vendredi 15 mai 2015

Prince captif T1, L'esclave de C.S Pacat

Milady - 29 mai 2015, Grand format 288 pages
(disponible en format ebook à partir du 03 juin 2015)

Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d'Akielos. Mais lorsque son demi-frère s'empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d'un royaume ennemi.
Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s'allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.
Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l'homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr...

**Merci à Aurélia et aux Éditions Milady pour cette lecture en avant-première**

D'habitude je donne toujours mon avis à chaud sur un livre. À peine le roman refermé que je le chronique, surtout pour une question de mémoire, il est vrai, mais aussi pour avoir les sensations et émotions que m'ont procuré le récit, encore à vif. 
Ici, ce n'est pas le cas. Et tant mieux. Si je l'avais écrit tout de suite, mon avis aurait été à 70% négatif tant j'ai été déçue par l'absence de romance. 
Mais, après trois jours, mon avis n'est plus tout à fait le même. La raison ? Quand un roman ne vous sort pas de la tête, que vous pensez sans arrêt aux personnages, c'est que ce récit a vraiment réussi à capter votre attention et à vous toucher profondément. Et c'est exactement ce qui se passe pour moi avec le Prince Captif. Je n'arrive pas à me le sortir de la tête. Ses personnages m'obsèdent. 

Je m'attendais à lire une romance fantasy avec une belle histoire d'amour entre deux hommes (puisque que c'est un M/M) or ce  n'est pas du tout, mais du tout, le cas. 
Forcément, cela m'a déçue. 
Il n'y a pas une once de romance dans ce premier volet. Au contraire, c'est un récit très dur ! Où il est question de viols, d'humiliations et de soumission (mais pas BDSM attention, ici rien n'est consenti). C'est violent, surtout quand on n'y est pas préparé. (Par contre les scènes de sexe ne sont  pas du tout explicites - sauf une mais  elle reste très soft -  elles sont surtout  imagées

De plus, là où j'imaginais un roman plein d'action, il s'avère qu'il y en a très peu. 
Nous sommes plongés dans le royaume de Vère, un royaume aux mœurs très particulières, où chaque noble possède ses esclaves, dont des esclaves de sexe. Pour éviter d'enfanter des bâtards, (la chose la plus scandaleuse pour un Vèrérien), les esclaves sont du même sexe que leur propriétaire et les relations homosexuelles sont tout ce qu'il y a de plus normal. C'est plutôt les relations homme/femme ici, qui sont taboues et proscrites, s'il n'y a pas eu de mariage au préalable. (Un joli pied-de-nez pour notre propre société ;) )
Les esclaves -  et surtout Damen notre héros (l'ancien prince d'Akielos) - jouent un rôle essentiel, bon gré mal gré, dans les complots et stratégies politiques de Vère. 
Ce royaume est comme un grand échiquier : Laurent en est le Prince machiavel, son oncle, le Régent, "le roi" diabolique. Chacun des deux ont leurs gardes et leurs fidèles. 
Puis en dessous, il y a les pions, les esclaves. Et Damon va se retrouver le point central de nombreux complots.

Et ce sont tous ces complots, manipulations et coups bas qui rendent ce récit si attractif, si passionnant. Une fois commencé, nous sommes happés par cette histoire. 
Je voulais savoir comment Damen allait se sortir de cet enfer, dans quel état et surtout s'il allait vraiment y parvenir. 
Après, j'attendais aussi la romance (qui n'est donc jamais venue) mais je l'espérais tellement que j'ai englouti les pages, pressée de découvrir comment l'horrible relation entre Laurent et Damen allait évoluer. Alors oui, rien n'était tel que je l'imaginais et sur le coup, j'étais très déçue. Mais, avec du recul, ça n'est plus aussi évident. 
Laurent ne quitte pas mon esprit. Allez savoir pourquoi, car ce personnage est vraiment tordu dans son genre et souvent  (carrément) cruel. Mais il m'a totalement fascinée ! C'est la première fois que je tombe sous le charme d'un être aussi abject en apparence. Je veux découvrir ce qu'il cache dernière son masque et sa nonchalance empruntée. Pourquoi cette réserve, cette froideur, cette méchanceté qui semble exacerbée pour ne pas dire forcée ? Que cache-t-il réellement ? 

Je mets énormément d'attentes dans le tome 2 et j'espère que je serais comblée en tout point. Parce que j'ai imaginé plein de trucs, et si ce n'est pas ça, je sens que je vais encore pleurer lol.


 Ce livre paraîtra le 29 mai 2015 aux Éditions Milady