lundi 9 novembre 2015

L'exquise clarté d'un rayon de lune de Sarah Morgan

Harlequin, 21 octobre 2015 - Grand format 432 pages
(disponible en eBook)


Ca-tas-tro-phi-que. Voilà qui caractérise parfaitement bien l’été qui s’annonce pour Elise Philippe, chef de cuisine surdouée. L’ouverture à Snow Crystal du café qu’elle doit diriger – son bébé, le projet de sa vie – ne cesse d’être repoussée à cause d’une succession d’incidents rocambolesques. Comme si le destin complotait pour lui pourrir la vie ! Heureusement, telle la meringue sur la tarte au citron, voilà que Sean O’Neil rentre au domaine. Le beau, le charismatique et troublant Sean… dans les bras duquel elle a passé la plus belle des nuits, l’été dernier. Oui, là, tout de suite, Sean pourrait être une distraction bienvenue et très, très sympathique. Une distraction de quelques heures, sans attaches ni lendemain. Après tout, ce n’est pas comme si elle risquait de tomber amoureuse, non ?

**Merci à Mélanie et aux Éditions Harlequin pour ce roman**

C'est avec grand plaisir que j'ai lu ce tome 2 et que je suis retournée à Snow Crystal auprès de la famille O'Neil. 

Plusieurs mois se sont écoulés depuis le tome 1 et Jackson et Kayla, bien que débordés à faire tourner la station et renflouer les caisses de celle-ci, nagent en plein bonheur. 
Elise, la chef cuistot d'origine française, elle, est aux cent coups. L'inauguration de son "bébé, le Boathouse Café, risque d'être compromise, car ils ont pris du retard dans les travaux. Pour cette perfectionniste, acharnée du travail, c'est une catastrophe ! Mais quand Gramps - alias Walter - le patriarche de la famille O'Neil fait une crise cardiaque alors qu'ils discutaient tranquillement tous les deux, deux secondes auparavant, c'est juste un terrible cauchemar qui commence pour Elise. 
Secouée par ces deux événements, la carapace qu'Elise s'est construite, depuis son départ précipité de Paris, s'effrite. Mais quand Sean, le jumeau de Jackson, revient à la station pour être auprès de Gramps pour sa convalescence, la peur que ses barrières s'effondrent, une par une, devient viscérale ! 
Depuis leur fameuse nuit torride de l'été dernier, l'attirance entre eux est si puissante qu'elle en sature l'air. Ces deux-là se veulent, se désirent. Et aucun des deux n'est porté sur l'engagement. Ce qui devrait être parfait, non ? enfin... normalement. 

Sean O'Neil, c'est un peu le mouton noir de la famille O'Neil. Celui qui a osé déserter Snow Crystal pour s'installer à Boston. Car Sean, s'il aime les terres de son enfance, se sent oppressé dès qu'il y remet les pieds et le besoin de retourner en ville, loin de la station, se fait vite sentir. 
Sean est chirurgien orthopédique. Son métier, c'est une vocation, sa passion, sa vie. Il s'y dévoue corps et âme. Pas le temps de se consacrer à une petite amie ou d'avoir une relation sérieuse, d'ailleurs ces mots ne font pas partie de son vocabulaire. Sean aime sa liberté et n'est pas prêt de la quitter. 
Pourtant, même lui doit le reconnaître, la vision d'Elise ne le laisse jamais indifférent. Peut-être, parce que justement, elle est comme lui, totalement dévouée à son métier elle aussi, ne laissant aucune place pour l'amour et les sentiments. En un sens, Elise est un peu la femme idéale... le double de Sean. 

Seulement, c'est bien connu, la psychologie des hommes et des femmes est totalement différente ! Sean aime le sexe sans sentiments pour sa liberté, Elise, elle, c'est pour se protéger...

Dès les premières lignes où l'on entr'aperçoit déjà les réserves d'Elise, son besoin permanent de se protéger, de ne plus vouloir aimer... etc... on sait que cette dernière est beaucoup plus fragile qu'elle ne le laisse voir. 
Pour tous, et surtout pour Sean, c'est une femme forte, indépendante et volontaire. Ce qu'elle est aussi, par ailleurs. Mais derrière sa couche de femme parfaite et sûre d'elle, se cache une fleur délicate, qui m'a profondément touchée.
Pour Sean, elle représente un idéal féminin parfait pour s'amuser. Elle est jolie, intelligente, passionnée et passionnante. Lui est gentil, beau parleur et beau tout court
C'est le genre d'homme briseur de cœur et killeur de culotte. Celui dont il ne faut absolument pas tomber amoureuse si l'on ne veut pas finir le cœur brisé en mille morceaux, mais dont il est impossible, justement, de ne pas tomber amoureuse. Parce que malgré ses défauts et sa volonté farouche de préserver sa liberté, c'est un amour ! J'ai complètement craqué pour ce personnage. Plus encore que pour Jackson, qui était plus brut de décoffrage.

Une nouvelle fois, j'ai beaucoup apprécié ce tome. C'est une très belle romance qui nous procure étoiles dans les yeux et papillons au ventre. 

Mais comme pour le tome 1, je trouve toujours que le récit est un peu en dents de scie... il y a encore, pour moi, quelques longueurs par-ci par-là qui cassent un peu le rythme et qui m'ont parfois freinée dans ma lecture. 
Ceci dit, je ne regrette absolument pas ma lecture, car j'y ai pris beaucoup de plaisir.

Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente

Ce livre est un service-presse de :