dimanche 8 novembre 2015

Night Owl - Saison 2 : Last Light de M. Pierce

Couverture de Night Owl, Tome 2 : Last Light
Éditions Blanche, Hugo Romance, 05 novembre 2015 - Grand Format 381 pages
(disponible en eBook)


Last Night est le deuxième volet de la trilogie troublante où un partenariat d'écriture anonyme en ligne se transforme en une obsession passionnée incontrôlable. Matt Sky a disparu. Après une escalade en solo on a retrouvé une grande tache de sang, des lambeaux de vêtements d'alpinisme et la piste d'un animal dans la neige. Matt est présumé mort. Hannah, sa compagne d'écriture et de jeux amoureux sait que Matt est vivant. Après les funérailles de Matt, elle s'installe sur la côte Est avec sa famille. Nate et Seth Sky, les frères de Matt ont trouvé les derniers écrits de leur frère où il raconte les derniers jours de sa vie avec une précision déconcertante et scandaleuse. Seth veut absolument faire d'Hannah sa maîtresse. Cachés dans les bois, Matt et Hannah tentent désespérément de maintenir leur ruse et leur fusion amoureuse, mais leurs mensonges vont obliger Matt à se démasquer pour sauver Hannah qui tente d'échapper aux diffamations de Nate et de repousser les avances de Seth...

**Merci à Olivia et aux Éditions Blanche pour ce roman**

J'ai vécu ce second tome en deux temps. Et si le premier n'est pas très folichon, le second rattrape largement la petite monotonie du départ. 

Il est difficile de parler de l'histoire sans spoiler la fin du tome 1.
Donc, désolée par avance pour ceux qui ne l'ont pas lu, mais je vais SPOILER, vous voilà prévenus ;))

Donc dans l'épilogue, nous apprenions que Matt était... mort ! Purée (pour ne pas dire Pu***), le truc de fou ! Notre héros, mort ? impensable ! 
Eh bien évidemment que c'est impensable ! il n'y aurait plus de suite sinon ! Comment faire une trilogie avec un héros qui n'est plus ? 
En fait, sa mort se révèle être un gros coup de bluff ! fait pour ses fans lecteurs ! (et l'on peut dire que sur nous, cela a marché du tonnerre, non ?). 
Donc, Matt est vivant et a mis en scène sa propre mort. Pourquoi ? Parce que en plus d'être un génie de l'écriture, Matt Sky est, il faut l'avouer, complètement siphonné ! Il est paranoïaque, égocentrique et ne supporte pas d'être sorti de son anonymat. (pour rappel : tout le monde sait maintenant que le mondialement célèbre écrivain M. Pierce, n'est autre que Matt). Comme il ne peut supporter cette pression, il préfère simuler sa mort aux yeux de tous, même ceux de sa famille.
Hannah, qui est au courant du subterfuge, l'aide dans sa mise en scène, mais ce n'est pas pour autant qu'elle est prête à tout quitter pour le suivre dans sa folie. Elle a un boulot et une vie auxquels elle tient. 
Du coup, c'est Hannah qui se retrouve seule sous les feux des projecteurs. Son amant n'étant plus, les médias se déchaînent sur elle. Surtout depuis le piratage et la diffusion sur le net du dernier roman de Matt, Long Night. Un roman qui était censé rester privé, puisqu'il relate leur histoire, leur rencontre, leur amour... et ce, dans tous les détails ! même les plus intimes et torrides ! 
Si elle a le soutien de Nate, le frère de Matt, Hannah a bien du mal à faire face à tous les regards et aux mensonges qu'elle doit fournir pour dissimuler la mort de Matt.
Elle s'est embourbée dans une histoire dont elle ne maîtrise rien. Elle n'a pas le contrôle des rênes et encore, elle est loin de s'imaginer à quel point...

