lundi 16 novembre 2015

Cité 19 de Stéphane Michaka

Pocket Jeunesse, 15 octobre 2015 - Grand Format 348 pages
(disponible en eBook)



Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l'a précipité dans le vide ? Convoquée pour identifer le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu'il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d'un inquiétant personnage. Elle suit l'homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille… 150 ans plus tôt !Pour Faustine, c'est le début d'une série d'aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l'Histoire.

**Merci à Marie et aux Éditions Pocket Jeunesse pour ce roman**


Avant de commencer Cité 19, il faut savoir que ce livre est un ovni. Il ne ressemble à aucun autre ! Tant par l'atmosphère  étrange et mystérieuse qui se dégage, que par l'univers incroyable créé par l'auteur, qui allie, tour à tour, le Fantastique, le Thriller et la Science-Fiction, ou encore par le ton si singulier

Le livre Cité 19 commence fort, puisque dès le prologue, il nous fait part du meurtre de Louis Treussart, le gardien du musée d'Orsay. Et cet assassinat survient dans des circonstances plus qu'étranges, ce qui ne manque pas d'attiser notre intérêt. 
Donc dès le départ nous sommes piqués de curiosité
Puis, dans une ambiance particulière, étrange même, nous suivons l'histoire de Faustine, la fille de Louis. Avec une narration externe, des phrases courtes et rythmées, des descriptions succinctes  mais suffisantes pour nous immerger pleinement dans le récit, nous plongeons dans ses aventures. 

Ce roman est composé de deux parties distinctes, bien que la première partie pourrait également être séparée en deux avec la "Faustine du présent", puis celle du "passé". 

Dans la première partie, il y a :
- "La Faustine du présent" : nous faisons face à une ado de 17 ans, mal dans sa peau... qui se cherche - et pas forcément de la bonne façon. Qui se lie aux mauvaises personnes et fait des mauvais choix. 
Nous découvrons une Faustine qui de craintive devient limite méchante. Ses sentiments pour les autres m'ont paru survolés et je ne peux pas dire avoir aimé cette facette qu'elle nous montrait. 

- "La Faustine du passé" : Puis alors qu'elle est sur les traces du meurtrier de son père, elle tombe dans le XIXème siècle (soit 150 ans plus tôt). 
Et là, nous découvrons une autre Faustine. Comme si ce siècle était celui qui lui convenait. Elle devient plus sûre d'elle, entreprenante, se fond et s'intègre avec grande facilité dans cette nouvelle époque.  C'est un changement radical dans son attitude, quoique la colère est toujours là, en surface.. mais on la sent épanouie, beaucoup plus qu'elle ne l'était dans son siècle. 
Mais là encore, si l'auteur nous plonge avec délectation dans le 19ème siècle, inexplicablement, je ressentais une gêne... Tout me paraissait trop simple et une nouvelle fois survolé
Malgré tout, j'ai beaucoup aimé cette partie. Mais plus les pages défilaient et plus je trouvais  le récit étrange, comme si je passais à côté de quelque chose... 
Et pour cause !!!!! 

Survient la deuxième partie...
Et là ce n'est pas la petite révélation ou le petit bouleversement ! Non, là ça remet en question toute l'intégralité de l'histoire
J'étais tellement choquée (pour ne pas dire sur le c**) que, sans mentir, j'ai dû relire entièrement le chapitre 30... n'en croyant pas mes yeux !
Après cet ENORMEEE rebondissement, je me suis repassée mentalement tout ce que j'avais lu précédemment : les réactions de Faustine, son comportement, ses changements, l'environnement... Et waouh ! Évidemment ! Cela explique tout ! Tout ce que je pensais être "survoléne l'était pas du tout ! Argg que c'est malin, diabolique, de la part de l'auteur.

J'ai adoré cette seconde partie, car elle répond à toutes les étrangetés que j'ai pu constater au cours de la lecture.
Par contre, maintenant, j'ai juste un millier de questions qui se posent de nouveau !! Donc vivement la suite pour avoir toutes les réponses ;)


En bref ? Une lecture novatrice, totalement déroutante, surprenante et intrigante ! Une belle découverte !

Ce livre est un service-presse de :