jeudi 7 mai 2015

After saison 5 d'Anna Todd

Hugo Roman, 07 mai 2015 - Grand format 535 pages
disponible en format eBook



La vie n'a jamais été rose pour Tessa et Hardin, mais chaque nouveau défi auquel ils doivent faire face renforce leur amour et le lien passionné qui les unit est de plus en plus solide. Mais quand un pan de son passé, qu'il n'aurait pu imaginé, lui est révélé, Hardin est touché au cœur. Tessa de son côté subit une tragédie. Les deux amants vont-ils résister à tant de cruauté ? 
Finalement leur histoire familiale, si elle est choquante, ne semble pas très différente l'une de l'autre. Et Tessa n'est plus la douce et gentille fille qu'elle était quand elle a rencontré Hardin, pas plus qu'il n'est le cruel et sombre garçon dont elle est tombée amoureuse. Elle comprend toutes les troublantes émotions sous la carapace d'Hardin et sait qu'elle est la seule qui peut le calmer. Il a besoin d'elle. 
Mais plus le passé d'Hardin resurgit, plus il est inquiet et triste, et plus il repousse Tessa et tous les autres au loin. Tessa n'est pas sûre de pouvoir le sauver sans se sacrifier. Elle refuse de l'abandonner sans se battre, mais combattre qui : Hardin ou elle-même ?

**Merci à Valentine et aux Éditions Hugo Roman pour ce roman**


Connard : n.m. Insulte désignant quelqu’un qui se comporte de façon déplaisante ou déplacée, par manque d’intelligence, de savoir-vivre ou de scrupules. Synonyme : Hardin* !!

Egocentrique : est caractérisé par une tendance à ramener tout à soi. Les égocentriques se focalisent principalement sur leur propre intérêt, considèrent leur opinion comme la plus importante et se voient comme la personne à suivre et à admirer. Synonyme : Hardin* !!

* Hardin : n.m. Désigne un connard égocentrique, à la personnalité complexe et torturée. Pénible et souvent grossier. Il a la capacité de rendre n'importe quelle personne saine d'esprit complètement cinglée, en deux minutes chrono. C'est malgré tout une personne touchante, qui sait émouvoir, et arrive à se faire pardonner des actes et comportements horribles par une sensibilité à fleur de peau. "Faire son Hardin".
~~~

 Nous démarrons une nouvelle fois ce tome en nous arrachant les cheveux :
Hardin vient de découvrir que sa vie n'est qu'une grande farce. On lui a sciemment menti durant son enfance et il ne prend pas la chose super bien (l'inverse aurait été étonnant !). Et quand Hardin est face à une situation qu'il ne sait gérer, que fait-il ? Il fait son Hardin* bien-sûr !! Il déconne complètement, se foutant des conséquences ! Et qui en pâtit ?  Tout son entourage !  À commencer par Tessa, mais aussi nous, pauvres lecteurs ! Nos nerfs sont mis à rude épreuve !

C'est donc tremblante, frémissante et le cœur tambourinant par les conneries incessantes d'Hardin qu'a débuté ma lecture. Donnant le ton de ce qu'allait être ce dernier tome : INTENSIF !

Je ne vais pas m'épandre sur le récit au risque de vous gâcher le plaisir, sachez juste que ce tome est tout aussi addictif, Hardin  est toujours un Hardin* (énervant bien que terriblement touchant), les rapports entre Tessa et Hardin nous font tour à tour, verser des larmes, grincer des dents, sourire, s'arracher les cheveux et rire... C'est un maelstrom d'émotions qui nous submerge, nous serre le cœur, nous procure nombre de frissons et papillons au ventre ! 

C'est une nouvelle fois un coup de cœur, je suis fan depuis le début de la série After et ce dernier opus conclut magnifiquement cette saga. La fin est assez surprenante, j'ai beaucoup aimé la façon dont Anna Todd l'a appréhendée... elle correspond vraiment bien à nos héros !
C'est avec un (gros) pincement au cœur que je quitte Hardin & Tessa, qui m'auront fait vibrer durant ces 5 tomes !
Et parce que deux avis valent mieux qu'un...


***Merci à Valentine et à Hugo Roman***


Après la fracassante révélation à la fin de la saison 4, Hardin est passé en mode "ADM" (Arme de Destruction Massive) car non seulement, il se détruit mais il détruit ceux qui ont le malheur de l'aimer et surtout, surtout Tessa.
Oui, malheur ! Car qu'est-ce qu'il est gavant, épuisant, énervant, agaçant et autre adjectifs en ... ant. Pfiouu, j'ai bien fait de prendre des calmants.
Il y a quelqu'un pour l'enfermer ? Juste le temps qu'il se pose pour réfléchir à son comportement ? Car moi-même, j'ai été à la limite de l'enfermement aussi.


Vous l'avez compris, une nouvelle fois, je m'emporte contre ce pauvre Hardin tête à claques - dire que je commençais à l'apprécier...

Heureusement (pour moi ? lui ? je ne sais plus...) il va se rattraper vers la partie finale du livre et j'ai à nouveau pu me détendre et apprécier ce personnage atypique. Même s'il ne fait pas craquer mon slip (trop jeune, trop immature, trop colérique, trop... trop) j'ai terminé le livre en étant fière de lui et de la longue route parcourue (et je suis fière de moi d'avoir tenu jusqu'au bout :p )



Bravo à Anna Todd de nous avoir fait vivre toutes ces émotions contradictoires, alternant entre haine et amour, entre colère et joie et entre crise de nerfs et immense plaisir.

En bien ou en mal After aura fait parler de lui et c'est ça l'essentiel.





Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes


Ce livre est un service-presse de Hugo Roman