samedi 31 octobre 2015

Félicity Atcock Tome 5, Les anges battent la campagne de Sophie Jomain

Rebelle Éditions, 12 octobre 2015 - Grand format 290 pages
(disponible en eBook)

La plupart des gens ont une famille bien comme il faut. Moi, non. Mon fils a des super pouvoirs, ma tante est un vampire, et mon père est gardé prisonnier en enfer. Si j'avais eu le caractère de ma mère, je serais restée bien tranquille chez moi, mais manque de bol, je suis le portrait craché de mon géniteur. C'est pourquoi je vais aller le chercher au sous-sol, serrer la pince à Satan et lui faire faux bond dans la foulée. Avec un peu de chance, je m'en sortirai indemne. Enfin... presque.



Avant toute chose, il faut d'abord que je libère ma rage, mon désespoir :

Ça, c'est mon état d'esprit à la fermeture de ce tome 5 ! 

Pourtant avant d'entamer ma lecture, rien que l'idée de savoir que j'allais enfin retrouver mes chouchous... 
C'était plutôt ça :

Je partais légère, heureuse, l'esprit apaisé de retrouver enfin mes héros adorés - dont Stan l'amour de ma vie (après Reyes). Et comme le récit commence tranquillement, j'étais bien... je me sentais bien.

Surtout que ce tome renoue avec l'humour (le tome précédent étant beaucoup plus sombre et douloureux).
Ici, Félicity reprend du poil de la bête et ses réparties caustiques sont de retour pour notre plus grand plaisir. Elle est de ces personnages, telles Charley Davidson et Aliette Renoir, qui ont une langue bien pendue, surtout quand la situation ne s'y prête pas. On ne peut s'empêcher de sourire, voire de rire, par sa tchatche et son sens de la répartie.


Et puis, comme à son habitude, Stan est égal à lui-même. Il sort des "monstruosités" avec une nonchalance qu'on lui connaît si bien. C'est le seul à pouvoir être en même temps si odieux et si craquant ! 
 Je l'aimeeeeeeeeeeeeeeeeuh


Nous avons aussi notre lot d'actions et de rebondissements qui nous tiennent en éveil. Le rythme est soutenu, intense... Et nous fait frétiller de plaisir !

Puis...
le monde s'effondre !

C'est le choc !!

On se dit juste que c'est pas possible, on a mal lu !!

Après, on oscille entre  la rage...

Et l'envie de se mettre en boule dans un coin et de fermer les yeux forts !!

Mais le sentiment général qui prédomine, c'est d'être au bout de sa vie :
(Moi, j'exagère ?! À peine ;))

Comment Sophie ? Comment as-tu pu nous faire ça ????

Pour tous les Stan-dépendants, les Terrence-Dépendants, les Félicity-Dépendants, les Sophie-Jomain-Dépendants, pour tous les accros en tout genre de cette série, et puis surtout pour tous les nouveaux dépressifs engendrés par ce tome (et ils vont être nombreux !), un groupe de soutien et d'entraide a été créé... 
 Voici le lien : https://www.facebook.com/groups/850203125097395/
Vous pourrez y parler librement de l'envie d'étrangler (gentiment) notre auteure fétiche pour son sadisme et sa cruauté. Vous pourrez y pleurer tout votre soûl sur cette fin horrible et abominable de ce dernier volet. Vous pourrez y décharger toute votre rage et parler de votre désespoir. Et essayer après ça de vous reconstruire et reprendre une vie normale... Comment ça je dramatise ??!

Courage fans de Félicity, c'est le moment de nous serrer les coudes !! 

Cliquez sur l'image pour voir la chronique précédente