La première partie, comme je le disais, n'est pas forcément la plus palpitante. Tant qu'Hannah et Matt sont séparés, le charme est rompu. Eh oui, pour qu'il y ait des étincelles, il faut qu'Hannah et Matt soient ensemble.Le début m'a donc semblé longuet, et j'ai même fait plusieurs pauses

Mais, mais, mais... au fil des pages, l'histoire s'étoffe ! Elle prend en puissance ! Elle nous dévore de l'intérieur ! Je me suis prise dans cet imbroglio de mensonges, dans la tourmente de Matt et l'impuissance d'Hannah. 
J'ai adoré la tournure qu'a pris les événements. Certes, je n'ai pas compris Matt et ses perpétuels mensonges, mais qui comprend Matt ?! Ce mec est tellement barré que je n'essaye même pas de le comprendre. Ce n'est pas un personnage que je porte dans mon cœur, il n'est pas attachant (enfin selon moi) mais il dégage un truc si puissant, qu'il me fait vibrer jusqu'aux orteils !

Night Owl  se distingue vraiment des autres romances érotiques. 
En plus de la trame que je trouve rondement bien menée et très originale, il y a le fait que l'auteur soit le héros et l'un des narrateurs de cette histoire. M. Pierce se met en scène, ce n'est tout de même pas banal ! 
Et puis, à côté de ça, il y a  aussi toutes ces scènes de sexe. Pfiouuuuuuu c'est un brasier dans la culotte ! C'est torride, cru et sans censure (Matt n'est pas le genre d'homme à se censurer)... C'est hautement érotique et sublimement fait. Sans aucune redondance, chaque scène est délicieusement sensuelle, elle émoustille et nous rend toute chose. 

En bref ? Après un départ diesel, Last Ligth nous plonge au cœur d'une tourmente qui nous prend aux tripes. Il nous entraîne, au fil des pages, dans un tourbillon d'émotions d'une intense sensualité. 
C'est fort, puissant... et j'en redemande !

Et parce que deux avis valent mieux qu'un....



***Merci à Olivia et aux éditions Blanche pour cette lecture***

Je ne vais pas revenir sur le résumé de l'histoire, Solenn l'a déjà fait et c'est très complet. Je vais juste me contenter de vous donner mon ressenti.

Je suis plus que partagée sur cette série.
Cette histoire est hors norme.
Les héros sont hors norme (l'auteur ne nous donne pas vraiment envie de les aimer) et la moralité l'est tout autant.
Dans le tome précédent déjà, j'émettais des doutes sur Matt. Dans ce tome-ci mes doutes sont confirmés ! Je ne l'aime absolument pas ! Il est bourré (non, pas bourré dans ce sens, ça, c'était dans le un) de tous les défauts possibles : manipulateur, menteur, caractériel, lunaire, égoïste, paranoïaque, fourbe, vaniteux... la liste est longue et ce n'est pas vraiment folichon tout ça.

Heureusement qu'il est beau comme un dieu et dieu du sexe, il l'est ! Il sait utiliser tous ses atouts pour rendre une femme folle de plaisir. Décomplexé et cru, tel est Matt. Rien ne nous est épargné pour le plus grand bonheur de Mesdames nos Petites Culottes.

Quant à Hannah, pareil, elle n'a pas ma sympathie. En tombant amoureuse de Matt, elle est passé du côté obscur et se prête trop facilement à ses délires.
Tout ça nous donne des héros, auxquels on ne s'attache pas vraiment mais qui nous intriguent. Et puis, il faut dire ce qui est : c'est chaud bouillant le sexe dans cette histoire ! My God que c'est hot ! Les scènes sexy sont torrides et ça décape les plus coriaces.

Pour les fanas d'érotisme, ce livre est une merveille.

Curieusement, comme Matt captive Hannah, M.Pierce m'a captivée. Car même si les héros m'ont prodigieusement agacée, ils m'ont attirée aussi et ma curiosité ne peut résister à l'envie de connaître la conclusion de cette drôle d'histoire entre Hannah et Matt. Surtout avec une fin pareille...

PS : Je me pose toujours la question, à savoir si M.Pierce est un homme ou une femme...


 
Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente :

Ce livre est un service-presse de :