dimanche 3 avril 2016

Fans de la vie impossible de Kate Scelsa

Gallimard, collection Scripto - 25 février 2016 - Grand Format 368 pages
Disponible en eBook

CES AMITIÉS QUI VOUS CHANGENT À JAMAIS. Pour Jeremy, passionné d'art, ancré dans sa solitude, c'est comme s'il avait toujours attendu Sebby à la minute où ils se rencontrent. Et Mira, qui a tant de mal à quitter son lit, ne se sent véritablement vivante que lorsqu'elle est avec Sebby, l'ami solaire et écorché. Ensemble, ils n'ont plus peur. Ensemble, ils ne sont plus seuls. Mais la vie ne les épargne pas. Et les tentations destructrices sont là... S'aimer suffira-t-il à les sauver ? Trois adolescents déterminés malgré tout à vivre pour le meilleur, pour l'impossible. Un roman affranchi et émouvant qui ose évoquer sans détour l'homosexualité, le désir et le mal-être adolescent, avec une justesse poignante et beaucoup de tendresse.

**Merci aux Éditions Gallimard pour ce roman**


En commençant ce roman, je ne savais pas trop à quoi m'attendre et sur quel terrain allait partir cette histoire. 

La première surprise du récit, est sans conteste le style de narration. 
Nous avons ici une narration à trois voix (même si celle de Sebby n'est pas très présente), avec un changement de sujet pour chaque personnage. 
Ainsi, nous suivons Jéremy par une narration à la première personne. Mira, par une narration à la troisième personne et, fait surprenant, nous suivons Sebby par une narration à la deuxième personne. C'est particulier vraiment ce style narratif, car très peu utilisé. 

Fans de la vie impossible, c'est la rencontre de trois adolescents à la dérive. C'est une histoire d'amitié, d'amour et de tendresse. 

Jérémy, suite à un incident survenu à l'école l'année dernière, s'est replié sur lui-même. Il n'a plus aucun contact avec les autres, n'a pas d'ami, ne parle à personne... d'ailleurs s'il pouvait se fondre dans les murs, il le ferait probablement ! Lui qui était déjà timide et peu sûr de lui, n'a plus aucune confiance en lui. Ses parents aimeraient le voir s'intégrer et se faire des amis, mais pour Jérémy, c'est quasiment mission impossible. 
Avec l'aide de Peter, son professeur, il va ouvrir un club d'art (sa passion) et c'est comme ça qu'il va faire la connaissance de Mira, la nouvelle élève du lycée, et de son ami Sebby, un garçon exubérant qui assume pleinement son homosexualité. 

Mira, derrière ses fringues vintage et tape à l'œil, est une adolescente fragile qui se remet péniblement d'une dépression. Incomprise par ses parents, elle n'a de soutien que Sebby, garçon qu'elle a rencontré un an plus tôt. 

Sebby, sous ses airs assurés et sa langue bien pendue (il est très drôle), est sans doute le plus torturé de tous. Orphelin depuis des années, il vit dans une famille d'accueil où la matriarche, une veuve catho pure et dure, accueille chaque jour, un peu plus d'enfants. "Chez lui" (si on peut appeler cela comme ça), il n'a aucune intimité et son orientation sexuelle fait qu'il n'a pas d'amour non plus. 

Séparément, ils sont déglingués, en marge de la société... mais ensemble, ils deviennent forts, unis, sûrs d'eux. 
Ce récit, quoique triste (il faut bien le dire), est empreint de douceur et de tendresse à chaque page. On fond littéralement pour ces gamins ! Ils sont terriblement touchants tous les trois. Ils nous attendrissent pour des raisons différents, mais avec la même force et intensité. 

L'homosexualité est abordée, ici, de façon intelligente. Si le ton est souvent drôle, les situations, elles, sont graves... Elles nous font réfléchir, nous bousculent, nous percutent de plein fouet. 
Ce livre nous amène à nous poser des questions sur la société actuelle et la place qu'ont ces jeunes qui ne rentrent pas dans "le moule". 

En bref  ? C'est une magnifique histoire d'amitié qui prête aux sourires, aux rires, ainsi qu'aux larmes. 

Ce livre est un service-presse de :
Résultat de recherche d'images pour "scripto logo"