dimanche 10 mai 2015

Les Duchesses T1, La débutante de Eloisa James

J'ai Lu Aventures & Passions, 15 avril 2015 Poche 416 pages
(disponible en format ebook)
en vente sur le site J'ai Lu pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle

Affligée d’un père farfelu qui s’est mis à dos tout le comté, lady Roberta se désole de rester vieille fille. Après un énième esclandre, elle décide que la coupe est pleine et débarque du jour au lendemain chez sa cousine, l’excentrique duchesse de Beaumont. Entre deux scènes de ménage, celle-ci l’accueille à bras ouverts et promet de lui trouver un beau parti en quelques semaines. Or Roberta a déjà fixé son choix sur l’arrogant duc de Villiers, qui l’a subjuguée d’un regard et qu’elle entend épouser coûte que coûte. N’en déplaise au comte de Gryffyn, le frère de la duchesse, qui voudrait lui faire croire que l’élu de son cœur est un rustre doublé d’un suborneur. Par dépit, sans doute…

**Merci à Elsa et aux Éditions J'ai Lu pour ce roman**

Le souhait le plus cher de Lady Roberta St Giles, âgée de vingt-et-un ans, est de prendre un époux. 
Malheureusement, les poèmes excentriques de son père, surnommé le "Marquis fou", ne l'aident pas dans sa tâche. Bien au contraire, sa réputation est même ternie. 

Lors d'un bal, Roberta danse avec le duc de Villiers et déclare, après trois mots échangés avec lui, qu'elle en est follement amoureuse et qu'il doit devenir son mari.

Pour ce faire, elle part à Londres, chez une cousine éloignée, la duchesse de Beaumont, Jemma. Cette dernière n'a pas la langue dans sa poche et les scandales sont un peu sa raison de vivre. Alors aider Roberta à prendre cet infâme duc de Villers dans ses filets, serait une douce vengeance pour toutes les femmes désœuvrées qui ont eu la malchance de croiser sa route. 
Et puis, de toute façon  Roberta n'en démord pas, c'est lui qu'il lui faut ! Si elle aime (et elle en est certaine) c'est qu'il est bon.
Même le charmant frère de Jemma, Damon (le conte de Gryffyn) n'arrive pas à lui faire entendre raison et ce, malgré des arguments très... convaincants...


J'ai eu beaucoup, beaucoup de mal dans cette lecture. (Fait étonnant car cela ne m'était jamais arrivé avec une romance historique !)
En premier lieu l'époque du récit ne me convient pas, l'histoire se déroule vers les années 1780. Période des perruques, collants et poudre (*frissons d'horreur*), et j'en passe ! 
Après, c'est le premier roman d'Eloisa James que je lis. Je n'en ai entendu que du bien et je voulais sincèrement connaître cette auteure. Et pourtant, force est de constater, que je n'ai pas aimé sa plume. Je l'ai trouvé trop empruntée et le style guindé. 
Même s'il est vrai que ses personnages ont du caractère, du punch même, et les dialogues sont bien souvent caustiques et pimentés. Je ne le renie pas du tout : Eloisa James sait jouer avec les mots qu'elle manie avec habilité et le résultat est souvent drôle à lire (les échanges entre Jemma et son mari Elijah sont savoureux). Malgré tout, cela n'a pas été suffisant. 
Surtout que le personnage principal de ce premier tome, Roberta, est... comment dire ça gentiment ? Sotte ?  Idiote ? Une vraie plaie ! 
Tomber amoureuse après seulement une danse et trois mots échangés, alors qu'on lui répète maintes fois que Villiers n'est pas un homme fiable, ça relève d'une grande stupidité ! Même ses réactions envers Teddy le fils de Damon, sont révélatrices de sa bêtise. Je l'ai détesté et n'ai ressenti que de l'antipathie pour elle. 
Pourtant certains personnages tels que Damon - adorable et charmant - et Jemma et Ilijah qui forment un couple explosif et détonant,  sont vraiment chouettes et attachants. 

Au final, je n'ai pas pris beaucoup de plaisir. Trop de paramètres néfastes ont eu raison de ma lecture. 
Je l'ai terminée oui, mais plus par curiosité que par plaisir.



Ce livre est un service presse des Éditions J'ai Pour Elle
J'Ai Lu Pour Elle