mardi 5 avril 2016

Bad Tome 2 - Amour dangereux de Jay Crownover

Harlequin, 06 avril 2016 - Grand Format 384 pages
Disponible en eBook


Il est le pire qui pouvait lui arriver... et le meilleur ? Pour Brysen, l’amour, ce n’est clairement pas au programme. Sa vie est bien trop remplie pour y caser un homme. Car, en plus de ses cours à la fac et de son job de serveuse, il faut aussi qu’elle s’occupe de sa famille qui part à la dérive depuis que sa mère dépressive a décidé de se soigner à la vodka. Non, vraiment, elle n’a pas le temps de s’amuser. Et encore moins de s’amuser avec Race, le frère de sa meilleure amie, dont la simple vue embrase tous ses sens. Elle ne doit surtout pas craquer, d’autant plus que le beau blond est aussi sexy que dangereux, et on murmure dans The Point qu’il est le nouveau roi de la ville. Alors, à chaque fois qu’elle le croise, Brysen met un point d’honneur à être aussi désagréable et méprisante que possible. Mais manifestement, il en faut plus que ça pour décourager Race. Et elle sait pertinemment que, lorsqu’il se décidera à passer à l’attaque, elle ne sera pas de taille à résister.

**Merci à Mélanie et aux Éditions Harlequin pour ce roman**

Dans ce tome, nous suivons - par une narration à deux voix - Race (le meilleur ami de Bax et le grand frère de Dovie), et Brysen, que nous avons déjà également rencontré dans le tome 1, puisqu'il s'agit de l'amie et ancienne collègue de travail de Dovie.

À la différence de son meilleur ami, Bax (qu'il considère comme un frère) Race Harteman est né avec une cuillère en argent dans la bouche. Sa famille est riche. Très riche, même. Il n'a pas grandi dans les bas-fonds de The Point et n'a pas dû user de ses poings pour survivre. 
Malgré tout, dans un sens, sa vie n'a pas été plus belle. 
Bien qu'ils soient riches, ses parents sont des salopards, tout autant que ceux de Bax. 
Avant sa rencontre (mouvementée !) avec Bax, Race se comportait comme le crétin riche qu'il était : arrogant, imbu, gâté pourri... en un mot, idiot
Puis, son amitié avec Bax a tout changé. Avec lui (puis après avec Dovie), il a compris le sens du mot famille. Même si, pour cela, Race a dû tout laisser derrière lui (la richesse, la stabilité etc...)
Mais ce qu'il a gagné en échange n'a pas de prix ! Race est devenu, certes, plus dur, mais aussi et surtout, moins futile. Il est devenu vrai, entier, passionné. Cet homme, à l'intelligence remarquable, est devenu l'amour de ma vie, l'homme de tous mes fantasmes un homme sur qui l'on peut compter !

Avec les événements de la fin du tome 1, The Point a changé de main, et c'est maintenant Race qui dirige les opérations ! Pas toujours facile pour cet ancien dandy de se faire respecter dans ce monde de brutes. Malgré tout, il n'hésite pas à montrer une face plus dure et tranchante, et à mettre ses sentiments de côté pour maintenir son pouvoir, assez précaire, il faut le dire. 

À côté de ça, nous avons Brysen Carter
Elle vient de The Hill et est loin, très loin, de la noirceur de The Point. 
Brysen, c'est un peu la Reine des Glaces. D'apparence, elle paraît assez hautaine et froide, voire peste. Mais la réalité est tout autre. 
Sa vie, depuis quelques mois, part à vau-l'eau. Ses parents n'assument plus leur rôle et la délaissent totalement, lui laissant au passage, la charge de sa petite sœur, encore lycéenne. 
Cette brillante étudiante doit maintenant jongler entre la fac, son boulot (serveuse dans un bar à la limite de The Point) et sa sœur qu'elle aime plus que tout. 

Comme Brysen et Race ont une connaissance en commun, à savoir, Dovie, ils ont déjà eu l'occasion de se rencontrer plusieurs fois. Mais on ne peut pas dire qu'entre eux, l'ambiance soit chaleureuse. 
Brysen se montre la dernière des garces dès qu'elle voit Race. La raison est simple : elle le trouve dangereux. Bien trop dangereux pour elle, sa vie, son cœur. 
Alors, elle préfère mettre des distances pour se protéger. 
Seulement, lorsque tous deux se retrouvent à une fête et que des coups de feu éclatent... Que Race la sauve du danger et en profite pour l'embrasser sauvagement, ses barrières se fissurent. 
Race, lui, ne cache pas son attirance. Elle l'obsède ! Même si ce n'est pas le moment idéal avec tout ce qui se passe à The Point, et que Brysen, totalement innocente à la violence, n'est pas faite pour ce monde, Race la veut.
Alors, quand Brysen devient la cible d'un harceleur déglingué, Race prend les choses en main...

