dimanche 13 septembre 2015

L'Âme de la nuit T3, Resipiscence de Maria J. Romaley

Rebelle Éditions, 28 mai 2015 - Grand Format 272 pages
(disponible en eBook)
Tara sait qu’il lui reste peu de temps, et elle n’est pas encore prête. Quand on lui propose de se rendre dans l’école d’apprentissage pour jeunes Deva, notre héroïne n’hésite pas et découvre le monde des anges sous un tout autre angle. Shana, de son côté, est mêlée à des événements qui la dépassent et elle s’aperçoit que la transformation de Yi-Ling cache bien plus de choses qu’elle ne le pensait.
Patte-Blanche se dévoile enfin. L’étrange petite créature tient peut-être entre ses pattes le Destin de tous.
Entre amours, pertes et retrouvailles, les pièces se mettent en place sur l’échiquier. La partie va commencer.
**Merci à Maria J. Romaley et Rebelle Éditions pour ce roman**

C'est vraiment avec grand plaisir que je retrouve Tara, Daegan, Shana, Patte-Blanche et tous les autres personnages de cette série, qui sont tous plus magnifiques les uns que les autres. 
Avant de parler de ce tome et de mon ressenti, je voulais juste faire un petit aparté sur les résumés du tome 1 & 2 et le Who's who (qui est qui). Je trouve ça formidable de faire ces petites récap' en début de tome... Cela permet aux mémoires déficientes (dont la mienne) de se remettre directement dans le bain et c'est vraiment agréable de ne pas  avoir à se creuser la tête pour se souvenir des derniers événements et surtout les noms et rôles des personnages (surtout qu'ici, des personnages, il y en a beaucoup). 
Grâce à cela, l'auteure peut se permettre tranquillement une narration à plusieurs voix (Tara, Shana, Patte-Blanche, Daegan, Kallian et d'autres encore), sans que cela soit perturbant ou quoi que ce soit. Bien au contraire, Maria manie la narration multiple avec brio ! Cela donne plus de cachet au récit, plus de dynamisme également... Nous sommes sur tous les fronts et les événements s'enchaînent... tac, tac, tac... c'est rythmé et entraînant ! 
Alors, même si ce troisième opus est moins centré sur l'action, il ne perd rien en intensité et en rythme. 

Ensuite, je trouve que l'univers qu'à créé l'auteure, s'enrichit et évolue, il s'étoffe au fil des tomes. C'était déjà un régal de plonger dans le monde de L'Âme de la Nuit, c'est encore plus vrai maintenant. 

Après, viennent les personnages. Je les adore tous. Leur reparties, leurs expressions et leur caractères, apportent humour et fraîcheur. 
Shana, la reine des expressions sorties de nulle part, m'a encore fait sourire plus d'une fois : 
- Tu es un putain d'emmerdeur, arrogant et paternaliste ! Tes mystères, je m'en tamponne le coquillard avec une babouche. 
Son air perplexe me rappela qu'il n'était pas top pour comprendre mes expressions euh, personnelles.
- C'est quoi un coquillard ? Pourquoi une babouche ?

Avec Resipiscence nous sommes dans les révélations, les pièces du puzzle commencent à s'assembler. Certaines de ces révélations sont fracassantes et font froid dans le dos, elles creusent un sillon d'angoisse qui s'élargit au fil des pages et nous laissent tremblants et frémissants quant à l'avenir de nos héros ! 
Et puis vient la fin... mamamia... Si j'avais senti que le dénouement de ce tome serait éprouvant, j'étais tout de même loin du compte ! loin d'imaginer... ça ! Comment fait-on maintenant sans la suite, hein ?

En bref ? Un univers original et riche, des personnages hauts en couleur, des révélations fracassantes, une fin... époustouflante ! 

Cliquez sur l'image pour accéder aux chroniques précédentes