en ressortons "grandis". Rarement je me suis autant attachée à des personnages comme je l'ai été avec Zoe et Hannah. Noah et Danny sont tout aussi émouvants.
L'histoire est narrée du point de vue d'Hannah, mais l'auteur a su nous faire partager son amour pour son amie Zoe et la fin est juste une énorme claque qui m'a arraché quelques larmes.
Je ne peux que vous conseiller cette lecture, c'est juste un petit bijou tout simple mais bouleversant.