Que dire de plus après cette longue tirade ? 
J'ai bien évidemment adoré ! On retrouve ce monde dur, brutal et violent, et à côté de ça, pour contrebalancer cette rudesse, il y a la beauté de la romance. Cela donne un équilibre parfait au roman ! On vibre, on tremble, on frémit, un peu plus à chaque page tournée. 
Et comme pour le premier opus, il y a une intrigue de fou, qui nous tient en haleine de bout en bout. 

En bref ? Bad est une série incontournable !! C'est aussi simple que ça :))
Vivement le tome 3, qui sera sur Titus King (le frère aîné de Bax) et Reeve Black (l'ancienne amie de Dovie)
 

Et parce que deux avis valent mieux qu'un... 


***Merci à Mélanie et les éditions Harlequin pour cette lecture***

Je ne voulais aucune sorte de sang sur elle, ni le mien, ni le sien, ni celui des rivières écarlates que The Point semblait déverser sans remords.
Dans ce tome 2, nous faisons - enfin! - vraiment la connaissance de Race et Brysen.
Souvenez-vous...
Brysen est la meilleure amie de Dovie. Elles vont à la même fac et étaient (Dovie ne l'est plus) serveuses dans le même bar. C'est même Brysen qui a hébergé Dovie lorsque les hommes de Novak ont saccagé son appartement. Forcément, Bry connaît Race, le grand frère de Dovie. Ce dernier règne sur The Point, depuis la disparition de Novak. Race met un point d'honneur à ce que le sang coule le moins possible, même s'il reste dans l’illégalité.
Au contraire de Novak, Race a encore en lui une once d'humanité.
Bry préfère mépriser et dédaigner Race lorsqu'ils se croisent. Sa vie n'est pas la sienne. Elle doit travailler dur pour maintenir la tête hors de l'eau de sa famille qui se désintègre petit à petit, mais surtout pour protéger sa jeune sœur de 16 ans.  Alors, succomber au physique sexy de Race, comme son corps le lui fait comprendre, non merci ! 
Race est, lui aussi, sous le charme des grands yeux ravageurs de Bry, mais son dégoût apparent pour son travail, le bloque. 

Comme vous le comprenez, ces deux-là se connaissent depuis un bout de temps déjà. Ils sont attirés l'un vers l'autre mais, même s'ils viennent tous les deux du même monde puisqu'ils sont nés du bon côté, à The Hill, leurs vies ont pris des directions totalement opposées.
Pourtant, un soir, lors d'une fête d'étudiants, un élément déclencheur va les rapprocher.
Bry va-t-elle lâcher prise et enfin, écouter son corps et s'abandonner à Race ? 
Cet homme n'est pas prêt de la lâcher maintenant qu'il a compris que Bry n'est pas insensible à ses attraits. Va-t-il réussir à briser la carapace que Bry s'est forgée ? 

Quelle joie de retrouver The Point ! Pourtant, il ne fait pas bon y vivre, bien au contraire. Mais qu'il est divin de retrouver Race, Bax et Titus et de faire la connaissance de petits nouveaux qui nous promettent de beaux moments de lecture encore. 
Encore une fois, Jay Crownover réussit à nous faire quitter notre routine pour nous transporter dans The Point, une ville dangereuse, certes, mais ô combien passionnante à découvrir.
J'ai adoré Race qui, malgré le fait qu'il soit le nouveau caïd de la ville, garde en lui une part humaine en refusant les armes et en essayant de faire verser le moins de sang possible. J'aime cette dualité en lui.
Et j'ai adoré Bry qui, justement, doit apprendre à accepter cette dualité chez Race si elle veut continuer à l'aimer.
C'est un excellent second opus avec une intrigue captivante à suivre...
Maintenant, il ne me reste qu'à me plonger dans Titus, histoire de voir s'il tient la route à côté de son petit frère Bax.




Cliquez sur l'image pour accéder à la chronique précédente

Ce livre paraîtra le 06 avril 2016 chez :
https://www.facebook.com/LesEditionsHarlequin/?fref=ts