mercredi 24 juin 2015

Moi & vice versa de Sarah Mlynowski

Harlequin, 03 juin 2015 - Grand format 368 pages
(disponible en eBook)


On m’a toujours répété que, dans la vie, on ne peut pas tout avoir – une collection de Louboutin et un banquier content, un McDo quotidien et la silhouette de Scarlett Johansson, une vie sentimentale épanouie et une carrière réussie. Eh bien, il faut croire que je suis l’exception qui confirme la règle. Car, plutôt que de choisir entre un job de rêve (dans une chaîne d’infos à Manhattan) et l’homme de ma vie (qui m’a demandée en mariage, mais ne veut pas me suivre à New York), j’ai décidé d’avoir les deux. Pourquoi ? Parce que je n’aime pas choisir. Comment ? Parce que je le peux ! Je ne sais pas si je dois remercier Dieu, Chronos ou Ganesh, mais j’ai découvert que je possède un étrange – et génialissime ! – pouvoir : je peux me dédoubler.
A moi les vies parallèles !

**Merci à Mélanie et aux Editions Harlequin pour ce roman**

Gabby Wolf, notre narratrice du récit, âgée de 24 ans, déménage ce dimanche à New York. Même si son petit ami, Cam, avec qui elle entretient une relation depuis trois ans, restera lui, en Arizona. Elle ne peut louper cette opportunité, c'est la chance de sa vie : travailler pour IRSN, une chaîne de télé qui diffuse des informations 24/24 heures. 

Alors qu'elle passe sa dernière soirée en Arizona avec son chéri, à observer les étoiles filantes, ce dernier en profite pour lui faire une demande en mariage. Son rêve. En grande romantique, elle a toujours rêvé ce moment, et il est parfait. Sauf que, qui dit mariage, dit aussi renoncement à sa future carrière professionnelle. Car Cam, trop proche de sa famille, ne la suivra jamais à New York. D'ailleurs, sa belle proposition ressemble plus à  un ultimatum qu'autre chose. C'est soit lui, soit New York.  

Que faire ? Qui choisir ? Pourquoi choisir ? Aaaah... Si seulement elle pouvait ne pas choisir et avoir les deux. Alors, elle fait un vœu, un simple vœu...
"Et je fais un vœu. Je fais le vœu de ne pas être obligée de choisir. De pouvoir vivre les deux vies. Rester avec Cam, et partir pour New-York. Avoir les deux. La lueur de l'étoile s'évanouit et je ferme les yeux, avant de sombrer dans le sommeil. "

Bien évidemment, elle n'y croyait pas. Et pourtant... À chaque réveil, force est de constater qu'elle a deux vie. Elle revit deux fois le même jour. L'un où elle a dit oui à Cam. L'autre où elle lui a dit non pour partir à New-York. 

En voilà une lecture qui n'est pas du tout reposante. Mes nerfs ont failli lâcher à plusieurs reprises. OMG !
La raison ? Les personnages. Mon dieu, moi qui pensait qu'avec Tessa et Hardin (les héros du livre After) j'avais atteint des sommets niveau stress, oui eh bien, Moi & vice versa n'a rien à leur envier de ce côté-là. 
Gabby, c'est la gentille fille par excellence. Pleine d'humour (mais qu'elle garde pour elle et nous lecteurs). D'une efficacité redoutable au travail. Et une vraie chiffe molle dans sa vie privée. Incapable de s'affirmer, elle s'écrase avec ses proches. À commencer par son petit ami Cam (je n'en parlerai pas pour ne pas spoiler, mais il est aussi une des raisons de mes nerfs en pelote), sa future belle-mère Alice, pour qui le mot cauchemar prend tout son sens ! Ou encore sa coloc à New York, Heather, à tendance psychopathe... Bref, tout le monde dans son entourage se joue d'elle, décide pour elle, et que fait Gabby dans ces cas-là ? Elle fulmine oui, mais en silence s'il vous plaît, et finit toujours par dit oui même si elle pense non (ou inversement). Elle pardonne tout en (se) justifiant qu'il faut relativiser. 
Mais au bout d'un moment, il faut savoir dire stop ! Faut arrêter les conneries. Que c'est dur de lire ce genre de récit. Je n'avais qu'une envie, c'est de secouer l'héroïne et de lui dire : "p*** Gabby réagit ! Défends-toi ! Ou non, mieux... Fuis ! Fuis loin de tous ces dégénérés ! Pars faire une retraite dans un temple bouddhiste en Inde, élever des lamas en Laponie ou encore vivre avec les Inuits en Alsaka... Peu importe, mais barre-toi loin, ma fille !"
Mais bon, forcément, elle ne m'a pas écoutée. J'ai donc poursuivi ma lecture, serrant les dents à m'en péter les mâchoires. Et vous savez quoi ? Bah au final, c'est sympa comme tout. Je dois être un peu masochiste, mais j'adore quand les personnages me mettent dans tous mes états. Et ici, pfiou, j'ai été servie. 

L'histoire quant à elle, est originale, bien trouvée et super bien ficelée. 
Donc, malgré des personnages exaspérants qui m'ont refermé au moins 10 chakras, c'est une romance Chick Lit plutôt chouette. Et entre deux pétages de plombs, j'ai passé un très bon moment ;)