dimanche 10 mai 2015

Les Pélerins d'Yssel T1 Les Pécheurs de Linden Oliver


éditions La Bourdonnaye, avril 2015, version papier, 336 pages et format numérique disponible ici
(deuxième édition 7 janvier 2016)


Le roi Manfred se meurt, et le royaume d’Abhorn vacille dans le souffle irrégulier du monarque. Son fils aîné, le prince-servant Haert, à qui reviendrait légitimement la couronne, se protège des complots en éliminant tous ceux qui se dressent entre le trône et lui. S’il a le soutien de dame Katryn, son épouse et maîtresse intrigante aux sombres secrets, il s’attire l’inimitié de son frère, Saulen, et de sa sœur, Elvire, qu’il écarte habilement du pouvoir. D’autre part, il a dissout la compagnie des Dames d’Yssel, commandée par Moéva d’Arézar.
Cette guerrière-héroïne a pourtant combattu avec lui pour repousser l’assaut des Pillards pourpres et a tout perdu dans la bataille. Mais elle doit à présent s’exiler en Outre-Ezard. De son côté, Brilliân, premier-chevalier attitré de la princesse Elvire, part enquêter dans cette région dont il est originaire, car il y pressent l’éveil d’une menace. Il croise Moéva en route et voyage avec elle. On a confié à la mercenaire la garde d’une jeune lunarelle, descendante des demi-elfes, aux pouvoirs magiques naissants.
Mais surtout, au-dessus de ce monde fragile, la lumière d’Yssel, l’étoile reine du ciel et protectrice de la terre, faiblit dangereusement sans que personne ne s’en aperçoive. La véritable guerre n’a peut-être pas encore commencé, et son enjeu dépasse probablement les frontières du royaume.


 Merci aux éditions La Bourdonnaye pour ce SP.

Je ressors de cette lecture avec des sentiments mitigés.

L'auteur nous emmène dans un monde ancien où les légendes et la magie sont toujours présents et où la loi du plus fort est le seul moyen pour s'en sortir.
Nous vivons dans ce récit l'histoire de plusieurs personnages : 

Elvire, jeune princesse, écartée et isolée du trône par son frère. Cette jeune adolescente commence à se rebeller contre sa condition de princesse-objet, en manque d'affection, elle est bien souvent vouée à la solitude la plus complète et n'a personne à qui se confier.
 
Haert, le prince-servant qui occupe la place du roi mourant. Sous un abord cynique et cruel, le frère ainé d'Elvire se révèle être en fait plus complexe que cela. Il n'hésite pas à éliminer tous ceux qui le gênent mais on découvre, au fil de la lecture, le pourquoi de ces agissements. De plus, malgré sa sévérité pour sa soeur, on s'aperçoit qu'en fait, il l'aime beaucoup mais c'est pour, justement ne pas montrer ce qu'il considère comme une faiblesse, qu'il la rudoie.

Katryn, l'épouse de Haert, une beauté froide et dangereuse. On devine entre ces deux êtres une animosité (surtout de la part de Katryn) mais l'on ignore totalement d'où elle peut venir. Mais la froideur et le mépris de sa femme rendent Haert encore plus amoureux et il n'a de cesse de tenter de la reconquérir, tâche qui semble pour l'instant, insurmontable.

Moéva, ancienne générale des Dames d'Yssel, femmes guerrières. Poussée, par la force des choses, a quitté une vie qu'elle a toujours connue, elle se retrouve sur les routes où elle croisera une jeune lunarelle qu'elle devra conduire, au cours d'un dangereux voyage, vers son futur époux.

N'oublions pas Brilliän, premier-chevalier, protecteur d'Elvire, qui part aussi sur les routes. Voyage au cours duquel, il retrouvera Moéva et sa protégée.

Les personnages sont liés tous l'un à l'autre d'une façon ou d'une autre.

L'histoire, à mon avis très personnel, manque d'action et de fil conducteur, j'ai l'impression que l'on part vers quelque chose mais on ne sait pas du tout quoi ! Attention, cela ne veut pas dire que le récit soit mal écrit, que du contraire, on se retrouve immergé dans ce monde sans problème tant les descriptions des personnages, des lieux, des paysages sont précis mais j'avoue que je ne vois pas très bien où l'auteur veut nous emmener, vers quel but...
Tout cela me semble un peu trop flou, rien n'est dit clairement, mais bien sûr, c'est peut-être le choix de l'auteur de se montrer un peu vague. Et puis la fin...eh bien, je ne m'y attendais pas !
Pas dans le sens où il y a un coup de théâtre comme dans la plupart des romans qui préparent une suite, non, non ! Ici...pouff...on arrive à la fin sans s'en apercevoir, c'est vraiment trop abrupt.
Cela ne veut pas dire que je n'attendrai pas la suite avec impatience car je suis curieuse de savoir où, exactement l'auteur veut nous amener, que va-t-il advenir de tous ces personnages et de leur relation bien compliquées ? 

http://www.labourdonnaye.com/